Mobiliser une équipe projet efficace en 3 étapes

Vous avez besoin de constituer une nouvelle équipe projet, par exemple pour travailler sur un chantier spécifique ou pour une mission interne à votre entreprise ? Réussir à former une équipe projet soudée et cohérente avec des collaborateurs qui se serrent les coudes n’est pas chose facile : on vous livre nos astuces !

1/ Sélectionnez les bons profils

Imaginez que l’un de vos clients vous demande un nouveau type de prestation. Vous relevez le défi, mais quels collaborateurs mettre en face ? Pour prendre en charge ce nouveau type de projet, mieux vaut redistribuer les cartes ! Mais pour mobiliser une équipe projet efficace, il faut d’abord sélectionner les profils adéquats. Pour qu’ils soient complémentaires, basez-vous sur ces quelques critères :

  • Une même motivation. Le secret d’une équipe projet à succès n’est autre que des collaborateurs motivés par un même objectif... et disponibles pour mener à bien la mission. Cela vous semble évident ? Peut-être, mais trop souvent négligé.
  • Des compétences utiles. Vous avez bien lu : ne sélectionnez pas seulement des collaborateurs compétents, mais des collaborateurs dont les compétences seront utiles au projet. Il s’agit de monter une équipe surdouée, pas une équipe DE surdoués !
  • La diversité et la mixité. Souvenez-vous, la différence est une richesse : des profils variés animés par un même objectif offriront des points de vue divers et complémentaires pour faire avancer le projet.

Découvrez comment accroître la diversité dans votre recrutement

L’astuce qui fait la différence

Si vous montez une équipe en partie composée de nouveaux venus, optimisez votre recrutement en utilisant les bons outils ! Un test de personnalité et de motivation vous permettra d’apprendre à mieux connaître les candidats et de savoir si leur profil est en adéquation avec ce que vous recherchez pour l’équipe projet.

Découvrez le test de personnalité Talentoday

2/ Définissez le cadre de l’équipe projet

Vous tenez les bons profils ? Il vous reste à définir les rôles de chacun en pensant esprit d’équipe et efficacité. Mission impossible ? Que nenni !

  • Il vous faudra avant tout un décisionnaire. Idéalement, laissez l’équipe le choisir ! À défaut, nommez-le. Ce leader-né (ou pas) devra maintenir le cap défini en amont, trancher lorsque la situation l’exige et motiver ses compagnons. Peu importe la hiérarchie ou l’autorité, mais les compétences comptent double !
  • Définissez les rôles et la marge de manœuvre de chacun, voire des objectifs individuels découlant de l’objectif de l’équipe projet. S’il n’est pas question d’enfermer qui que soit dans un cadre trop rigide, quelques lignes de conduite claires permettent de stimuler l’autonomie. Attention, au passage, à répartir équitablement la charge de travail !
  • Construisez votre propre code. Valeurs, règles, voire même règlement : adaptez les méthodes à l’équipe mais définissez des bases communes. Le but ? Donner du sens à la mission et partager bien plus qu’un objectif.

3/ Encouragez la communication

Est-il nécessaire de vous rappeler à quel point la communication est clé pour former une équipe productive ? Sans doute pas… mais quelques astuces sont toujours bonnes à prendre !

  • Définissez comment et quand communiquer en choisissant les méthodes, la fréquence et les lieux de communication privilégiés : points quotidiens par e-mail, rendez-vous informels devant la machine à café, réunions hebdomadaires dans une salle dédiée...
  • Précisez les bases de l’organisation, comme le lieu de rangement des documents et comptes rendus. Cela vous permettra de gagner du temps et d’éviter bon nombre de frictions.
  • Spécifiez qui doit savoir quoi et à quel rythme. Le chef d’équipe projet doit-il être informé de chaque petite étape ? Les collaborateurs doivent-ils tous être tenus au courant des nouveautés ? Là encore, un cadre précisément défini facilite l’autonomie !

Pour vous aider, on vous donne les clés pour faire des points au bon rythme !

Dénicher des talents grâce aux candidatures spontanées : bonne idée ?

Besoin de recruter ? Et si vous tiriez parti de ces dizaines de candidatures spontanées reçues ? Ces postulants ont fait la démarche de vous solliciter sans répondre spécifiquement à une offre : voilà qui prouve leur motivation ! Voici de quoi vous convaincre des avantages de ce vivier de candidats et vous guider sur la meilleure façon de l’exploiter.

Vacances d’été : un moment crucial pour motiver et fidéliser vos talents

La période estivale est parfois propice aux départs définitifs de certains collaborateurs. Les vacances de plusieurs semaines peuvent en effet être l’occasion d’une remise en question personnelle, d’une prise de recul… et de temps disponible pour rencontrer d’autres employeurs potentiels. Pour ceux qui ne prennent pas de congés, l’été est, là aussi, une saison soulevant des interrogations liées à la surcharge de travail et à la démotivation. Il est donc temps de donner un signal fort avant d’entamer cette période délicate. Au programme : fi-dé-li-sa-tion !

Quiz - Déconnecter du travail pendant vos congés : cap’ ou pas cap’ ?

Le droit à la déconnexion, vous connaissez ? Il garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en vous autorisant à couper toute communication digitale avec votre entreprise en dehors de votre temps de travail : soirées, week-end, jours fériés et bien sûr, périodes de congé. Mais encore faut-il que vous y soyez prêt ! C’est en effet un challenge parfois difficile à relever pour les digital addicts, les fanatiques du travail ou les chefs d’entreprise. Et vous, cap’ ou pas cap’ ? Un quiz pour cerner votre profil de vacancier !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image