CDII-mode-demploi
CDI Intérimaire, mode d’emploi

« CDII » : ce nouvel acronyme vous est désormais familier, et pour cause. Ce contrat d’un nouveau type, initialement expérimental, existe maintenant depuis 6 ans et a été inscrit dans le Code du Travail en 2018. Pour autant, connaissez-vous vraiment ses spécificités par rapport à l’intérim classique ? Et les avantages qu’il procure aux entreprises qui l’adoptent ? Éléments de réponse !

Le CDI intérimaire : votre solution pour une flexibilité responsable

Les candidats sont sélectionnés rigoureusement en fonction de leurs compétences, leur professionnalisme et leur polyvalence. Ils sont recrutés selon un process spécifique et signent un contrat à durée indéterminée, de droit commun, avec leur agence d’emploi. Ils sont rémunérés tous les mois sans interruption.

Le recours au CDII apporte la même souplesse que le travail temporaire et respecte :

>> À lire aussi : Le travail temporaire et le placement en 140 questions

> Actualités RH, conseils pratiques, droit du travail… Deux fois par mois, la newsletter Adecco vous propose une synthèse des informations à ne pas rater. Profitez-en !

Cette nouvelle génération de contrats vise à concilier d’une part, la nécessité de sécuriser les parcours professionnels des CDI Intérimaires, et d’autre part les besoins de flexibilité des entreprises sur le court, moyen et long terme. Une conjugaison qu’entérine justement certaines caractéristiques du CDII :

  • Une lettre de mission peut être renouvelée 2 fois dans la limite de la durée maximale qui peut atteindre 36 mois, contre 18 mois généralement dans le cadre de l’intérim classique ;
  • Plus de délai de carence entre deux missions.

De plus, les entreprises profitent de nombreux nouveaux avantages directement liés au statut CDII.

Le CDI Intérimaire : encore plus d’avantages à la clé

  • La possibilité de capter des profils dotés de compétences recherchées, qui n’auraient pas été attirés sans proposition d’un CDII.
  • La possibilité de garder des talents plus longtemps et de pouvoir les retrouver en fonction de la saisonnalité de l’activité de l’entreprise.
  • La mise en place d’actions de formation pendant les missions ou les intermissions, pour répondre aux besoins actuels des entreprises et accompagner la mutation des emplois. Des gages de qualification et de confiance reconnus, et particulièrement appréciés par les entreprises.
  • La mise en avant de l’engagement des entreprises en faveur de toutes les mesures favorables à l’emploi.
  • Un contrat au service de la performance sociale et économique de l’entreprise.

En bonus : les fins de missions en CDI intérimaire ne sont pas comptabilisées dans le taux de séparation des entreprises, sur la base duquel est calculé le bonus-malus lié aux cotisations de l’assurance chômage pour les entreprises concernées par cette réforme. En effet, un intérimaire en CDII reste salarié de son agence d’emploi à la fin d’une mission.

Chaque année, Adecco recrute et forme des milliers de nouveaux collaborateurs en CDI intérimaire, pour mettre leurs compétences au service des projets de performance des entreprises. Industrie, Transport, Logistique, Energie, Maintenance Industrielle, Industrie agroalimentaire, BTP, métiers du Tertiaire… quels que soient votre secteur d’activité et le profil des collaborateurs recherchés, nous avons des Talents à vous proposer !

3 minutes pour vous tester sur la réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

Depuis le 1er janvier 2020, les mesures engagées par la loi Avenir professionnel (dite « loi Pénicaud ») renforcent votre obligation d’emploi de travailleurs handicapés. Son objectif : faciliter et promouvoir l’emploi direct des personnes en situation de handicap (CDD, CDI, alternance, intérim, stage). En RH averti·e, êtes-vous fin prêt·e pour répondre à ces nouveaux enjeux ? Et si vous testiez vos connaissances sur cette réforme ?

Assurance chômage : bonus-malus contrats courts, comment adapter votre stratégie RH ?

Les taux de bonus-malus seront certes appliqués en 2021 aux employeurs des secteurs concernés… Mais c’est dès maintenant que leur taux de séparation est pris en compte, pour servir de base au calcul des éventuelles majorations de contribution l’an prochain ! En effet, depuis le 1er janvier 2020, de nombreux motifs de ruptures de contrat de travail pèsent dans la balance des pénalités. Du CDI au CDD, en passant par le contrat d’intérim et l’alternance, décryptage de cette nouvelle réalité.

Prolonger la mission d’un intérimaire : à quelles conditions ?

Imprévu organisationnel, pic d’activité, changement d’échelle précipité… C’est souvent dans ces moments contingents, qui réclament souplesse et adaptabilité, que les entreprises ont recours au travail temporaire. Et parfois plus longtemps qu’elles ne l’avaient envisagé au moment de signer le contrat de mission ! Heureusement, la durée d’une mission intérimaire, quoique bien encadrée, offre de la flexibilité.

Category

Réglementation
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image