conseils-garder-lien
5 conseils pour garder le lien avec vos collaborateurs pendant la crise

Perte de motivation, sentiment de solitude, désœuvrement ou au contraire surcharge de travail, inquiétude quant à l’avenir… Les contraintes de confinement imposées par l’épidémie de Covid-19 ne vont pas sans peser sur les habitudes et le moral des collaborateurs dont les conditions de travail ont changé : notamment ceux en chômage partiel, en arrêt, en congé ou travaillant de chez eux. Une situation qui exige plus que jamais une communication d’entreprise attentive et authentique, qui permette de passer ce cap inédit et d’anticiper collectivement la reprise.

Le sentiment d’appartenance et la confiance, au fondement du capital humain de votre entreprise

De toute évidence, le télétravail — d’autant plus s’il s’agit d’une nouvelle pratique —, comme le chômage partiel ou l’arrêt de travail, ne favorise pas le sentiment d’appartenance et d’engagement des collaborateurs. Collaborateurs qui, malgré leurs nouvelles conditions de travail (ou leur arrêt temporaire d’activité), doivent toutefois continuer à se sentir membres à part entière de votre organisation et indispensables à sa cohésion.

Les circonstances exigent dès lors de mettre en place, ou de renforcer, un plan de communication interne exigeant et sécurisant, à l’adresse de tous vos collaborateurs :

  • Salariés, intérimaires, stagiaires ;
  • En travail à distance ou présentiel ;
  • En activité, en chômage technique, en congés ou en arrêt de travail (qu’ils soient liés à l’état d’urgence sanitaire, ou non).

Objectif : les rassurer, répondre à leurs questionnements, éviter la propagation de rumeurs anxiogènes, maintenir leur sentiment d’appartenance collective et leur motivation.

>> En savoir plus sur l’encadrement du télétravail

Confinement : 5 clés pour continuer à « faire entreprise » malgré les conséquences de la crise

1. Communiquer régulièrement auprès de vos collaborateurs

Une prise de parole, régulière et tout à fait transparente sur la situation de l’entreprise, est de mise. Par mail, voire par appel téléphonique individuel si l’effectif de votre entreprise le permet, elle doit vous permettre de relayer les nouvelles dispositions légales appliquées, mais aussi d’aborder les sujets d’inquiétude de votre personnel, et d’expliquer les efforts que vous déployez pour y remédier. Certes, beaucoup de problématiques restent encore suspendues à de nombreuses inconnues : mais mieux vaut le reconnaître explicitement, plutôt que de se retrancher derrière le non-dit.

2. Être à leur écoute et leur donner la parole

Une bonne communication n’est jamais seulement descendante : engager un dialogue avec vos collaborateurs, leur permettre de s’exprimer et les écouter s’avère aussi crucial, d’autant plus dans ces circonstances exceptionnelles. Pour y parvenir, vous pouvez par exemple réaliser auprès d’eux des sondages réguliers, pour évaluer comment ils vivent et gèrent la situation, et pour leur témoigner votre attention. Vous pouvez aussi mettre en place une hotline téléphonique pour répondre à leurs questions, accessible aux heures ouvrables ou sur certains créneaux de la semaine seulement, selon vos possibilités.

>> À lire aussi : Les 5 piliers de l’engagement des salariés

3. Accompagner l’envoi de vos fiches de paie

Activité partielle, arrêt de travail pour garde d’enfant ou pour risque élevé de contamination… Autant de situations jusqu’ici inédites, pour les employeurs comme pour leurs salariés. Et qui ne sont pas sans conséquence sur la formalisation de leurs bulletins de paie.

Pour limiter les incompréhensions et les inquiétudes que peut générer leur décryptage, associez à l’envoi de vos fiches de paie une conversation personnelle, ou une note claire et pédagogique : raison de leur éventuel retard, modalités de calcul de l’allocation pour activité partielle, décompte des congés payés, subrogation ou non des indemnités journalières de Sécurité sociale…

Pour être au fait de l’actualité RH et profiter de nos conseils dédiés aux employeurs et aux acteurs des ressources humaines, abonnez-vous à la newsletter Adecco.

4. Maintenir un sentiment de communauté entre les membres de votre entreprise

Garder le lien avec votre personnel, c’est bien. Permettre aussi à vos collaborateurs de rester en contact entre eux, c’est encore mieux. Vous disposez déjà d’un réseau social interne ? Ne le fermez surtout pas, même si l’ensemble de votre entreprise l’est. Vous n’avez encore jamais expérimenté ce canal de communication ? C’est sûrement le moment de l’initier !

Cet outil collaboratif a non seulement fait ses preuves en termes de performance productive (diffusion de l’information à toute l’entreprise, échanges instantanés entre les membres d’une équipe, gestion de projet…), mais s’avère aussi être un média permettant de créer du lien social entre les collaborateurs, notamment lorsqu’ils travaillent à distance. Une opportunité donc, en cette période d’isolement et de « distanciation sociale » durant laquelle maintenir les relations et promouvoir la coopération est essentiel. Échange de recettes de cuisine, proposition d’aide aux devoirs, partage d’une playlist, ou encore troc de conseils pratiques… : en encourageant ces relations informelles, éventuellement sur un réseau social dédié, distinct de celui utilisé pour le travail, vous participez à alimenter les dynamiques collaboratives au sein de votre entreprise, aujourd’hui fragilisées.

>> Pour aller plus loin : L’expérience employé, grande gagnante de l’innovation digitale RH

5. Mobiliser vos instances représentatives

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. Toutefois, tâchez dans la mesure du possible de conserver au maximum les repères institutionnels de votre entreprise. En particulier ceux concernant vos représentants du personnel, clé de voûte d’un dialogue social de qualité. Maintenez les réunions de votre Comité Social et Economique en les organisant en visioconférence, voire multipliez-les en proposant des rassemblements extraordinaires.

Quelle stratégie RH adopter pour amorcer la reprise des activités ? Comment impulser une flexibilité responsable au sein de votre entreprise ? Quelles aides et leviers mobiliser ? Les conseillers Adecco mettent toute leur expertise à votre disposition dès maintenant, pour vous permettre d’anticiper. Contactez-les via Mon Agence en ligne.

RH : plongeon dans les innovations digitales

Aujourd’hui, recruter et gérer ses collaborateurs rime avec « inbound », « data », « chat », « MOOC », « serious games »… tous ces termes ne vous évoquent pas grand-chose ? Retours sur ces évolutions en matière de ressources humaines pour être à l’aise dans la GRH comme un poisson dans l’eau !

Formation professionnelle en TPE-PME : quelles sont les aides mobilisables ?

Développer les compétences de ses salariés, s’adapter aux évolutions économiques et technologiques, changer d’échelle ou encore prendre de vitesse les mutations des modes de consommation… Autant d’enjeux qui font de la formation professionnelle un tremplin essentiel pour les TPE-PME, qui disposent à cet effet de nombreuses aides financières privilégiées.

Les clés du sourcing pour faire venir à vous les meilleurs talents

Vous rêvez d’un recrutement rapide et efficace pour trouver la perle rare ? Pour cela, mobilisez toutes les ressources du sourcing, processus de recherche pour le recrutement qui vise à identifier des profils précis en fonction de critères prédéterminés. Adecco vous donne les clés pour vous lancer !

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image