Améliorer qualité de vie au travail
Qualité de vie au travail : 3 indispensables à améliorer

Expérience employé, bonheur au travail, engagement des salariés… Comment s’y retrouver parmi tous ces termes pourtant indispensables à tout bon RH ? La qualité de vie au travail, ce ne serait pas un peu tout ça ? Si ! Et parce que la confusion entre ces notions guette même les pros, on vous offre un point détaillé sur leurs subtilités !

L’expérience employé

L’expérience employé est le résultat de l’intégralité des interactions entre un salarié et son employeur. Elle détermine la satisfaction du salarié dans son travail et dépend de nombreux éléments concrets : temps de trajet, type de contrat, charge de travail, état des locaux, avantages sociaux, pénibilité des tâches, turnover, etc. Du recrutement au départ de l’entreprise, tout compte !

  • Pourquoi c’est important ?

L’expérience vécue par le salarié correspond à celle qu’il va véhiculer. Or, à l’ère des réseaux sociaux et des classements d’entreprises, un employé mécontent ou insatisfait parle souvent plus fort que les autres. Résultat ? Une mauvaise expérience employé pourrait bien nuire à votre marque employeur !

  • Comment améliorer l’expérience employé ?

Améliorer l’expérience employé revient à améliorer la vie professionnelle de l’employé. Les meilleurs leviers ? Adoptez les nouveaux outils numériques, encouragez le télétravail ou le nomadisme dans l’entreprise… Et profitez-en pour glisser quelques job perks toujours bienvenus !

Le bonheur au travail

La notion de bonheur au travail se résume par le plaisir d’un salarié à aller travailler. Le travail est alors une source d’épanouissement personnel qui stimule, encourage ou valorise. Tout cela dans un climat de confiance, une ambiance motivante et un cadre confortable, excusez du peu !

  • Pourquoi c’est important

Les chiffres sont formels : un employé heureux est un employé plus productif. Le bonheur est contagieux, booste l’ambiance comme les performances… Il améliore ainsi l’expérience employé !

  • Comment améliorer le bonheur au travail ?

Une entreprise dans laquelle un salarié s’épanouit est une entreprise qui ne manage plus à la carotte et au bâton, mais à l’humain. Pensez sens, valeurs, communication, confiance, transparence, droit à l’erreur, reconnaissance et valorisation ! Vous n’avez pas les moyens d’embaucher un Chief Happiness Officer ? Quelques initiatives peuvent suffire : repas d’équipes, sorties entre collaborateurs, secret santa pour Noël… Et, pour voir les choses en grand, pensez salles de sieste ou cours de sport : un esprit sain l’est toujours plus dans un corps sain !

L’engagement des salariés

Un salarié engagé est un salarié qui se sent à sa place. Il aime ce qu’il fait, où il le fait, tout en sachant pourquoi il le fait. Il se sent utile, reconnu dans son travail et impliqué dans le devenir de son entreprise. En conséquence, il est investi, motivé et prêt à s’engager !

  • Pourquoi c’est important

Un salarié engagé recommande volontiers son entreprise. Véritable ambassadeur de la marque, il en fait la promotion, augmente sa crédibilité, attire des candidats qualifiés et de nouveaux clients. Bilan ? Un taux de turnover réduit, des collaborateurs fidèles et des performances en hausse !

  • Comment améliorer l’engagement des salariés ?

Là encore, le sens du travail est au centre du challenge. Impliquez vos collaborateurs : brainstormings pour les projets d’entreprise, programme de cooptation pour le recrutement, solution d’employee advocacy pour les transformer en ambassadeurs de votre marque… Les solutions sont nombreuses ! N’oubliez pas, également, de les valoriser quand de nouveaux projets sont signés grâce à eux ou quand votre entreprise reçoit des félicitations !

Du bonheur au travail dépend en partie l’expérience employé, de l’expérience employé dépend grandement l’engagement des salariés. Si ces trois notions sont inséparables, mieux vaut savoir les différencier pour offrir à vos collaborateurs une bonne qualité de vie au travail !
 

Crédit photo : Designed by ijeab / Freepik

Utiliser l’apprentissage pour développer les compétences dans votre entreprise

Au côté du contrat de professionnalisation, le contrat d’apprentissage est un dispositif de formation alternante qui fait de plus en plus d’émules, chez les apprentis comme dans les entreprises. Pour preuve : un nombre de contrats signés en hausse constante, et des résultats d’insertion dans l’emploi très convaincants ! La raison de ce succès ? L’apprentissage développe les compétences de tous les acteurs impliqués : apprentis, tuteurs et entreprises.

TPE et PME : quelles aides face aux difficultés de recrutement ?

Pour les TPE et PME, projet de recrutement rime souvent avec… tourments ! Un constat régulièrement confirmé par les enquêtes conduites auprès des chefs d’entreprises, confrontés à un manque de candidatures adaptées. Quelles sont les pistes permettant de contourner la problématique de la pénurie de talents ? Les aides pour qualifier davantage les postulants rencontrés ? Les interlocuteurs vers lesquels se tourner ? Nos réponses à vos questions !

CDD saisonnier : mode d’emploi

Dans la famille des CDD, je demande : le contrat saisonnier ! Pensé pour s’adapter aux aléas d’activité des entreprises soumises à des contraintes extérieures fortes et régulières, il offre une vraie souplesse… en étant toutefois bien encadré, notamment depuis la loi El Khomeri de 2016 qui l’a enfin légalement défini.

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image