Décrypter langage corporel
Décrypter le langage corporel : ce que disent les mains

Candidat peu loquace ? Collaborateur renfrogné ? Utile lors d’un recrutement ou pendant un feedback un peu mouvementé, le langage corporel peut vous en dire long sur le caractère ou l’état d’esprit de votre interlocuteur. Ce mois-ci, concentrons-nous sur les mains, ces incorrigibles bavardes… pour qui sait les décrypter !

Les poings fermés

Des poings serrés peuvent traduire la volonté de communiquer ou d’agir… et l’incapacité à le faire. Au mieux, l’intéressé a du mal à faire passer son message. Au pire, il dissimule une colère rentrée, potentiellement explosive. Creusez… ou fuyez !

Les mains devant la bouche

Un candidat ou un collaborateur dissimule sa bouche en vous parlant ? Cela pourrait bien indiquer la rétention d’informations ou un conflit interne. Autrement dit ? Votre interlocuteur se retient de vous envoyer promener ou vous ment maladroitement.

Les deux mains jointes, index pointés en avant

Il ou elle vous dévisage les doigts entrecroisés, à l’exception des deux index qui restent soudés et pointés vers l’avant ? La forme des mains vous rappelle peut-être celle d’une arme, et c’est normal : un tel geste vous défie de vous soumettre ou de prouver votre supériorité.

La main sur le front

Un collaborateur qui vous parle la tête légèrement inclinée, les doigts en mouvement sur le front ou les sourcils, manifeste – bien malgré lui – sa honte.
Un candidat plongé dans un questionnaire se tient le front d’une ou deux mains ? Son langage corporel exprime ainsi la complexité de vos questions !

Les mains cachées

Dissimulées sous des bras croisés, glissées sous les cuisses ou repliées sous la table : les mains cachées n’ont rien de bon à vous dire. Votre interlocuteur peut être en train de vous dire un mensonge, d’arranger la vérité ou d’en dissimuler une partie…
 
Le langage corporel de vos vis-à-vis vous livre de précieuses indications sur leur état d’esprit… à leur insu. Cela fait partie des outils qui permettent de mieux recruter et de mieux accompagner, autant les exploiter ! Ouvrez grand les yeux, mais souvenez-vous : le langage corporel vous donne des indications, et non des vérités absolues !

Crédit photo : Designed by Freepik

Recruter en alternance : quelles aides pour vous accompagner ?

Vous n’avez encore jamais sauté le pas de l’embauche en alternance ? Coût, sélection des candidats, ou engagement dans le tutorat font en effet souvent partie des craintes des employeurs tentés par l’aventure de l’alternance. Savez-vous pourtant que de nombreuses aides sont à votre disposition pour chacun de ces facteurs d’appréhension ?

Recruter en TPE/PME (ép. 5) : comment bien intégrer votre nouveau collaborateur ?

Après un (plus ou moins) long processus de recrutement dont chaque étape a été guidée par nos précédents épisodes dédiés aux enjeux du recrutement dans les (très) petites et moyennes entreprises, votre nouveau salarié va enfin faire son entrée dans votre équipe. Attention, à l’heure où les collaborateurs n’hésitent plus à changer d’employeur, surtout durant les premiers mois de leurs contrats, la phase d’intégration d’un nouveau collaborateur, que l’on nomme également onboarding, est devenue un véritable enjeu de performance.

3 conseils pour recruter sans discriminer

La plupart du temps inconscients, les automatismes et les représentations participent à faire peser des risques de discrimination sur le recrutement. Aujourd’hui encore, les discriminations impactent fortement l’accès à l’emploi de certains profils… mais aussi la performance des entreprises qui passent, ainsi, à côté de talents aux compétences pourtant recherchées. Découvrez nos 3 conseils pour ouvrir le recrutement à la diversité !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image