Harcèlement sexuel au travail : comment réagir ?

Bien que le sujet reste tabou dans nombre d’entreprises, le harcèlement sexuel au travail touche de nombreuses victimes. En tant que manager, il est de votre devoir de protéger vos collaborateurs et de garantir leur sécurité… Adecco décrypte le sujet pour vous aider à réagir face au harcèlement sexuel au travail.

infographie harcèlement

Si le harcèlement sexuel et les agressions sévissent depuis toujours, le sujet s’est retrouvé sous les projecteurs fin 2017, suite à l’affaire Harvey Weinstein (1), incitant de nombreuses personnes à prendre la parole, à révéler des affaires jusqu’alors restées secrètes, ou à soutenir les victimes. Sur les réseaux sociaux, les hashtags #MeToo et #BalanceTonPorc sont devenus incontournables. Vous êtes manager ou responsable ressources humaines ? Vous vous devez de communiquer, de sensibiliser vos collaborateurs pour éviter que de telles situations se produisent. Et si c’est le cas, vous devez réagir et les accompagner au mieux face au harcèlement sexuel au travail !

Le harcèlement sexuel au travail, qu’est-ce que c’est ?

Le harcèlement sexuel en bref

Le sujet du harcèlement sexuel peut se manifester de différentes façons. Selon la loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel, il s’agit du fait d’imposer à une personne :

  • des propos ou des comportements à connotation sexuelle humiliants, offensants ou portant atteinte à la dignité.
  • une pression importante destinée à obtenir un acte de nature sexuelle, que ce soit pour soi ou pour un tiers.

À cela viennent s’ajouter des situations aggravantes :

  1. si le harcèlement est commis sur une personne vulnérable (âge, maladie, déficience physique ou psychique, précarité, etc.) ;
  2. si une personne abuse de l’autorité de ses fonctions ;
  3. si plusieurs personnes sont impliquées dans une situation de harcèlement sexuel, que ce soit en tant qu’auteurs ou que complices.

La loi sur le harcèlement sexuel

Tout acte relevant de ces définitions précédemment citées est considéré comme du harcèlement sexuel, un délit puni par la loi qui mène à certaines sanctions.

En cas de harcèlement sexuel En cas de situation aggravante
30 000 € d’amende 45 000 € d’amende
2 ans d’emprisonnement 3 ans d’emprisonnement

En entreprise, une sanction disciplinaire s’impose, pouvant aller jusqu’au licenciement. Depuis la loi du 6 août 2012, l’employeur doit afficher le texte de loi sur le lieu de travail et dans les locaux ou à la porte des locaux où se fait l’embauche.

Le harcèlement sexuel en chiffres

Le harcèlement sexuel au travail

  • 17 % des femmes – soit plus d’1 femme sur 10 – affirment avoir été victimes de harcèlement sexuel au travail.
  • 7 % des hommes affirment en avoir été victimes.

Le harcèlement sexuel et les agressions sexuelles en France

  • 53 % des femmes – soit plus d’1 femme sur 2 – ont déjà vécu au moins une situation de harcèlement ou d’agression sexuelle.
  • 91 % des Français estiment que le sujet du harcèlement sexuel et des agressions sexuelles est un problème important en France.
  • 98 % des Français réprouvent le fait d’user de sa position hiérarchique pour obtenir des faveurs sexuelles.

Faire face au harcèlement sexuel au travail

En tant qu’employeur, vous devez garantir la sécurité et protéger la santé physique et morale de vos collaborateurs. Cela passe par des actions de sensibilisation et de prévention, mais aussi par des réactions adéquates lorsqu’un problème surgit. Voici quelques conseils pratiques à appliquer pour prévenir et réagir face au harcèlement sexuel au travail.

Comment prévenir le harcèlement sexuel au travail ?

Pour que tous vos collaborateurs soient concernés par l’importance du sujet et qu’ils sachent que c’est une problématique contre laquelle l’entreprise souhaite lutter, mettre en place des actions de sensibilisation et de prévention est indispensable.

  • Communiquez pour inciter vos collaborateurs à en parler : réalisez des affiches, envoyez des mails, des notes de services et / ou proposez des formations.
  • Informez vos représentants du personnel de l’importance du sujet.
  • Organisez régulièrement des points individuels avec chaque collaborateur pour parler qualité de vie au travail et relations professionnelles.
Découvrez aussi 3 leviers pour une meilleure qualité de vie au travail

Comment réagir au harcèlement sexuel au travail ?

Vous faites face à une situation relevant du harcèlement sexuel au travail ? Pas question de passer cela sous silence : votre devoir de manager est d’agir au plus vite !

  • Si un collaborateur vous a averti, enquêtez avec les représentants du personnel pour vérifier ses propos.
  • Garantissez la confidentialité des témoignages et des personnes interrogées.
  • Échangez – sans juger ! – avec la personne victime de harcèlement. Si les faits sont avérés, demandez-lui son témoignage.
  • Rassemblez les preuves et prenez la décision qui s’impose : une sanction disciplinaire !
  • Mettez en place un programme d’accompagnement de la victime.
Pour aller plus loin, retrouvez toutes nos infographies !

Vous savez désormais ce que la loi vous impose concernant le harcèlement sexuel au travail, et les bases des bons réflexes à avoir. Si vous devez le dénoncer, il revient au collaborateur de porter plainte. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que vous êtes garant de la qualité de vie au travail de vos collaborateurs, ce qui implique qu’ils puissent évoluer en étant protégés et en sécurité. Les maîtres mots ? Communication et réaction !


Chiffres :
Odoxa - Dentsu Consulting, Regard des Français sur les violences sexuelles et le harcèlement, 2017

Catégorie

Infographies
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image