CDD ou intérim : comment choisir un contrat court ?

Remplacement d’un collaborateur absent, accroissement temporaire de votre activité… Les raisons susceptibles de vous mener à un contrat court sont nombreuses. Vous avez alors la possibilité de choisir entre le CDD et l’intérim, deux contrats à durée limitée qui présentent plusieurs similitudes... tout en étant très différents. Pour vous aider à faire le bon choix, Adecco fait le point sur ces deux solutions.

Les formes de contrat court : CDD ou intérim ?

Si contrat à durée déterminée (CDD) et contrat de travail temporaire (CTT) se ressemblent et peuvent servir le même objectif, ils présentent des différences majeures.

  • Le CDD est conclu entre deux parties, l’employeur et l’employé, pour une période de temps limitée et déterminée par avance. Le salarié s’engage à travailler pour le compte de l’entreprise contre rémunération.
  • Le CTT se caractérise quant à lui par la mise en place d’une relation triangulaire entre l’entreprise de travail temporaire (ETT), l’entreprise utilisatrice et le salarié. Le salarié est lié contractuellement à l’entreprise de travail temporaire et exerce au sein de l’entreprise utilisatrice. Un contrat de mise à disposition est signé entre les deux entreprises, tandis qu’un contrat de mission lie le salarié à l’ETT.

En matière d’obligations administratives, chaque contrat court est différent. L’embauche d’un salarié en CDD suppose de prendre en charge le versement de sa rémunération et le paiement des cotisations sociales. Dans le cadre du recours à un contrat d’intérim, ces obligations incombent à l’entreprise de travail temporaire.

Découvrez 3 raisons d’embaucher en CDD plutôt qu’en CDI !

Choisir un contrat court : 5 questions à se poser

Maintenant que vous êtes au point sur les différences entre CDD et CTT, vous devez déterminer quel contrat court sera le plus adapté à vos besoins. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions !

1 – Avez-vous le droit de faire appel à un intérimaire ?

Certaines situations sont fermées au CTT. Par exemple ? Le remplacement d’un médecin du travail, les contrats qui incluent un complément de formation professionnelle ou encore les contrats mis en place dans le cadre d’une politique de l’emploi.

Retrouvez les jobs pour lesquels le recours au CTT est interdit !

2 – De combien de temps avez-vous besoin pour évaluer le salarié ?

La durée légale de la période d’essai en intérim est limitée :

  • à 2 jours pour un contrat d’intérim de 1 mois maximum ;
  • à 3 jours pour un contrat de 1 à 2 mois ;
  • à 5 jours pour un contrat de plus de 2 mois.

Elle est plus longue dans le cas d’un contrat court à durée déterminée :

  • 1 jour par semaine (dans la limite de 2 semaines) pour un contrat allant jusqu’à 6 mois ;
  • 1 mois pour un contrat d’une durée supérieure à 6 mois.

Plus la période d’essai est longue, plus vous avez de temps pour vous assurer que l’employé correspond à vos attentes avant de vous engager.

3 – Envisagez-vous une suite à ce contrat court ?

CDD et CTT permettent tous deux d’allonger le contrat initial jusqu’à 18 mois dans la plupart des cas. Mais si vous envisagez d’embaucher le salarié en CDI à l’issue de son contrat court, la conversion est plus aisée lorsqu’il s’agit d’un salarié sous contrat. À l’inverse, dans le cadre d’un CTT, une fois le contrat arrivé à son terme, l’employé reste lié contractuellement à l’agence d’intérim.

4 – Quel est votre budget ?

Le recours au CTT et l’embauche en CDD ne représentent pas les mêmes coûts. Si l’intérim et son fonctionnement tripartite peut s’avérer plus coûteux, le bon choix dépend de nombreux critères, de vos besoins précis à vos ressources en interne… Mais votre budget est évidemment un élément à prendre en compte. Notre simulateur est là pour vous aider à savoir si une embauche en CDD pourrait convenir !

Simuler le coût d’un CDD

5 – Avez-vous le temps de gérer vos recrutements ?

Le principal avantage de l’intérim, par rapport au CDD, réside dans la prise en charge du processus de recrutement par l’entreprise de travail temporaire. Un recrutement en CDD peut être géré de votre côté, en interne. Mais si le contrat à durée déterminée correspond davantage à vos besoins, vous pouvez également externaliser le recrutement en faisant confiance à des agences expertes comme Adecco.

Pour choisir entre CDD et CTT, commencez par évaluer vos besoins : nature du poste, durée de la période d’essai, passage éventuel au CDI, ressources disponibles pour mener le recrutement à bien en interne… Ce n’est qu’en fonction des réponses à ces questions que vous pourrez opter pour le contrat court le plus pertinent pour votre entreprise !

Crédit photo : Designed by Freepik

Pro, perso, bureau, cadeaux : les secrets d’une fin d’année réussie

La ville scintille, les sapins s’installent et votre boîte mail déborde de promotions de Noël ? La plus belle période de l’année peut aussi être la plus stressante : nous vous donnons quelques astuces pour vous aider à tout mener de front sans laisser de côté votre équilibre vie privée / vie professionnelle !

Quel est l’impact des couleurs sur la qualité de vie au travail ?

Le cadre de travail est important, aussi bien pour le bien-être de vos collaborateurs que pour leur productivité. Ça, vous le savez déjà : vous avez décoré vos bureaux pour que chacun puisse y travailler dans les meilleures conditions. Mais avez-vous pensé aux couleurs ? Celles-ci ne sont pas sans influence : productivité, détente ou créativité, à chaque bureau sa couleur pour une meilleure qualité de vie au travail !

Comment réagir face à un mauvais recrutement ?

Nul n’est à l’abri d’une erreur de recrutement, même les meilleurs des DRH. Le candidat vous semblait parfait mais, une fois en poste, le nouveau collaborateur n’est pas à la hauteur de vos espérances ? Soyez vigilant, un collaborateur qui ne correspond pas aux attentes pourrait impacter négativement son équipe... Mais comment réagir et gérer un mauvais recrutement pour éviter les dégâts ? Voici trois conseils pratiques pour rebondir !

Recruter un candidat surqualifié : nos conseils

Le candidat qui vient de répondre à votre offre d’emploi semble parfait. Il a toutes les qualités nécessaires. Son parcours ? Exemplaire. Son potentiel ? Énorme. Seul hic : il est clairement surqualifié pour le poste. Dans votre tête, les cas de figure tourbillonnent : il a candidaté un peu par hasard. Il va rapidement s’ennuyer et quitter l’entreprise. Il n’arrivera pas à s’intégrer. Pire encore : il va entrer en conflit avec ses supérieurs. Bref, l’embaucher pourrait être un risque… ou bien une belle opportunité.

Catégorie

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image