Améliorer qualité de vie au travail
Qualité de vie au travail : 3 indispensables à améliorer

Expérience employé, bonheur au travail, engagement des salariés… Comment s’y retrouver parmi tous ces termes pourtant indispensables à tout bon RH ? La qualité de vie au travail, ce ne serait pas un peu tout ça ? Si ! Et parce que la confusion entre ces notions guette même les pros, on vous offre un point détaillé sur leurs subtilités !

L’expérience employé

L’expérience employé est le résultat de l’intégralité des interactions entre un salarié et son employeur. Elle détermine la satisfaction du salarié dans son travail et dépend de nombreux éléments concrets : temps de trajet, type de contrat, charge de travail, état des locaux, avantages sociaux, pénibilité des tâches, turnover, etc. Du recrutement au départ de l’entreprise, tout compte !

  • Pourquoi c’est important ?

L’expérience vécue par le salarié correspond à celle qu’il va véhiculer. Or, à l’ère des réseaux sociaux et des classements d’entreprises, un employé mécontent ou insatisfait parle souvent plus fort que les autres. Résultat ? Une mauvaise expérience employé pourrait bien nuire à votre marque employeur !

  • Comment améliorer l’expérience employé ?

Améliorer l’expérience employé revient à améliorer la vie professionnelle de l’employé. Les meilleurs leviers ? Adoptez les nouveaux outils numériques, encouragez le télétravail ou le nomadisme dans l’entreprise… Et profitez-en pour glisser quelques job perks toujours bienvenus !

Le bonheur au travail

La notion de bonheur au travail se résume par le plaisir d’un salarié à aller travailler. Le travail est alors une source d’épanouissement personnel qui stimule, encourage ou valorise. Tout cela dans un climat de confiance, une ambiance motivante et un cadre confortable, excusez du peu !

  • Pourquoi c’est important

Les chiffres sont formels : un employé heureux est un employé plus productif. Le bonheur est contagieux, booste l’ambiance comme les performances… Il améliore ainsi l’expérience employé !

  • Comment améliorer le bonheur au travail ?

Une entreprise dans laquelle un salarié s’épanouit est une entreprise qui ne manage plus à la carotte et au bâton, mais à l’humain. Pensez sens, valeurs, communication, confiance, transparence, droit à l’erreur, reconnaissance et valorisation ! Vous n’avez pas les moyens d’embaucher un Chief Happiness Officer ? Quelques initiatives peuvent suffire : repas d’équipes, sorties entre collaborateurs, secret santa pour Noël… Et, pour voir les choses en grand, pensez salles de sieste ou cours de sport : un esprit sain l’est toujours plus dans un corps sain !

L’engagement des salariés

Un salarié engagé est un salarié qui se sent à sa place. Il aime ce qu’il fait, où il le fait, tout en sachant pourquoi il le fait. Il se sent utile, reconnu dans son travail et impliqué dans le devenir de son entreprise. En conséquence, il est investi, motivé et prêt à s’engager !

  • Pourquoi c’est important

Un salarié engagé recommande volontiers son entreprise. Véritable ambassadeur de la marque, il en fait la promotion, augmente sa crédibilité, attire des candidats qualifiés et de nouveaux clients. Bilan ? Un taux de turnover réduit, des collaborateurs fidèles et des performances en hausse !

  • Comment améliorer l’engagement des salariés ?

Là encore, le sens du travail est au centre du challenge. Impliquez vos collaborateurs : brainstormings pour les projets d’entreprise, programme de cooptation pour le recrutement, solution d’employee advocacy pour les transformer en ambassadeurs de votre marque… Les solutions sont nombreuses ! N’oubliez pas, également, de les valoriser quand de nouveaux projets sont signés grâce à eux ou quand votre entreprise reçoit des félicitations !

Du bonheur au travail dépend en partie l’expérience employé, de l’expérience employé dépend grandement l’engagement des salariés. Si ces trois notions sont inséparables, mieux vaut savoir les différencier pour offrir à vos collaborateurs une bonne qualité de vie au travail !
 

Crédit photo : Designed by ijeab / Freepik

Vacances d’été : un moment crucial pour motiver et fidéliser vos talents

La période estivale est parfois propice aux départs définitifs de certains collaborateurs. Les vacances de plusieurs semaines peuvent en effet être l’occasion d’une remise en question personnelle, d’une prise de recul… et de temps disponible pour rencontrer d’autres employeurs potentiels. Pour ceux qui ne prennent pas de congés, l’été est, là aussi, une saison soulevant des interrogations liées à la surcharge de travail et à la démotivation. Il est donc temps de donner un signal fort avant d’entamer cette période délicate. Au programme : fi-dé-li-sa-tion !

Quiz - Déconnecter du travail pendant vos congés : cap’ ou pas cap’ ?

Le droit à la déconnexion, vous connaissez ? Il garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en vous autorisant à couper toute communication digitale avec votre entreprise en dehors de votre temps de travail : soirées, week-end, jours fériés et bien sûr, périodes de congé. Mais encore faut-il que vous y soyez prêt ! C’est en effet un challenge parfois difficile à relever pour les digital addicts, les fanatiques du travail ou les chefs d’entreprise. Et vous, cap’ ou pas cap’ ? Un quiz pour cerner votre profil de vacancier !

Tabous liés à l’hygiène : comment les évoquer avec vos collaborateurs ?

Un collaborateur se présente au travail les cheveux gras, il ne semble pas changer souvent de vêtements et dégage dans l’open-space une forte odeur de transpiration ou une haleine chargée qui dérange ses collègues… comment lui signaler de manière bienveillante ?

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image