prevenir-surmonter-difficultes
Prévenir et surmonter les difficultés : quels organismes les TPE-PME peuvent-elles solliciter ?

Difficultés de trésorerie, marge insuffisante, problématiques de gestion du personnel, baisse d’activité… Autant de signaux d’alerte que les TPE-PME ne doivent pas négliger, mais analyser de façon très réactive pour pouvoir rebondir. Cependant, cette nécessité se heurte souvent au manque de temps, de recul, mais aussi à l’isolement de certains chefs d’entreprise. C’est justement pour les soutenir que plusieurs acteurs phares de l’activité économique mettent à leur disposition une palette d’actions et d’interventions afin de les aider à dépasser les moments critiques de leur vie d’entrepreneur.

Les chambres consulaires : une offre variée de formations et de diagnostics pour aider les chefs d’entreprise

Toute entreprise créée est automatiquement immatriculée en fonction de son secteur d’activité, au répertoire de la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI) ou à la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de sa localité (1).

Au-delà d’une simple formalité administrative, cette inscription permet aussi aux chefs d’entreprise de bénéficier de l’accompagnement et des prestations offertes par leur chambreconsulaire. Ces actions sont mobilisables en vue de développer leur activité, mais aussi et surtout pour les épauler en cas de difficultés.

  • Les CMA proposent notamment aux dirigeants intéressés des Diagnostics performance, conduits par leurs conseillers, afin d’analyser la situation de leur entreprise, éclairer leurs futures décisions et optimiser leur organisation. Combinant la plupart du temps des séances de coaching individuel et des ateliers collectifs, ces diagnostics visent à formaliser des stratégies opérationnelles et mettre en place des outils de pilotage efficaces.

L’annuaire des CMA

  • Les CCI offrent de leur côté des prestations d’accompagnement similaires, dont leur Solution 360°. Déclinées par chaque chambre locale, elles permettent aux chefs d’entreprise d’identifier, avec un conseiller, leurs enjeux, leurs axes prioritaires d’amélioration et leur plan d’action. Une action identique, centrée sur la gestion des ressources humaines, est aussi proposée.

L’annuaire des CCI

Les chambres consulaires déploient aussi de nombreux autres supports de soutien aux entrepreneurs : interventions de conseil individuel assurées par d’anciens cadres d’entreprise, comités d’aide et de conseil inter-entreprises, formations… Dans certaines régions, comme dans les Hauts-de-France, les CCI ont aussi créé, en lien avec les collectivités locales, des fonds d’aide financière d’urgence, destinés à pallier les difficultés de trésorerie.

N’hésitez pas à contacter votre chambre consulaire pour connaître ses programmes et actions spécifiques.

En vue d’aider leurs adhérents à traverser la crise imposée par l’épidémie de Covid-19, les CCI et les CMA ont chacune déployé un dispositif d’information et d’accompagnement pour répondre à leurs différentes questions (organisation interne, chômage partiel, trésorerie, relations fournisseurs, clients, banquiers...) et les accompagner dans leurs démarches.
Au niveau national, CCI France et CMA France ont de plus mutualisé leurs moyens et mettent à la disposition des artisans, commerçants et autres chefs d’entreprise une cellule d’écoute et de soutien psychologique téléphonique, accessible jusqu’à l’issue de la crise.

>> À lire aussi : TPE et PME : quelles aides face aux difficultés de recrutement ?

Les organisations patronales, aux côtés des employeurs

Trois organisations patronales existent en France :

  • le MEDEF (Mouvement des entreprises de France) ;

  • la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises) ;
  • l’U2P (L’Union des entreprises de proximité).
L’adhésion à l’une d’elles, tout à fait volontaire, permet d’accéder aux nombreuses ressources et interventions proposées par chacune : intervention dans l’entreprise d’un consultant spécialisé en matière commerciale, financière ou RH ; service de conseil juridique ou santé-sécurité ; mise en relation avec des financeurs et des investisseurs ; formations…

Dans certaines régions, ces 3 organisations se sont même coordonnées pour offrir ensemble l’accompagnement gratuit et réactif d’un consultant aux TPE-PME en grandes difficultés.

