Comment faire face à un accroissement temporaire d'activité ?
Comment bien réagir face à un accroissement d’activité ?

Grosse commande, pic saisonnier, véritable succès… l’activité de votre entreprise grimpe vers les sommets ? C’est une bonne nouvelle ! Vous ne savez pas comment réagir à un accroissement d’activité ? Chefs d’entreprise, recruteurs et collaborateurs, Adecco vous livre les secrets d’une gestion efficace de la situation !

Analysez votre accroissement d’activité

Les chiffres s’affolent ? Si cela est dû à l’hyperactivité commerciale du week-end, c’est normal, et même prévisible. Ce n’est pas le cas ? Inspirez, expirez et faites le point !

1/ L’accroissement temporaire

Une grosse commande vient de tomber ? Vous faites face à un accroissement d’activité temporaire qui disparaîtra une fois la commande livrée.

2/ La surcharge saisonnière

Chaque année, aux mêmes dates, votre activité explose le temps de quelques mois ? Les courbes sont identiques année après année ? Il s’agit d’une surcharge d’activité saisonnière ! Par exemple ? Le pic des fêtes de fin d’année, classique !

3/ Le développement de l’entreprise

Les chiffres affichent une augmentation régulière ? Sur une longue période ? Et ce, sans hausse de prix ? Félicitations ! Votre entreprise se développe, il est temps de penser à long terme.

Réagissez à l’accroissement d’activité

Vous avez analysé la situation avec un détachement de maître zen, le moment est venu de réagir en conséquence. Évitez le stress et mettez en place un recrutement adapté !

Gérer un accroissement temporaire d’activité : CDD ou intérim ?

  • Le CDD vous lie directement au salarié. En tant qu’employeur, vous gérez le recrutement et êtes soumis aux obligations habituelles : gestion de la paie, rémunération, cotisations sociales… La période d’essai s’étend d’un jour à un mois et le terme du contrat est fixe.
  • Le contrat d’intérim, lui, est passé entre votre entreprise et une entreprise de travail temporaire, qui offre au salarié un contrat de mission. Vous ne gérez ni le recrutement, ni les obligations administratives et financières. La période d’essai s’étend de deux à cinq jours. Le terme peut être avancé et reporté jusqu’à dix jours.

Eh oui, le moment est venu de faire un choix ! Pensez aux avantages et aux inconvénients de ces deux contrats, en fonction de votre entreprise et de son activité… et regardez de quel côté penche la balance !

Découvrez aussi notre simulateur de chiffrage CDD !

Choisir entre un CDD pour augmentation temporaire d’activité, contrat saisonnier et CDI intérimaire

Pour faire face à une augmentation d’activité temporaire, imprévisible par rapport à l’activité normale de l’entreprise, vous pouvez bénéficiez d’un CDD pour augmentation temporaire d’activité.

Mais attention : victime de son succès, ce contrat a occasionné de nombreux contentieux, et est strictement encadré. Vous devez pouvoir justifier un surcroît d’activité qui ne relève pas de votre activité normale. Au moindre doute, faites appel à des experts !

Si l’accroissement de votre activité relève de la surcharge saisonnière, comme ça peut être le cas dans le domaine du tourisme, n’hésitez pas à vous tourner vers un CDD saisonnier. Il est particulièrement adapté pour les tâches se répétant chaque année. Un exemple ? La cueillette des raisins lors des vendanges !
Vous hésitez encore ? Votre solution est peut-être le CDI intérimaire, qui vous permet de conserver une grande flexibilité tout en capitalisant sur les talents.

Miser sur le CDI pour le développement de l’entreprise

Le CDD est un contrat encadré de près, sujet à de nombreuses limitations… Il est d’abord conçu pour un accroissement temporaire d’activité et ne permet pas de soutenir le développement normal d’une entreprise.

En dépit des clichés, mieux vaut miser sur un CDI, qui sera beaucoup plus flexible qu’un CDD : il offre une période d’essai étendue et une plus grande souplesse en cas de rupture précoce. Mais avant de vous lancer dans un processus de recrutement, peut-être que vous pouvez réorganiser vos équipes ?

Et si la bonne gestion d’un accroissement d’activité se résumait à peu de choses ?  Analyser avant de réagir, voilà comment gérer un accroissement d’activité. Faites le point sur la situation pour adopter les bonnes solutions ! On l’a dit : inspirez, expirez, c’est géré…

Crédit photo : Tookapic / Krzysztof Puszczyński

Catégorie

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image