5 conseils intégration nouveau collaborateur
5 conseils pour bien intégrer un nouveau collaborateur

Vous arrivez au terme de votre processus de recrutement et vous allez intégrer un nouveau collaborateur dans l’entreprise ? Félicitations ! Mais accueillir une nouvelle personne au sein d’un groupe déjà constitué n’est pas toujours facile… Voici quelques conseils à appliquer pour que la collaboration débute du bon pied !

Aménager un poste de travail opérationnel

Avant l’arrivée du nouveau collaborateur, anticipez et préparez son poste de travail avec tout ce dont il pourrait avoir besoin : un bureau avec un ordinateur, une adresse e-mail professionnelle personnalisée, des fournitures, un carnet de contacts utiles… Ainsi, votre nouvelle recrue aura tout ce dont elle a besoin pour se lancer rapidement et efficacement dans ses premières missions. Pour qu’elle se sente bienvenue, point trop n’en faut : laissez de côté les chocolats et plantes vertes. Par contre, un mug avec son nom et le logo de l’entreprise, par exemple, lui donnera tout de suite l’impression d’appartenir à votre équipe !

Communiquer et prévenir l’ensemble de l’équipe

Les salariés doivent être au courant de l’arrivée d’une nouvelle personne au sein de leur équipe. Après tout, ce sont eux les principaux concernés ! Évitez donc tout effet de surprise et communiquez dès que possible. Ainsi, vos collaborateurs ne seront pas intrigués par l’arrivée imprévue d’une nouvelle tête. Au contraire, ils seront prêts à l’accueillir parmi eux !

Offrir un bon accueil et faire les présentations

Même si votre emploi du temps est chargé, il est impératif de prévoir l’arrivée du collaborateur fraîchement embauché dans votre planning. Prenez le temps de le présenter à ses nouveaux collègues et de lui proposer une petite visite des locaux pour lui indiquer les différentes zones de travail, les salles de réunion, la salle de détente… Votre nouveau collaborateur se sentira plus vite à son aise et son intégration sera simplifiée !

Attribuer un référent au nouveau collaborateur

Lorsqu’un nouveau collaborateur arrive dans une entreprise, il n’est pas toujours évident pour lui de demander de l’aide ou de poser des questions à des personnes qu’il ne connaît pas encore. Pour éviter ce genre de problématiques, la solution idéale est de choisir une personne référente à qui le nouveau venu pourra s’adresser sans crainte de déranger. Et si c’était vous, ce référent ?

Impliquer le nouveau collaborateur dans un projet en cours

Enfin, pour que votre nouveau collaborateur se sente tout de suite utile à l’entreprise et prenne plus facilement ses marques, il est important de l’impliquer rapidement dans un projet en cours. Il n’y a rien de plus frustrant que d’attendre du travail alors que l’on veut simplement faire ses preuves. N’hésitez donc pas à lui montrer que vous avez confiance en ses compétences, et ce, dès son arrivée !

Découvrez aussi : Comment recruter et accompagner un collaborateur Asperger

Bien intégrer un nouveau collaborateur, c’est d’abord une question de bon sens. Sauf que lorsqu’on est pris dans le rythme du travail, penser à tout n’est pas chose facile… Soyez attentif à ces quelques conseils et n’oubliez pas : l’intégration d’un nouveau collaborateur est une étape essentielle pour un recrutement parfaitement réussi !

Crédit photo : Freepik / Asierromero

Utiliser l’apprentissage pour développer les compétences dans votre entreprise

Au côté du contrat de professionnalisation, le contrat d’apprentissage est un dispositif de formation alternante qui fait de plus en plus d’émules, chez les apprentis comme dans les entreprises. Pour preuve : un nombre de contrats signés en hausse constante, et des résultats d’insertion dans l’emploi très convaincants ! La raison de ce succès ? L’apprentissage développe les compétences de tous les acteurs impliqués : apprentis, tuteurs et entreprises.

TPE et PME : quelles aides face aux difficultés de recrutement ?

Pour les TPE et PME, projet de recrutement rime souvent avec… tourments ! Un constat régulièrement confirmé par les enquêtes conduites auprès des chefs d’entreprises, confrontés à un manque de candidatures adaptées. Quelles sont les pistes permettant de contourner la problématique de la pénurie de talents ? Les aides pour qualifier davantage les postulants rencontrés ? Les interlocuteurs vers lesquels se tourner ? Nos réponses à vos questions !

CDD saisonnier : mode d’emploi

Dans la famille des CDD, je demande : le contrat saisonnier ! Pensé pour s’adapter aux aléas d’activité des entreprises soumises à des contraintes extérieures fortes et régulières, il offre une vraie souplesse… en étant toutefois bien encadré, notamment depuis la loi El Khomeri de 2016 qui l’a enfin légalement défini.

Category

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image