combien-coute-cdd
Ça coûte combien, un CDD ?

L’un de vos salariés s’absente pour une longue période ? L’activité de votre entreprise augmente ? Vous devez pallier des congés d’été ? Pas de panique, le contrat à durée déterminée est fait pour ça. Mais combien coûte-t-il à votre entreprise ? Suivant les types de CDD, les charges varient : il faut penser à tout pour éviter les mauvaises surprises !

Les différents types de CDD

Le contrat à durée déterminée peut prendre différentes formes, selon les besoins de votre entreprise mais aussi suivant son domaine d’activité. Il faut donc bien distinguer les différents types de CDD qui s’offrent à vous :

  • le CDD de remplacement d’un salarié.
  • le CDD pour accroissement temporaire d’activité.
  • le CDD d’usage ou « contrat d’extra », qui s’adresse à certains secteurs d’activité pour lesquels il est d’usage constant de ne pas recourir au CDI.
  • le CDD saisonnier, pour les variations d’activité qui se répètent chaque année à la même période.
  • le CDD senior, pour embaucher des personnes en fin de carrière, âgées de plus de 57 ans et en recherche d’emploi depuis plus de 3 mois ou bénéficiant d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) après un licenciement économique.
  • le CDD à objet défini, qui est réservé au recrutement d’ingénieurs et de cadres et qui s’achève dès que la mission pour laquelle il a été conclu prend fin.
  • le CDD de portage salarial, proposé par des entreprises de portage salarial. Ces dernières embauchent des salariés qui effectuent des prestations pour des entreprises clientes. Une solution idéale pour partager des salariés avec d’autres entreprises !

Les coûts directs et indirects d’un CDD

Les coûts directs d’un CDD comprennent le salaire brut, les charges patronales et les indemnités de fin de contrat (IFC) ou de congés payés (ICP). En général, les IFC représentent 10 % du salaire brut, excepté pour les CDD d’usage ou saisonniers.

Il faut aussi tenir compte des coûts indirects, avec le temps consacré à la recherche de la perle rare (qui dépend notamment de votre processus de recrutement), au sourcing, au recrutement, à l’administratif, etc.

Pour savoir quel sera le coût exact d’un CDD, il faut donc analyser chacun de ces critères. Effectuer les calculs soi-même n’est pas toujours évident… C’est pourquoi The Adecco Group a mis en place le simulateur de chiffrage CDD : il suffit de connaître le salaire brut de votre CDD, le taux de charges patronales et le temps que vous voulez lui consacrer pour savoir combien cela vous coûtera.

Découvrir le simulateur

Suivant votre situation, un CDD peut être nécessaire à votre entreprise. Si un tel contrat vous semble trop coûteux et si nous n’avez ni le temps ni les ressources pour le recruter et le gérer, le contrat en intérim est aussi une solution à envisager. Si vous hésitez, prenez le temps de vous renseigner sur chaque option. Si besoin, Adecco est à votre écoute !

Crédit photo : Pixabay / Meditations

TPE-PME : comment encadrer le télétravail de vos collaborateurs dans la confiance

Le développement soudain du travail à distance, imposé par la crise sanitaire au niveau mondial, a bouleversé les pratiques managériales de nombreuses entreprises. Pour y faire face, certaines TPE-PME ont cherché de nouveaux moyens d’encadrement automatisé de leurs salariés. Pour preuve, les intentions d’achat de logiciels de surveillance ont enregistré un score record en mars 2020, 500 fois supérieur à celui de l’année précédente (1) ! Une tendance qui interroge, dans une période où la motivation des salariés semble devoir être soutenue avant tout par un management de proximité et un dialogue social de qualité.

Fédérer et motiver vos collaborateurs : une priorité !

Dans un contexte de reprise difficile, les inquiétudes des salariés sont nombreuses : comment trouver le bon équilibre entre télétravail et présence au bureau, réorganiser efficacement ses tâches, gérer le stress face à la conjoncture économique... Il est donc vital de les rassurer et de les fédérer autour d’une stratégie réaliste et transparente, afin que tous entament le dernier trimestre 2020 dans les meilleures conditions. Car générer enthousiasme et motivation des salariés, c’est aussi encourager les performances de l’entreprise !

5 conseils pour réussir la rentrée de votre TPE-PME

La rentrée 2020 est lourde d’enjeux pour toutes les entreprises, dont le rythme, l’équilibre économique, et souvent le moral, ont été mis à rude épreuve par la crise sanitaire du Coronavirus. Comment reprendre la main efficacement et relancer votre TPE-PME sur les chapeaux de roues ? Comment projeter un plan d’action performant pouvant propulser votre activité au cours du dernier trimestre 2020 ? Pour ne pas vous laisser déborder, suivez nos conseils pour une rentrée dynamique et porteuse d’avenir !

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image