Décrypter langage corporel
Décrypter le langage corporel : ce que disent les mains

Candidat peu loquace ? Collaborateur renfrogné ? Utile lors d’un recrutement ou pendant un feedback un peu mouvementé, le langage corporel peut vous en dire long sur le caractère ou l’état d’esprit de votre interlocuteur. Ce mois-ci, concentrons-nous sur les mains, ces incorrigibles bavardes… pour qui sait les décrypter !

Les poings fermés

Des poings serrés peuvent traduire la volonté de communiquer ou d’agir… et l’incapacité à le faire. Au mieux, l’intéressé a du mal à faire passer son message. Au pire, il dissimule une colère rentrée, potentiellement explosive. Creusez… ou fuyez !

Les mains devant la bouche

Un candidat ou un collaborateur dissimule sa bouche en vous parlant ? Cela pourrait bien indiquer la rétention d’informations ou un conflit interne. Autrement dit ? Votre interlocuteur se retient de vous envoyer promener ou vous ment maladroitement.

Les deux mains jointes, index pointés en avant

Il ou elle vous dévisage les doigts entrecroisés, à l’exception des deux index qui restent soudés et pointés vers l’avant ? La forme des mains vous rappelle peut-être celle d’une arme, et c’est normal : un tel geste vous défie de vous soumettre ou de prouver votre supériorité.

La main sur le front

Un collaborateur qui vous parle la tête légèrement inclinée, les doigts en mouvement sur le front ou les sourcils, manifeste – bien malgré lui – sa honte.
Un candidat plongé dans un questionnaire se tient le front d’une ou deux mains ? Son langage corporel exprime ainsi la complexité de vos questions !

Les mains cachées

Dissimulées sous des bras croisés, glissées sous les cuisses ou repliées sous la table : les mains cachées n’ont rien de bon à vous dire. Votre interlocuteur peut être en train de vous dire un mensonge, d’arranger la vérité ou d’en dissimuler une partie…
 
Le langage corporel de vos vis-à-vis vous livre de précieuses indications sur leur état d’esprit… à leur insu. Cela fait partie des outils qui permettent de mieux recruter et de mieux accompagner, autant les exploiter ! Ouvrez grand les yeux, mais souvenez-vous : le langage corporel vous donne des indications, et non des vérités absolues !

Crédit photo : Designed by Freepik

Dénicher des talents grâce aux candidatures spontanées : bonne idée ?

Besoin de recruter ? Et si vous tiriez parti de ces dizaines de candidatures spontanées reçues ? Ces postulants ont fait la démarche de vous solliciter sans répondre spécifiquement à une offre : voilà qui prouve leur motivation ! Voici de quoi vous convaincre des avantages de ce vivier de candidats et vous guider sur la meilleure façon de l’exploiter.

Vacances d’été : un moment crucial pour motiver et fidéliser vos talents

La période estivale est parfois propice aux départs définitifs de certains collaborateurs. Les vacances de plusieurs semaines peuvent en effet être l’occasion d’une remise en question personnelle, d’une prise de recul… et de temps disponible pour rencontrer d’autres employeurs potentiels. Pour ceux qui ne prennent pas de congés, l’été est, là aussi, une saison soulevant des interrogations liées à la surcharge de travail et à la démotivation. Il est donc temps de donner un signal fort avant d’entamer cette période délicate. Au programme : fi-dé-li-sa-tion !

Quiz - Déconnecter du travail pendant vos congés : cap’ ou pas cap’ ?

Le droit à la déconnexion, vous connaissez ? Il garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en vous autorisant à couper toute communication digitale avec votre entreprise en dehors de votre temps de travail : soirées, week-end, jours fériés et bien sûr, périodes de congé. Mais encore faut-il que vous y soyez prêt ! C’est en effet un challenge parfois difficile à relever pour les digital addicts, les fanatiques du travail ou les chefs d’entreprise. Et vous, cap’ ou pas cap’ ? Un quiz pour cerner votre profil de vacancier !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image