Quartiers prioritaires : des réservoirs de talents à recruter (part.1)

Face à des besoins de recrutement de plus en plus difficiles à satisfaire, nombreux sont les employeurs qui n’hésitent plus à réaliser un sourcing actif auprès des candidats résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Une tendance qui s’explique en partie par une employabilité croissante de leurs jeunes candidats à l’emploi, soulignée par l’Observatoire national de la politique de la ville dans son dernier rapport.

Quartiers prioritaires : une employabilité en hausse qui intéresse de plus en plus les employeurs…

Dans son dernier rapport annuel (1), l’Observatoire national de la politique de la ville souligne les changements à l’œuvre dans les quartiers français dits « en difficulté ». Venant nuancer des représentations souvent stéréotypées, des tendances évolutives se dessinent, notamment en matière de qualification et d’employabilité :

  • en fin de collège, les jeunes résidant au sein de quartiers prioritaires se dirigent plus vers des voies professionnelles (64 %) que les jeunes à l’échelle de leurs unités urbaines (58 %) ;
  • lorsqu’ils obtiennent leur bac professionnel, ces jeunes poursuivent davantage leurs études vers un BTS ou une licence universitaire ;
  • 38 % des diplômés du supérieur résidant en quartier prioritaire (au moment du bac) ont un niveau bac + 5, soit à peine moins que leurs homologues résidant ailleurs dans l’agglomération (41 %).

A lire aussi : CV anonyme, CV sans adresse, recrutement sans CV : où en est-on ?

… et qui devrait peser en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes vivant en quartiers prioritaires

Pour autant, les trajectoires d’insertion de ces jeunes demeurent plus erratiques qu’ailleurs : leur délai moyen d’accès à un 1er emploi est plus long, et ils cumulent davantage les périodes courtes d’emploi pendant leurs 3 premières années de vie active.

Une réalité dont vient témoigner le taux de chômage qu’enregistrent les quartiers prioritaires : 2,5 fois supérieur à celui des autres quartiers de leurs agglomérations respectives… mais à laquelle répondent justement de nouvelles mesures incitatives ainsi qu’une véritable dynamique initiée par les entreprises : en particulier le dispositif des emplois francs et le « Paqte avec les quartiers pour toutes les entreprises » (PAQTE).

>> Ne loupez aucune info RH en vous abonnant à la newsletter du blog Adecco

(1) Emploi et développement économique dans les quartiers prioritaires, rapport annuel 2018 de l’ONPV.

À travers la mise en œuvre d’un pacte social convaincu et exigeant, nous œuvrons chaque jour à diversifier nos horizons de recrutement, et enrichir le capital humain de nos clients… tout en leur garantissant réactivité, souplesse et disponibilité grâce à notre Agence en ligne.

Accéder à Mon Agence En Ligne

Le recrutement boomerang : une formule gagnant-gagnant

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien patron d’Apple Steve Jobs, le footballeur de Manchester United Paul Pogba, le fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey et l’actionnaire principal de Starbucks, Howard Schultz ? Ils ont tous quitté leur entreprise pour mieux y revenir quelques années plus tard. On parle alors de « salariés boomerang », ou de « recrutement boomerang ». Un phénomène qui se développe depuis quelques années, autant dans les grandes entreprises que les TPE et PME, et qui peut s’avérer gagnant pour toutes les parties.

La GRH repensée à l’heure du Coronavirus

Que leurs entreprises aient suspendu leur activité, qu’elles fonctionnent en mode dégradé ou qu’elles soient au contraire mobilisées tous azimuts pour assurer la continuité de la vie du pays, les acteurs des ressources humaines sont tous aux avant-postes face à cette situation inédite… La gestion de crise, comme les perspectives d’après-crise, mettent en lumière la multi dimensionnalité des responsabilités des professionnels RH et leur rôle pivot dans l’entreprise ; professionnels dont le métier avait encore parfois tendance, jusqu’ici, à être réduit à sa seule expression administrative.

Épidémie : que faire en cas de contamination ou d’exposition d’un salarié de mon entreprise ? (2/2)

Vous êtes dirigeant d’une entreprise dont l’activité est essentielle à la continuité de la vie du pays ? Vos salariés et vous-même êtes particulièrement exposés à l’épidémie de Covid-19. L’obligation qui vous incombe de protéger vos collaborateurs est d’autant plus engagée.

Category

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image