Réduire l'absentéisme au travail
[Édito] Réduire l’absentéisme au travail

L’absentéisme, un réel coût pour l’économie


Chaque année, l’absentéisme coûte 60 milliards d’euros aux acteurs économiques français – soit 45 milliards en coûts directs (maintien du salaire, remplacement temporaire…) et 15 milliards en coûts indirects (prévention, cotisations accidents du travail et maladies professionnelles notamment). (1)

Selon une étude réalisée auprès de plus de 26 000 entreprises – ce qui représente plus de 960 000 collaborateurs –, les salariés français ont été absents, en moyenne, 16,6 jours en 2015, soit plus de deux semaines en une seule année (2).

Tous les secteurs d’activité sont concernés, à plus ou moins grande échelle, quelle que soit la taille de l’entreprise. Le taux d’absentéisme le plus faible se trouve dans le secteur du BTP où il s’élève à 3,90 %, contre 5,65 % dans les services. Il faut également savoir que le taux d’absentéisme évolue en fonction de l’âge des salariés : il est de 11 jours par an chez les moins de 30 ans, et de plus de trois semaines chez les plus de 55 ans… (2)

Les conséquences de l’absentéisme au travail


L’absentéisme soulève de nombreuses problématiques et a d’importantes conséquences pour une entreprise :

  • une désorganisation du quotidien ;
  • la perte de clients ;
  • une baisse de la productivité ;
  • des échéances importantes ratées ;
  • des opportunités commerciales manquées ;
  • une charge de travail supplémentaire pour les collaborateurs présents, augmentant les risques de stress et de burn-out pour ces derniers ;
  • des tensions dans les équipes au moment du retour des « absentéistes »…

Pour ne pas subir de telles conséquences, mieux vaut anticiper et tout mettre en oeuvre pour réduire l’absentéisme au sein de vos équipes.

Réduire l’absentéisme par un recrutement plus efficace


Chez Adecco, nous sommes convaincus que le taux d’absentéisme peut être réduit par l’intermédiaire de deux solutions : optimiser l’organisation du travail et veiller à bien valider les compétences avant l’arrivée du nouveau collaborateur dans l’entreprise.

1/ Améliorer l’organisation du travail

Tout d’abord, l’absentéisme peut être le résultat d’un problème de conditions de travail entraînant une baisse de motivation. Les causes peuvent être nombreuses : relations difficiles avec le manager qui incite le salarié à arriver plus tard – voire à ne pas arriver du tout –, horaires particuliers, désaccords sur la rémunération, environnement spécifique (températures extrêmes), lassitude ou démotivation quant aux tâches à effectuer, relations difficiles avec les collègues, inadéquation avec la culture de l’entreprise…

Une incompatibilité professionnelle peut aussi se présenter. Par exemple ? Lorsqu’un collaborateur plutôt autonome dans son travail souhaite avoir des responsabilités et se retrouve avec un manager très (trop ?) présent. Moins impliqué, pas assez « libre » à son goût, il va vite atteindre le « point de non-retour », être moins motivé et de plus en plus souvent absent !

Lors du recrutement, salariés et responsables doivent donc impérativement se poser une question :

  • Du côté du salarié : « Est-ce que cette structure et son organisation me conviennent vraiment ? »
  • Du côté du management : « Quelle est ma part de responsabilité dans l’absentéisme de mes collaborateurs ? »

2/ Améliorer le recrutement

L’absentéisme peut également trouver sa source dans le processus de recrutement. Chez Adecco, nous recommandons de travailler en profondeur tous les aspects du poste à pourvoir : ses contraintes, les compétences techniques demandées, les connaissances requises…

Plus les besoins de l’entreprise sont précis, plus le profil de poste est pointu et plus la sélection des candidats sera efficace. Nous recommandons également d’utiliser des tests en complément des entretiens. Des tests de personnalité ou d’aptitude, par exemple !

Les tests vous permettront de valider un certain nombre de critères (résistance au stress, capacité à travailler en équipe, en autonomie, aspirations professionnelles, faculté d’adaptation et d’apprentissage…) incontournables pour l’entreprise. Ainsi, vous décuplez vos chances d’éviter les problèmes de management que nous venons d’évoquer !

Besoin d’aide pour mieux recruter ? Contactez-nous !


Chez Adecco, nous disposons également d’outils qui nous permettent de sensibiliser nos collaborateurs sur l’absentéisme (messages de prévention en cas d’épidémie, réunions collectives…). C’est un rappel bienvenu pour limiter les absences, mais vous l’avez compris : il faut commencer par améliorer le recrutement et l’organisation du travail !

Christelle Quaglino, Responsable de l’Offre Recrutement chez The Adecco Group.


(1) Le Figaro, L’absentéisme coûte chaque année 60 milliards aux entreprises françaises
(2) Ayming, 8ème baromètre de l’absentéisme

Catégorie

Témoignages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image