apprentissage-competences-entreprise
Utiliser l’apprentissage pour développer les compétences dans votre entreprise

Au côté du contrat de professionnalisation, le contrat d’apprentissage est un dispositif de formation alternante qui fait de plus en plus d’émules, chez les apprentis comme dans les entreprises. Pour preuve : un nombre de contrats signés en hausse constante, et des résultats d’insertion dans l’emploi très convaincants ! La raison de ce succès ? L’apprentissage développe les compétences de tous les acteurs impliqués : apprentis, tuteurs et entreprises.

Le contrat d’apprentissage en plein boom

De plus en plus mobilisé par les étudiants et les entreprises, toutes filières confondues, le contrat d’apprentissage connaît une évolution exceptionnelle depuis quelques mois : entre juin 2018 et mai 2019 (période correspondant au plus gros de la campagne annuelle d’apprentissage), le nombre de contrats signés a fait un bond de 4,7 % par rapport à la même période précédente. Ils ont concerné, au total, 321 000 jeunes, selon les derniers chiffres de la Dares (1).


Cette évolution s’accompagne également d’une hausse constante des résultats en matière d’insertion dans l’emploi des apprentis. Selon le dernier rapport annuel de performance de la mission Travail et emploi (2), le taux d’insertion dans l’emploi post contrat d’apprentissage est de 74,5 % et grimpe de + 3,1 points en 2018 par rapport à 2017. On observe toutefois des disparités selon les secteurs, avec un taux allant :

  • de 42 % dans le domaine de la coiffure-esthétique à 79 % dans le transport-manutention-magasinage, pour les apprentis sortant avec un niveau CAP ;
  • de 41 % pour les formations finances-comptabilité à 78 % pour le génie-civil-construction-bois pour les apprentis sortants avec un niveau Bac pro.

>>À lire aussi : Recruter en alternance, quel contrat choisir ?

Apprentissage : de multiples avantages pour l’ensemble des acteurs

L’apprentissage constitue une opportunité particulière pour vous, en tant qu’employeur : il vous permet de transmettre de façon progressive votre culture, vos pratiques et vos savoir-faire à de futurs collaborateurs qui sont formés sur mesure.

Ces derniers alternent périodes en entreprise et périodes en formation, et leur venue peut aussi être l’occasion d’interroger voire de renouveler les habitudes prises au sein de l’entreprise : les apprentis apportent ainsi un regard neuf et insufflent des méthodes nouvelles, issues directement du monde de l’enseignement et de la formation.

Autre bénéfice « collatéral », à destination cette fois des tuteurs désignés au sein de l’équipe : l’accompagnement d’un apprenti tout au long de son parcours de formation permet aux maîtres d’apprentissage d’acquérir de nouvelles compétences (notamment en management et en pédagogie), de gagner en responsabilité et en autonomie.

> Abonnez-vous à la newsletter Adecco pour faire le plein d’actualités RH 2 fois par mois !

Le contrat d’apprentissage est d’autant plus mobilisé qu’il a été simplifié

Le recours croissant à l’apprentissage s’explique aussi peut-être par sa récente simplification issue de la loi Avenir professionnel. Parmi les changements importants, on notera :

  • l’élargissement du dispositif aux jeunes jusqu’à 30 ans (contre 26 ans auparavant) ;
  • la possibilité de signer un contrat d’apprentissage quelle que soit la période l’année.

>> À lire aussi : l’alternance professionnelle fait peau neuve

L’alternance intérimaire, vous connaissez ? En fonction de vos objectifs particuliers, votre collaborateur en intérim est sélectionné, recruté et accompagné tout au long de son contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, directement par des experts dédiés. Il bénéficie d’une formation conçue pour répondre exactement à vos besoins, et d’un cursus tout en souplesse. Pour en savoir plus, connectez-vous à Mon Agence en Ligne.



(1)DARES, Tableau de bord mensuel des politiques de l'emploi, 05/2019.

(2)Rapport annuel 2018 de performance de la mission Travail et emploi.

Employeurs : développez votre réseau pour partager et gagner en efficacité

Selon le Baromètre 2019 de la dynamique entrepreneuriale des territoires, les entrepreneurs de TPE-PME français regrettent de ne pouvoir s’appuyer davantage sur une dynamique d’entraide locale. Le soutien d’entrepreneurs « voisins » n’est évoqué que par 8 % des répondants, et les réseaux locaux d’appui économique par seulement 6 %. Il est temps d’y remédier, pour mieux profiter des leviers de la collaboration entre dirigeants !

Recruter en TPE et PME (ép.2) : comment gérer les candidatures reçues ?

Après avoir concocté une offre d’emploi aux petits oignons, en suivant les conseils de notre 1er épisode sur le recrutement des (très) petites et moyennes entreprises, vous avez reçu plusieurs candidatures pertinentes ? Vous y êtes presque ! Parmi elles, se trouve — vous l’espérez — le talent qui va peut-être booster votre activité. Mais entre la crainte de recruter un profil inadapté et le manque de temps, vous vous demandez comment gérer cette phase de présélection des candidats ? Découvrez nos conseils.

Recruter en TPE et PME (ép. 1) : comment valoriser vos atouts pour attirer les talents ?

Aujourd’hui, les difficultés de recrutement concernent plus de 8 PME sur 10. Un chiffre qui augmente encore lorsqu’il s’agit de recruter des talents. Pourtant, même si elle évolue à l’ombre de grands groupes ou dans un secteur en tension, votre très petite, petite ou moyenne entreprise a de nombreux atouts susceptibles d’attirer les candidats. Apprenez à les valoriser !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image