Ces erreurs qui nuisent à votre marque employeur
Ces erreurs qui nuisent à votre marque employeur

Pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise , soigner sa marque employeur est indispensable. Et en tant que professionnels des RH, vous avez un rôle clé à jouer, que ce soit lors d’un recrutement ou au quotidien. Vous voulez développer une marque employeur positive et séduire les meilleurs candidats ? Voici 3 erreurs à éviter !

1/ Ghoster les candidats après les entretiens

  • L’erreur

Suite à des entretiens et / ou différents tests, vous avez trouvé la perle rare. Mais entre l’organisation de son arrivée et vos tâches quotidiennes, vous oubliez de répondre aux relances des trois autres candidats qui avaient retenu votre attention et que vous aviez rencontrés.

  • Pourquoi c’est une erreur ?

En laissant sans réponse les personnes non retenues, vous vous privez de candidats qui pourraient éventuellement avoir les compétences requises pour d’autres postes. Pire encore : des candidats ayant soigneusement préparé leur entretien, vexés d’être ainsi ignorés, n’hésiteront pas à laisser un avis négatif sur vos pages réseaux sociaux. Vous risquez d’abîmer l’image de votre marque employeur auprès d’un certain nombre de candidats potentiels !

  • Comment l’éviter ?

Pour le bien de la marque employeur, mieux vaut répondre systématiquement aux candidats reçus en entretien. Et de manière générale, communiquer est essentiel, même en dehors du processus de recrutement : prenez le temps de répondre aux questions et aux sollicitations, que ce soit sur un blog RH ou sur les réseaux sociaux !

Découvrez aussi comment faire face à une candidature originale

2/ Oublier que vos salariés sont vos meilleurs ambassadeurs

  • L’erreur

Trop occupé à vendre votre entreprise auprès de vos futurs collaborateurs, vous ne prenez pas le temps de solliciter et d’écouter ceux qui sont déjà en poste.

  • Pourquoi c’est une erreur ?

Vos salariés sont vos premiers ambassadeurs ! En communiquant positivement sur votre entreprise, ils participent à son rayonnement et attirent des candidats passifs. En revanche, certains collaborateurs qui se sentent abandonnés ou frustrés peuvent véhiculer une image négative de votre société. Oublier l’influence que vos salariés peuvent avoir est un véritable manque à gagner.

  • Comment l’éviter ?

Ne négligez pas l’impact de vos salariés sur votre marque employeur. Si vous voulez qu’ils vous aident à attirer les talents, faites en sorte qu’ils disposent d’une bonne qualité de vie au travail. Possibilités d’évolution, rémunération adaptée aux efforts fournis, cadre de travail appréciable et avantages originaux sont autant d’outils qui leur donneront naturellement l’envie de véhiculer une image attrayante… et d’en faire profiter leurs connaissances ! Et n’oubliez pas de les aider à communiquer positivement : l’employee advocacy et les systèmes de cooptation sont – entre autres – des méthodes qui peuvent les inciter à s’engager !

3/ Perdre le contact avec vos alumni

  • L’erreur

Après trois années de collaboration fructueuse, Bernard a quitté l’entreprise pour vivre de nouvelles aventures. Sa bonne humeur vous manque, mais son départ n’a pas de véritable impact sur votre quotidien : il fait désormais partie d’une longue liste d’anciens collaborateurs. Avec le temps, vous perdez le contact.

  • Pourquoi c’est une erreur ?

Même après leur départ, vos anciens collaborateurs participent à la réputation de votre entreprise ! Et – qui sait ? – les meilleurs d’entre eux pourraient décider de revenir chez vous, forts d’une nouvelle expérience chez un concurrent ou ailleurs ?

  • Comment l’éviter ?

Lorsqu’un collaborateur vous quitte, évitez qu’il ne parte en mauvais termes et faites en sorte de ne pas le perdre de vue. Pour cela, organiser un réseau d’alumni – sur LinkedIn par exemple – est une solution simple et efficace, d’autant plus que les réseaux sociaux font partie des nouvelles méthodes utilisées par les candidats ! Un tel annuaire des anciens salariés vous permettra de diffuser toutes vos offres de recrutement et vos actualités RH.

Si ces erreurs sont extrêmement répandues sur le marché de l’emploi, elles sont aussi faciles à éviter… Vous voulez renforcer votre marque employeur pour garder vos talents et en attirer de nouveaux ? C’est à vous de jouer !

Crédit photo : Freepik / Nicolas Raymond

Vacances d’été : un moment crucial pour motiver et fidéliser vos talents

La période estivale est parfois propice aux départs définitifs de certains collaborateurs. Les vacances de plusieurs semaines peuvent en effet être l’occasion d’une remise en question personnelle, d’une prise de recul… et de temps disponible pour rencontrer d’autres employeurs potentiels. Pour ceux qui ne prennent pas de congés, l’été est, là aussi, une saison soulevant des interrogations liées à la surcharge de travail et à la démotivation. Il est donc temps de donner un signal fort avant d’entamer cette période délicate. Au programme : fi-dé-li-sa-tion !

Quiz - Déconnecter du travail pendant vos congés : cap’ ou pas cap’ ?

Le droit à la déconnexion, vous connaissez ? Il garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en vous autorisant à couper toute communication digitale avec votre entreprise en dehors de votre temps de travail : soirées, week-end, jours fériés et bien sûr, périodes de congé. Mais encore faut-il que vous y soyez prêt ! C’est en effet un challenge parfois difficile à relever pour les digital addicts, les fanatiques du travail ou les chefs d’entreprise. Et vous, cap’ ou pas cap’ ? Un quiz pour cerner votre profil de vacancier !

Tabous liés à l’hygiène : comment les évoquer avec vos collaborateurs ?

Un collaborateur se présente au travail les cheveux gras, il ne semble pas changer souvent de vêtements et dégage dans l’open-space une forte odeur de transpiration ou une haleine chargée qui dérange ses collègues… comment lui signaler de manière bienveillante ?

#WeBlog.Category#

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image