Découvrez les 7 cas de recours à l’intérim

Vous avez besoin de recruter pour une mission de courte durée mais vous ne savez pas quel contrat est adapté à votre situation ? Découvrez ici si vous pouvez faire appel à l’intérim !

Dans quels cas est-il possible d’avoir recours au travail temporaire ? 7 situations sont possibles :

1. Le remplacement d’un salarié :


    Il est possible de remplacer par un intérimaire un salarié présent dans l’entreprise mais absent temporairement de son poste de travail. A noter que le salarié temporaire embauché n’est cependant pas obligatoirement affecté sur le même poste que le salarié remplacé.

2. L’accroissement temporaire d’activité :


    Dans le cas d’un accroissement temporaire d’activité , il sera alors nécessaire de préciser sur le contrat les raisons qui amènent votre entreprise à avoir recours à un intérimaire. Cela peut être par exemple un rattrapage de retard, une surcharge de travail ou bien un afflux de commandes.

3. L’emploi saisonnier ou d’usage constant :


    Vous pensez pouvoir avoir recours à un intérimaire pour un travail saisonnier ? Le code du travail précise que pour être qualifiées de saisonnières, les variations d’activités doivent être régulières, prévisibles, cycliques, et indépendantes de la volonté des employeurs ou des salariés. Veillez à respecter ces contraintes !

4. Le remplacement d’un non salarié :


    Il est possible de remplacer par un intérimaire une personne qui n’est pas salariée, c’est le cas par exemple des chefs d’entreprises, du chef d’une exploitation agricole ou d’une personne exerçant une profession libérale. Retrouvez toutes les informations concernant cette situation dans notre guide « 140 questions réponses » sur l’intérim .

5. Le complément de formation :


    Il est possible d’avoir recours à un intérimaire dans le cas où la personne embauchée bénéficie d’une formation professionnelle. En plus du contrat, vous devrez alors signer une convention avec l’agence d’intérim et l’intérimaire.

6. La personne en situation de handicap :


    Dans le cas où vous souhaitez embaucher une personne en situation de handicap, vous devrez indiquer sur le contrat que l’embauché est « bénéficiaire de l’obligation d’emploi ». Retrouvez sur notre guide le détail des personnes désignées comme telles.

7. L’apprentissage :


    Enfin, il est possible d’avoir recours à l’intérim dans le cadre d’un apprentissage , l’entreprise assura alors une formation au salarié. Elle se doit donc de désigner un maître d’apprentissage et de porter la responsabilité de la sécurité du salarié.

Avoir recours à l’intérim, c’est choisir la flexibilité, mais attention ! Quelle que soit la situation qui vous concerne, veillez à bien respecter les justifications abordées. Et si vous hésitez encore sur le type de contrat que vous souhaitez solliciter, consultez notre article Comment choisir un contrat court. Un besoin de recrutement ? Rendez-vous sur Mon Agence En Ligne pour être accompagné ! Et pour plus d'informations sur l'intérim :

Consultez le Livre Blanc « 140 questions » sur l’intérim

Déconfinement et été 2020 : comment gérer les congés payés de vos salariés ?

La période de déconfinement progressif n’impacte pas de la même manière les entreprises selon leurs secteurs d’activité. Certaines auront besoin de redéployer au plus vite leur plein potentiel cet été, et donc de mobiliser l’ensemble de leur personnel pour arriver à compenser leurs pertes… D’autres, au contraire, prévoient déjà ne pas reprendre tout de suite leur rythme de croisière. Des perspectives qui, l’une comme l’autre, pèsent sur la gestion des congés payés de l’été 2020. Heureusement, le droit commun du travail et des mesures exceptionnelles vous donnent les moyens d’y remédier.

CDI Intérimaire, mode d’emploi

« CDII » : ce nouvel acronyme vous est désormais familier, et pour cause. Ce contrat d’un nouveau type, initialement expérimental, existe maintenant depuis 6 ans et a été inscrit dans le Code du Travail en 2018. Pour autant, connaissez-vous vraiment ses spécificités par rapport à l’intérim classique ? Et les avantages qu’il procure aux entreprises qui l’adoptent ? Éléments de réponse !

3 minutes pour vous tester sur la réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

Depuis le 1er janvier 2020, les mesures engagées par la loi Avenir professionnel (dite « loi Pénicaud ») renforcent votre obligation d’emploi de travailleurs handicapés. Son objectif : faciliter et promouvoir l’emploi direct des personnes en situation de handicap (CDD, CDI, alternance, intérim, stage). En RH averti·e, êtes-vous fin prêt·e pour répondre à ces nouveaux enjeux ? Et si vous testiez vos connaissances sur cette réforme ?

Réglementation
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image