Comment réagir face à une démission ?
Comment réagir face à une démission ?

Un collaborateur présente sa démission ? C’est le moment de se poser les bonnes questions ! Souhaitez-lui bonne chance… et analysez la situation pour améliorer l’ambiance ou prévenir d’autres départs !

La démission, un risque à rentabiliser

Verre à moitié vide ou verre à moitié plein ? La démission d’un collaborateur peut être un coup dur pour vous… mais aussi une formidable occasion de prendre du recul. Ne l’ignorez pas, mais ne la dramatisez pas non plus !

Une démission mal gérée peut envoyer un signal négatif et provoquer d’autres départs dans la foulée. En revanche, elle peut être utilisée comme un tremplin, vous aider à identifier certaines failles et vous permettre de les corriger pour un fonctionnement plus efficace. Mieux vaut agir plutôt que de subir le changement !

Bien réagir à une démission : mode d’emploi

1/ Dialoguez, sans jugement ni reproche

Laissez de côté les émotions et profitez de l’opportunité pour échanger et faire le point sur la situation de façon objective : quelles sont les motivations du démissionnaire ? Un meilleur salaire ? De meilleures conditions de travail ? Un problème dans le poste actuel ?

2/ Terminez en beauté

Pourquoi vous quitter en mauvais termes ? Privilégiez la gentillesse et l’encouragement. Ainsi, vous éviterez un potentiel retour de bâton… et cela ne vous coûtera qu’un sourire !

3/ Tirez des conclusions

Analysez les informations recueillies lors de l’échange avec le collaborateur qui démissionne. Les salaires sont-ils trop bas ? Les possibilités d’évolutions trop rares ? Les conditions de travail difficiles ? S’il est parfois compliqué de trouver l’équilibre entre les moyens de l’entreprise et la valorisation d’un salarié, il suffit souvent de peu pour faire la différence…

4/ Organisez

Le terrain est préparé : les conclusions tirées, vous êtes calme et posé… il est temps de décider. Pouvez-vous, avec le temps et les moyens qui vous sont impartis, remédier à un éventuel problème mis à jour par la démission ? Réorganiser l’équipe pour une meilleure productivité, proposer des formations ou organiser un évènement pour recréer des liens ? Créer une salle de repos ? Enfin, posez-vous une question essentielle : est-il nécessaire de recruter pour combler le poste vacant ?

5/ Donnez le ton

En faisant de la démission un tabou, vous véhiculerez un message d’échec et de défiance. Diffusez l’information avec les bons mots, organisez un pot de départ joyeux et vous transformerez la démission en un épisode constructif pour tout le monde !

6/ Communiquez

On ne le répètera jamais assez, un salarié informé est un salarié confiant. Expliquez à l’équipe en place la nouvelle organisation ou les projets de recrutement. Montrez-vous leader, mais rassurant, et présentez le changement comme une opportunité… N’y aurait-il pas, dans l’équipe, un talent motivé en attente de promotion ?

Découvrez aussi : Quelles sont les principales raisons du turnover ?

Manager, responsable du personnel, RH ou chef d’entreprise, réagir à une démission est une étape primordiale qu’il ne faut pas négliger ! Avec un minimum d’optimisme et beaucoup de recul, le départ d’un collaborateur peut vous donner quelques clés pour améliorer la productivité et l’ambiance de l’entreprise…

Crédit photo : Pixabay / Alexas_Fotos

Quiz : selon vous, où en est-on côté diversité dans l’entreprise ?

Égalité femme-homme, intégration du handicap, mixité culturelle… La promotion de la diversité est au-dessus de la pile de vos dossiers à traiter, comme beaucoup d’autres DRH ? Mais quelles sont, concrètement, ses réelles avancées ? Et quels sont les indicateurs disponibles sur lesquels appuyer votre projet ? Rien de tel qu’un petit quiz pour se mettre les idées en place…

Top 5 des formes d’emploi qui font parler d’elles en 2019

Fin des contrats aidés, expérimentations, évolutions du droit et des usages du travail… L’univers de l’emploi va connaître de profonds changements en 2019, portés notamment par la montée en charge de nouveaux dispositifs. Coup de projecteur sur les 5 tendances phares de cette année sociale.

Job d’été : quel contrat de travail choisir pour recruter ?

« Dans la famille des contrats de travail, je demande le plus adapté pour embaucher cet été » : nombreux sont les employeurs concernés par cette incantation annuelle. Pic d’activité, départs en congé de salariés, ou au contraire période de calme permettant de lancer de nouveaux projets… Dans l’entreprise, la saison estivale est en effet souvent propice à des « mouvements du personnel » qui l’engage à embaucher de façon ponctuelle, sous différents types de statuts contractuels.

Catégorie

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image