Déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH) : on fait le point !

Êtes-vous au point concernant l’accueil de collaborateurs en situation de handicap ? Au 1er mars 2018, les entreprises concernées devront avoir rempli leur déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH). On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

La DOETH : qu’est-ce que c’est ?

La déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés, ou DOETH, concerne l’ensemble des entreprises de 20 salariés et plus, lesquelles sont soumises à une obligation d’embauche de personnes en situation de handicap à hauteur de 6 % de leur effectif. Celles-ci doivent déclarer, au 1er mars de chaque année, le nombre d’emplois occupés par des travailleurs en situation de handicap. Faute de satisfaire entièrement à cette obligation, elles seront appelées à verser une participation à l’Agefiph.

Vous souhaitez connaître le montant de cette participation ? Retrouvez le simulateur The Adecco Group !

Accueillir des travailleurs handicapés : quelles possibilités ?

Diverses solutions vous permettent de satisfaire cette obligation d’embauche de travailleurs handicapés.

1/ Embaucher directement des personnes en situation de handicap

Qu’ils soient en CDI, CDD, en intérim ou en CDI intérimaire, tous les collaborateurs ont vocation à être pris en compte dans la DOETH, suivant les modalités définies par le Code du travail (1).

2/ Accueillir des stagiaires

Et si, pour certains postes, quels qu’ils soient, vous intégriez de jeunes talents à former ? L’accueil de personnes en situation de handicap dans le cadre de stages ou de périodes de mise en situation professionnelle est aussi comptabilisé, dans la limite de 2 % de l’effectif global de l’entreprise.

3/ Conclure des contrats de sous-traitance avec des structures spécialisées

Pour être en accord avec la DOETH, vous pouvez également conclure des contrats de sous-traitance avec des structures spécialisées : entreprises adaptées, centres de distribution de travail à domicile (CDTD), établissement et service d’aide par le travail (ESAT) et travailleurs indépendants handicapés. De tels contrats vous permettront de réduire de 50 % maximum le montant de la contribution à l’Agefiph.

4/ Appliquer un accord collectif sur l’emploi de personnes handicapées

Enfin, vous pouvez libérer votre entreprise de son obligation d’embauche grâce à l’application d’un accord collectif, agréé par la Direccte et portant sur l’emploi de personnes en situation de handicap.

Recrutement de travailleurs en situation de handicap : faites-vous accompagner !

80 % des handicaps sont invisibles au premier abord. Il convient donc de savoir analyser correctement les CV des différents candidats que vous rencontrez. Pour cela, n’hésitez pas à vous faire assister par un professionnel du recrutement !

Chez Adecco, toutes les équipes sont sensibilisées et formées à l’accompagnement dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Le label « Emploi & Handicap » permet à 78 de nos 900 agences nationales de justifier d’une expertise particulière en la matière. La preuve ? En 2017, nous avons délégué 5 780 candidats auprès de 4 700 entreprises de divers secteurs d’activité, via tous types de contrats. Parmi eux, le CDI intérimaire est une solution particulièrement efficace !

Pour aller plus loin, découvrez comment recruter un collaborateur Asperger !

Votre entreprise est concernée par la DOETH ? Vous souhaitez embaucher des personnes en situation de handicap ? Adecco vous accompagne tout au long du processus de recrutement, et même au-delà, afin de vous permettre d'accueillir ces nouveaux collaborateurs dans les meilleures conditions.

(1) Legifrance, Code du travai
(2) Ocirp, Les chiffres-clés du handicap en France

2 dispositifs facilitant le recrutement dans les quartiers prioritaires (part.2)

Le dispositif des emplois francs et le « Paqte avec les quartiers pour toutes les entreprises » (PAQTE) incitent de plus en plus d’employeurs à recruter des collaborateurs vivant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au-delà d’un effet d’affichage, cet engagement sociétal profite avant tout à l’efficacité des stratégies RH et à la performance des entreprises. Explications.

Quartiers prioritaires : des réservoirs de talents à recruter (part.1)

Face à des besoins de recrutement de plus en plus difficiles à satisfaire, nombreux sont les employeurs qui n’hésitent plus à réaliser un sourcing actif auprès des candidats résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Une tendance qui s’explique en partie par une employabilité croissante de leurs jeunes candidats à l’emploi, soulignée par l’Observatoire national de la politique de la ville dans son dernier rapport.

Intelligence émotionnelle : un nouveau test indispensable au recrutement

L’intelligence émotionnelle, vous connaissez ? Il s’agit de l’une de ces fameuses compétences douces (ou « soft skills ») qui confèrent une forte valeur ajoutée professionnelle, au-delà des seules compétences techniques. Une personne dotée d’intelligence émotionnelle est ainsi capable d’identifier les émotions, chez elle comme chez autrui, et d’élaborer une réaction appropriée. Des aptitudes dont l’évaluation s’avère essentielle lors du recrutement.

Category

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image