Les avantages d’un psychologue du travail en établissement de santé
Psychologue du travail : les bénéfices pour un établissement de santé

Le métier de psychologue du travail en établissement de santé est encore aujourd'hui mal compris. Pourtant, sa présence est primordiale, notamment pour lutter contre les risques psychosociaux. Nous revenons sur les bénéfices que ce poste entouré de mystère peut vous apporter !

Le métier de psychologue du travail en établissement de santé

Le psychologue du travail est, d’abord et avant tout, un psychologue. Il a donc les mêmes missions que les thérapeutes exerçant en libéral ou dans le public : écouter et conseiller. En revanche, son champ d’action peut être plus important. Il dispose généralement d’une formation en droit du travail et endosse aussi un rôle d’organisation et de management.
Au sein d’un établissement de santé, le métier de psychologue du travail s’inscrit dans le quotidien des personnels soignants. Au contact des équipes, il est à même d’échanger avec infirmiers et infirmières, aides-soignants et aides-soignantes, médecins, agents ou cadres, sur toutes les situations qui peuvent être sources de mal-être ou faire naître des troubles : risques du métier, problèmes personnels, soucis de santé, conflits internes à l’établissement, actes de violence des patients ou de leurs proches, etc.  Le métier de psychologue du travail ne se limite pas aux entretiens avec les collaborateurs : il participe également aux réunions de la hiérarchie et des représentants du personnel. En contribuant ainsi aux réflexions sur le fonctionnement de l’établissement, la qualité de l’environnement, l’organisation du travail et les manières de l’améliorer, il joue le rôle de médiateur et de conseiller.
  
Qualité de vie au travail : pensez à mieux communiquer pour mieux soigner !

Les bénéfices d’un psychologue du travail pour votre établissement

Le métier de psychologue du travail dans un établissement de santé soulève nombre d’interrogations, de doutes, voire de réticences. L’image du thérapeute, avec son lot d’idées reçues, tend à s’imposer dans les consciences. Pourtant, sa présence dans votre établissement peut s’avérer très précieuse à deux égards – au moins.
D’une part, le psychologue du travail prend en charge l’accompagnement individuel des personnels soignants. Il est à l’écoute de leurs difficultés quotidiennes et des situations indésirables susceptibles de les faire douter de la qualité de leur travail – décès des patients, fautes professionnelles, aléas thérapeutiques… Des situations qui nécessitent une prise en charge psychologique rapide et efficace.
D’autre part, le psychologue joue un rôle clé dans la démarche d’amélioration de l’organisation du travail et des conditions d’exercice, notamment dans une perspective de prévention des risques psychosociaux. Sa présence permet d’atténuer l’impact des mutations que connaît l’institution hospitalière, modifiant en profondeur les attributions des personnels soignants autant que les moyens dont ils disposent pour les mettre en œuvre. Finalement, un psychologue traduit des problématiques institutionnelles en fonction de l’humain, favorisant une meilleure adéquation entre les décisions venues d’en haut et les conséquences subies en bas.

  

Pour aller plus loin : Avec l’e-santé, à quoi ressembleraient les métiers du futur ?

Le métier de psychologue du travail en établissement de santé réserve bien des surprises. Loin de l’image de « simple » thérapeute, il a de multiples cordes à son arc : prévenir les risques psychosociaux, aider les personnels soignants à retrouver un équilibre et à exercer leur métier avec sérénité, créer un environnement favorable au bien-être... De quoi donner envie d’aller au-delà des idées reçues ?

Catégorie

Métiers et spécialisations
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image