tabous hygiène
Tabous liés à l’hygiène : comment les évoquer avec vos collaborateurs ?

Un collaborateur se présente au travail les cheveux gras, il ne semble pas changer souvent de vêtements et dégage dans l’open-space une forte odeur de transpiration ou une haleine chargée qui dérange ses collègues… comment lui signaler de manière bienveillante ?

Créer une atmosphère détendue

Tout d’abord, il est important afin d’engager le dialogue avec le collaborateur, de bien déterminer la personne qui s’adressera à lui : celle en qui il a confiance. Ce peut-être un collègue assez proche ou bien son supérieur hiérarchique. Veillez particulièrement à faire intervenir un collaborateur bienveillant qui ne risquerait pas de brusquer ou braquer son interlocuteur en abordant le sujet de manière brutale. En effet, il ne s’agit pas de blesser mais d’informer.

Assurez-vous également de créer un climat de confiance, propice à la discussion : invitez le salarié à une entrevue individuelle en tête à tête, appelez-le par son prénom, proposez-lui un café… La question à aborder, qu’elle concerne un problème d’odeur corporelle ou bien d’allure générale, est un sujet personnel très délicat. Cette atmosphère détendue permettra donc un échange plus apaisé qui évitera à votre collègue de se sentir mal à l’aise.

Mettre en place un dialogue

Cette discussion est primordiale afin d’amener le sujet en douceur mais également de faire émerger les solutions possibles. Pour cela, évitez de vous placer dans le registre du ressenti et choisissez plutôt d’exposer les faits de manière claire, sans tourner autour du pot afin d’éviter les sensibilités. Une fois le problème énoncé, questionnez votre collaborateur : avait-il conscience de cette situation. Si ce problème lui est familier, il est probable qu’il soit déjà en recherche de solutions mais que celles-ci nécessitent du temps pour se mettre en place. Dans tous les cas, pensez à lui rappeler que cela ne remet en cause en aucun cas la qualité son travail.

De plus, gardez à l’esprit que cette situation est certainement inconfortable pour votre collègue, adoptez donc une posture bienveillante sans faire la morale, humilier ou juger. Faites preuve d’empathie, cela vous permettra de ne pas paraitre intrusif et de rester diplomate afin que la discussion ne dérape pas.

Faire éventuellement face à une réaction négative

Malgré vos précautions, votre collaborateur s’énerve ou se braque ? Première chose à faire : être à son écoute. Apaisez la situation en faisant appel à votre vécu : en choisissant précautionneusement vos mots, faites-lui part de ce jour où, le thermomètre au beau fixe, vous avez apprécié d’avoir votre déodorant à disposition dans le bureau ! Le fait de partager votre expérience aidera votre interlocuteur à se sentir davantage en confiance et accepter vos remarques.

Dernier conseil : expliquez-lui votre démarche pour l’amener à mieux comprendre les raisons de cette discussion et donc davantage y adhérer. Enfin, pensez à lui laisser du temps afin qu’il intègre cet échange et l’accepte.

Oser et savoir s’adresser à ses collègues pour exposer ces problématiques tabous est une démarche qui valorise la transparence et les échanges au sein de l’équipe. C’est donc une façon de garantir une bonne qualité de vie au travail. Dans la majorité des cas, cette franchise sera appréciée par le salarié et participera au développement du bien-être au travail.

Et l’intelligence émotionnelle, vous connaissez ? Cela constitue une bonne approche afin de développer son empathie et mieux comprendre les autres, ce qui peut s’avérer très utile afin de mener une discussion délicate ! Vous souhaitez découvrir des conseils supplémentaires pour valoriser le bien-être au travail ? Retrouvez les 3 indispensables pour une bonne QVT !

Vacances d’été : un moment crucial pour motiver et fidéliser vos talents

La période estivale est parfois propice aux départs définitifs de certains collaborateurs. Les vacances de plusieurs semaines peuvent en effet être l’occasion d’une remise en question personnelle, d’une prise de recul… et de temps disponible pour rencontrer d’autres employeurs potentiels. Pour ceux qui ne prennent pas de congés, l’été est, là aussi, une saison soulevant des interrogations liées à la surcharge de travail et à la démotivation. Il est donc temps de donner un signal fort avant d’entamer cette période délicate. Au programme : fi-dé-li-sa-tion !

Quiz - Déconnecter du travail pendant vos congés : cap’ ou pas cap’ ?

Le droit à la déconnexion, vous connaissez ? Il garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en vous autorisant à couper toute communication digitale avec votre entreprise en dehors de votre temps de travail : soirées, week-end, jours fériés et bien sûr, périodes de congé. Mais encore faut-il que vous y soyez prêt ! C’est en effet un challenge parfois difficile à relever pour les digital addicts, les fanatiques du travail ou les chefs d’entreprise. Et vous, cap’ ou pas cap’ ? Un quiz pour cerner votre profil de vacancier !

Absentéisme et entreprise : prévenir plutôt que subir

11 millions d’Américains avaient prévu de se faire porter pâles au travail le lundi 20 mai. Motif : la diffusion la veille au soir de l’ultime épisode de l’épopée Game of Thrones ! Un phénomène également fréquemment observé durant les grands évènements, tels que la Coupe du monde de foot ou le Super Bowl. Au-delà de ces extrêmes, l’absentéisme « ordinaire » est certes moins massif, mais il constitue une problématique complexe et coûteuse pour l’entreprise. Focus.

Category

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image