recruter-tpe-pme-ep2
Recruter en TPE et PME (ép.2) : comment gérer les candidatures reçues ?

Après avoir concocté une offre d’emploi aux petits oignons, en suivant les conseils de notre 1er épisode sur le recrutement des (très) petites et moyennes entreprises, vous avez reçu plusieurs candidatures pertinentes ? Vous y êtes presque ! Parmi elles, se trouve — vous l’espérez — le talent qui va peut-être booster votre activité. Mais entre la crainte de recruter un profil inadapté et le manque de temps, vous vous demandez comment gérer cette phase de présélection des candidats ? Découvrez nos conseils.

Gestion des candidatures : première étape, la réception des CV

Qu’elles soient spontanées ou en réponse à une offre d’emploi, les candidatures reçues par l’entreprise représentent un vivier de talents potentiels. Et dans un contexte de marché du travail en tension, il est bon de mettre en place de bonnes pratiques pour ne passer à côté d’aucune opportunité.

En premier lieu : accuser réception de toutes les candidatures reçues (voire en profiter pour rejeter directement celles qui sont manifestement inadaptées au poste proposé). Ce réflexe vous permet d’établir un premier contact avec vos interlocuteurs et d’affirmer les valeurs de votre marque employeur : chez vous, candidats comme salariés sont traités avec considération et respect !

> À lire également : Rejet de candidature : comment s’y prendre ?

Deuxième étape : le tri des candidatures

Il vous revient ensuite de classer, de la façon la plus opérationnelle possible, toutes les candidatures réceptionnées. Ici, pas de formule miracle : ce tri dépend de vos principaux critères de recrutement. Niveau de qualification, durée d’expérience professionnelle, langues parlées ou encore motivation : faites une première sélection en fonction de votre critère prioritaire. Par exemple, répartissez les CV en 3 groupes différents — groupe-, groupe+ et groupe ++ — puis affinez ensuite le tri de chaque groupe, en fonction de vos critères secondaires.

Si cette étape de tri doit être rigoureuse, gardez tout de même en tête qu’un profil atypique peut finalement se révéler être une chance pour votre PME. Laissez-vous parfois surprendre par certaines candidatures originales, même si elles ne correspondent pas vraiment à vos critères initiaux de recrutement.

>>Pour rester au plus près des actualités RH, abonnez-vous à la newsletter Adecco.

L’atout gain de temps d’une présélection bien menée, sur le process de recrutement

Cette répartition des candidatures reçues vous a permis de sélectionner un premier vivier de postulants ? N’hésitez pas à affiner un peu plus encore votre appréciation avant de les rencontrer : par exemple en proposant un échange téléphonique aux candidats que vous savez éloignés, pas compatibles à 100 % ou pour lesquels vous souhaitez juste éclaircir un point. Quelques mots échangés et des questions ciblées peuvent vous permettre de confirmer, ou d’infirmer vos premières intuitions.

> À découvrir : 5 erreurs à éviter au moment de recruter, en BD !

Ce processus de présélection peut paraitre long, mais il s’avère pertinent, car il vous permet de gagner du temps sur la suite, en réduisant le nombre d’entretiens que vous aurez à mener. Vous pouvez être amené à découvrir des talents pour d’autres postes, des parcours atypiques que vous pourrez solliciter dans le cadre d’un futur recrutement par exemple.

D’autant qu’à l’heure où les candidatures par voie numérique sont les plus courantes, de nombreux outils digitaux sont à votre disposition pour les organiser. Parmi eux, l’outil de gestion de projet visuel Trello : gratuit, il vous permet de centraliser toutes vos candidatures sur un même tableau, de les ranger par catégories, de leur attribuer des étiquettes, et de visualiser en un clin d’œil les avancées de votre process.

Recrutement en CDI, CDD, intérim ou CDI intérimaire : votre agence Adecco dispose d’une véritable expertise RH en matière de TPE-PME et peut vous permettre de réduire votre délai de recrutement en sourçant, gérant et présélectionnant les candidats répondant à vos critères.

TPE-PME : comment encadrer le télétravail de vos collaborateurs dans la confiance

Le développement soudain du travail à distance, imposé par la crise sanitaire au niveau mondial, a bouleversé les pratiques managériales de nombreuses entreprises. Pour y faire face, certaines TPE-PME ont cherché de nouveaux moyens d’encadrement automatisé de leurs salariés. Pour preuve, les intentions d’achat de logiciels de surveillance ont enregistré un score record en mars 2020, 500 fois supérieur à celui de l’année précédente (1) ! Une tendance qui interroge, dans une période où la motivation des salariés semble devoir être soutenue avant tout par un management de proximité et un dialogue social de qualité.

Fédérer et motiver vos collaborateurs : une priorité !

Dans un contexte de reprise difficile, les inquiétudes des salariés sont nombreuses : comment trouver le bon équilibre entre télétravail et présence au bureau, réorganiser efficacement ses tâches, gérer le stress face à la conjoncture économique... Il est donc vital de les rassurer et de les fédérer autour d’une stratégie réaliste et transparente, afin que tous entament le dernier trimestre 2020 dans les meilleures conditions. Car générer enthousiasme et motivation des salariés, c’est aussi encourager les performances de l’entreprise !

5 conseils pour réussir la rentrée de votre TPE-PME

La rentrée 2020 est lourde d’enjeux pour toutes les entreprises, dont le rythme, l’équilibre économique, et souvent le moral, ont été mis à rude épreuve par la crise sanitaire du Coronavirus. Comment reprendre la main efficacement et relancer votre TPE-PME sur les chapeaux de roues ? Comment projeter un plan d’action performant pouvant propulser votre activité au cours du dernier trimestre 2020 ? Pour ne pas vous laisser déborder, suivez nos conseils pour une rentrée dynamique et porteuse d’avenir !

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image