RGPD : quel impact pour les ressources humaines ?

Alors que l’année 2018 est placée sous le signe de la digitalisation, le nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur le 25 mai. Le Big Data est en pleine croissance et les RH, qui n’y échappent pas, doivent se poser une question incontournable : quelles seront les conséquences du RGPD pour les ressources humaines ?

Le RGPD, qu’est-ce que c’est ?

Le RGPD, nouveau Règlement européen sur la protection des données, a pour objectif de protéger les citoyens de l’Union européenne et de renforcer leurs droits en leur attribuant le contrôle de leurs données personnelles. Le 25 mai 2018, les entreprises devront donc être à jour sur l’ensemble des règles définies. Par exemple...

  • Pour collecter et exploiter des données personnelles, une entreprise doit disposer d’un consentement explicite de la part de la personne concernée.
  • Les internautes pourront demander aux entreprises les détails des informations conservées.
  • Le « droit à l’oubli » donne aux citoyens la possibilité de demander à une entreprise la suppression de leurs données personnelles.

Les entreprises ne respectant pas ce texte lors de sa mise en application s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros… Oui, rien que ça ! Le RGPD oblige ainsi les entreprises à veiller, en permanence, sur le traitement des données personnelles.

Les acteurs concernés

Si le RGPD s’adresse à toutes les entreprises tirant profit du Big Data, tous les secteurs ne sont pas impactés de la même manière. Les équipes commerciales et marketing sont principalement concernées : au-delà de la récolte de données diverses et variées, c’est bel et bien la finalité, l’utilisation qui en est faite, qui se veut contrôlée pour protéger chaque citoyen européen.

Dans un département RH, les mêmes règles s’appliquent… mais la problématique est moindre. En effet, les données collaborateurs sont généralement récoltées dans un but précis – notamment pour répondre à certains besoins administratifs –, justifiés et n’allant en aucun cas à l’encontre de l’individu. Si certains ajustements et quelques vérifications sont à prévoir, il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter. D’autant plus que le RGPD peut avoir certains avantages !

Comment le RGPD peut profiter aux ressources humaines

Cette nouvelle règle juridique est, à première vue, complexe pour les petites entreprises, qui ne disposent pas de juristes spécialisés et pour lesquelles le traitement des données ne fait pas partie des priorités. Celles-ci doivent s’informer et s’adapter !

Cependant, le RGPD et ses contraintes peuvent aussi avoir certains aspects positifs. Car si s’ajuster demande du temps, ce nouveau règlement est l’occasion de nettoyer et d’étudier la quantité de données récoltées. L’année a été pleine et l’analyse du Big Data est restée au second plan ? Le nouveau règlement représente l’opportunité de (re)prendre conscience de tout l’intérêt des données !

Pour en savoir plus : Recrutement prédictif : le Big Data au service des RH

Big Data et ressources humaines : les données se précisent

Ainsi, chaque entreprise peut profiter de cette obligation pour trier ses données. Cela peut, par exemple, permettre d’affiner un candidat persona – dans le cadre d’une stratégie d’inbound recruiting –, ou d’optimiser un vivier de candidats stockés pour pourvoir des besoins à venir. En somme, les obligations du RGPD associées aux données « Data Emploi » sont l’occasion de faire le point et de préciser sa stratégie de recrutement.

Et parce que de nombreux recruteurs se trouvent démunis face à l’importante quantité de données (venant de sites spécialisés, des réseaux sociaux comme LinkedIn…), nous avons modélisé, chez Adecco Analytics, le marché de l’emploi français. L’outil Ma carte emploi vous offre la possibilité d’analyser votre bassin d’emploi et de tout savoir du recrutement dans votre secteur d’activité : combien de candidats sont disponibles ? Combien d’entreprises recrutent au même poste ? Vous bénéficiez ainsi d’une approche descriptive et prédictive du marché de l’emploi.

Pour tester Ma carte emploi, c’est par là !

Si la mise en application du Règlement général sur la protection des données peut s’avérer inquiétante et contraignante pour de nombreuses entreprises, les ressources humaines peuvent aussi en tirer profit. La clé de la réussite ? Anticipez, triez et analysez pour profiter des avantages du Big Data !

Hervé Guignot, Directeur Adecco Analytics

Prévenir et surmonter les difficultés : quels organismes les TPE-PME peuvent-elles solliciter ?

Difficultés de trésorerie, marge insuffisante, problématiques de gestion du personnel, baisse d’activité… Autant de signaux d’alerte que les TPE-PME ne doivent pas négliger, mais analyser de façon très réactive pour pouvoir rebondir. Cependant, cette nécessité se heurte souvent au manque de temps, de recul, mais aussi à l’isolement de certains chefs d’entreprise. C’est justement pour les soutenir que plusieurs acteurs phares de l’activité économique mettent à leur disposition une palette d’actions et d’interventions afin de les aider à dépasser les moments critiques de leur vie d’entrepreneur.

Le recrutement boomerang : une formule gagnant-gagnant

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien patron d’Apple Steve Jobs, le footballeur de Manchester United Paul Pogba, le fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey et l’actionnaire principal de Starbucks, Howard Schultz ? Ils ont tous quitté leur entreprise pour mieux y revenir quelques années plus tard. On parle alors de « salariés boomerang », ou de « recrutement boomerang ». Un phénomène qui se développe depuis quelques années, autant dans les grandes entreprises que les TPE et PME, et qui peut s’avérer gagnant pour toutes les parties.

La GRH repensée à l’heure du Coronavirus

Que leurs entreprises aient suspendu leur activité, qu’elles fonctionnent en mode dégradé ou qu’elles soient au contraire mobilisées tous azimuts pour assurer la continuité de la vie du pays, les acteurs des ressources humaines sont tous aux avant-postes face à cette situation inédite… La gestion de crise, comme les perspectives d’après-crise, mettent en lumière la multi dimensionnalité des responsabilités des professionnels RH et leur rôle pivot dans l’entreprise ; professionnels dont le métier avait encore parfois tendance, jusqu’ici, à être réduit à sa seule expression administrative.

Category

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image