Déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH) : on fait le point !

Êtes-vous au point concernant l’accueil de collaborateurs en situation de handicap ? Au 1er mars 2018, les entreprises concernées devront avoir rempli leur déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH). On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le sujet !

La DOETH : qu’est-ce que c’est ?

La déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés, ou DOETH, concerne l’ensemble des entreprises de 20 salariés et plus, lesquelles sont soumises à une obligation d’embauche de personnes en situation de handicap à hauteur de 6 % de leur effectif. Celles-ci doivent déclarer, au 1er mars de chaque année, le nombre d’emplois occupés par des travailleurs en situation de handicap. Faute de satisfaire entièrement à cette obligation, elles seront appelées à verser une participation à l’Agefiph.

Vous souhaitez connaître le montant de cette participation ? Retrouvez le simulateur The Adecco Group !

Accueillir des travailleurs handicapés : quelles possibilités ?

Diverses solutions vous permettent de satisfaire cette obligation d’embauche de travailleurs handicapés.

1/ Embaucher directement des personnes en situation de handicap

Qu’ils soient en CDI, CDD, en intérim ou en CDI intérimaire, tous les collaborateurs ont vocation à être pris en compte dans la DOETH, suivant les modalités définies par le Code du travail (1).

2/ Accueillir des stagiaires

Et si, pour certains postes, quels qu’ils soient, vous intégriez de jeunes talents à former ? L’accueil de personnes en situation de handicap dans le cadre de stages ou de périodes de mise en situation professionnelle est aussi comptabilisé, dans la limite de 2 % de l’effectif global de l’entreprise.

3/ Conclure des contrats de sous-traitance avec des structures spécialisées

Pour être en accord avec la DOETH, vous pouvez également conclure des contrats de sous-traitance avec des structures spécialisées : entreprises adaptées, centres de distribution de travail à domicile (CDTD), établissement et service d’aide par le travail (ESAT) et travailleurs indépendants handicapés. De tels contrats vous permettront de réduire de 50 % maximum le montant de la contribution à l’Agefiph.

4/ Appliquer un accord collectif sur l’emploi de personnes handicapées

Enfin, vous pouvez libérer votre entreprise de son obligation d’embauche grâce à l’application d’un accord collectif, agréé par la Direccte et portant sur l’emploi de personnes en situation de handicap.

Recrutement de travailleurs en situation de handicap : faites-vous accompagner !

80 % des handicaps sont invisibles au premier abord. Il convient donc de savoir analyser correctement les CV des différents candidats que vous rencontrez. Pour cela, n’hésitez pas à vous faire assister par un professionnel du recrutement !

Chez Adecco, toutes les équipes sont sensibilisées et formées à l’accompagnement dans l’emploi des personnes en situation de handicap. Le label « Emploi & Handicap » permet à 78 de nos 900 agences nationales de justifier d’une expertise particulière en la matière. La preuve ? En 2017, nous avons délégué 5 780 candidats auprès de 4 700 entreprises de divers secteurs d’activité, via tous types de contrats. Parmi eux, le CDI intérimaire est une solution particulièrement efficace !

Pour aller plus loin, découvrez comment recruter un collaborateur Asperger !

Votre entreprise est concernée par la DOETH ? Vous souhaitez embaucher des personnes en situation de handicap ? Adecco vous accompagne tout au long du processus de recrutement, et même au-delà, afin de vous permettre d'accueillir ces nouveaux collaborateurs dans les meilleures conditions.

(1) Legifrance, Code du travai
(2) Ocirp, Les chiffres-clés du handicap en France

Catégorie

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image