Le MEDEF, la CPME et l’U2P sont membres du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI): afin d’aider les entreprises à surmonter les conséquences économiques du Coronavirus, il a décidé de leur octroyer une « indemnité de perte de gains exceptionnelle pouvant aller jusqu’à 1250 €. Cumulable avec l’aide du fonds national de solidarité, elle bénéficie aux travailleurs indépendants affiliés à la Sécurité sociale des indépendants (ex-RSI) depuis au moins le 1er janvier 2019. Son montant, proportionnel à celui des cotisations au régime de retraite complémentaire, a été versé directement par les Urssaf fin avril 2020.
De nombreuses antennes locales du MEDEF ont aussi créé des cellules d’écoute psychologique gratuites et confidentielles.

>> Retrouvez tous nos décryptages de la réglementation et de l’actualité RH sur la newsletter bimensuelle Adecco !

Les OPCO : des partenaires privilégiés pour améliorer la GRH

Au nombre de 11, les Opérateurs de compétences (OPCO) ont remplacé en 2019 les Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). Leurs missions consistent à financer et organiser la politique de formation professionnelle des entreprises, et aider les TPE-PME à définir leurs besoins en matière de compétences et de gestion des ressources humaines, face aux mutations techniques et économiques de leur secteur d’activité.

Chaque OPCO sectoriel dispose d’un catalogue spécifique d’interventions accessibles à leurs entreprises. La plupart, comme le réseau FAFIH (Fonds national d’Assurance Formation de l’Industrie Hôtelière) de l’OPCO AKTO, proposent des diagnostics RH destinés à analyser l’organisation et les pratiques en matière de ressources humaines et de gestion de compétences.

Contactez votre OPCO pour en savoir plus sur les actions de soutien qu’il a développées.

>> Les différents OPCO en fonction des conventions collectives

En lien direct avec votre conseiller Adecco dédié TPE-PME, planifiez vos besoins RH, réduisez vos coûts de recrutement, optimisez votre flexibilité et consacrez-vous à votre cœur de métier ! Sourcing, évaluation, recrutement, intégration, formation : nous nous occupons de tout, que vos besoins relèvent du CDI, du CDD, de l’alternance, de l’intérim ou du CDI intérimaire. Rendez-vous dans Mon Agence en Ligne.

(1) Les chambres consulaires sont des établissements publics d’État ayant pour mission de représenter les acteurs économiques privés : les chambre de commerce et d'industrie (CCI) rassemblent les entreprises immatriculées au registre du commerce et des sociétés, les chambre des métiers et de l'artisanat celles inscrites au répertoire des métiers.

Le recrutement boomerang : une formule gagnant-gagnant

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien patron d’Apple Steve Jobs, le footballeur de Manchester United Paul Pogba, le fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey et l’actionnaire principal de Starbucks, Howard Schultz ? Ils ont tous quitté leur entreprise pour mieux y revenir quelques années plus tard. On parle alors de « salariés boomerang », ou de « recrutement boomerang ». Un phénomène qui se développe depuis quelques années, autant dans les grandes entreprises que les TPE et PME, et qui peut s’avérer gagnant pour toutes les parties.

La GRH repensée à l’heure du Coronavirus

Que leurs entreprises aient suspendu leur activité, qu’elles fonctionnent en mode dégradé ou qu’elles soient au contraire mobilisées tous azimuts pour assurer la continuité de la vie du pays, les acteurs des ressources humaines sont tous aux avant-postes face à cette situation inédite… La gestion de crise, comme les perspectives d’après-crise, mettent en lumière la multi dimensionnalité des responsabilités des professionnels RH et leur rôle pivot dans l’entreprise ; professionnels dont le métier avait encore parfois tendance, jusqu’ici, à être réduit à sa seule expression administrative.

Épidémie : que faire en cas de contamination ou d’exposition d’un salarié de mon entreprise ? (2/2)

Vous êtes dirigeant d’une entreprise dont l’activité est essentielle à la continuité de la vie du pays ? Vos salariés et vous-même êtes particulièrement exposés à l’épidémie de Covid-19. L’obligation qui vous incombe de protéger vos collaborateurs est d’autant plus engagée.

Décryptages
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image