Découvrez les métiers de la santé du futur !
E-santé : à quoi ressembleraient les métiers du futur ?

Consultations à distance, applications mobiles de santé, dossiers pharmaceutiques en ligne… Ces (r)évolutions technologiques dans le secteur de la santé s’inscrivent peu à peu dans le quotidien. Et qui dit nouvelles pratiques dit nouveaux métiers ! Tour d’horizon des potentielles professions de demain.

Un acte chirurgical à des milliers de kilomètres de distance, un carnet de santé entièrement dématérialisé, de véritables muscles créés par une imprimante 3D… : des technologies dignes de la science-fiction ? Pas forcément. Grâce aux progrès en matière d’e-santé, elles existent même déjà, sans être pour autant développées à grande échelle. Mais quand on sait qu’en 2020, le marché de la santé connectée pourrait représenter 4 milliards d’euros en France (1), on se prend à imaginer… A quoi ressembleraient les métiers de la santé de demain avec ces technologies devenues courantes ?

Le « human data analyst » ou l’« analyste de données humaines »

Aujourd’hui, il existe les data analysts, ces personnes chargées de recueillir des données (données personnelles, tendances de marché…) et de les interpréter pour les entreprises afin de dégager des tendances.

Grâce aux évolutions de l’e-santé, le human data analyst sera en mesure de recueillir les données envoyées par nos applications et objets connectés de santé pour déterminer les origines d’une pathologie et même conseiller chaque patient sur les changements à apporter dans son hygiène de vie pour éviter d’autres afflictions.

Le « télé-chirurgien »

En septembre 2001, le professeur Jacques Marescaux réalisait la première opération de télé-chirurgie à longue distance. L’équipe chirurgicale est à New-York, la patiente est à Strasbourg, opérée par un robot chirurgien. Cette ablation de la vésicule biliaire est une réussite.

Demain, les télé-chirurgiens permettraient aux patients de rester dans leur hôpital local, quelle que soit la nature de leur opération.

L’« imprimeur d’organes »

Au 1er janvier 2016, 14 471 patients restaient inscrits en liste d’attente d’un organe en France, soit 36% de plus qu’en 2012 (2). En parallèle, des chercheurs de l’Université de Wake Forest en Caroline du Nord mettaient au point une technologie d’impression 3D permettant de créer des cartilages, muscles et fragments d’os. Leur secret ? L’utilisation de cellules souches et surtout la création d’une imprimante à la « résolution » permettant de sculpter des structures avec des vaisseaux de diamètre inférieur à 100 ou 200 micromètres.

Demain, le développement de cette technologie pourrait mener à la naissance du métier d’imprimeur d’organe, qui créerait à la demande le cœur, le rein, le poumon… vital pour un patient.

Le « modérateur de données santé »

Aujourd’hui, les solutions de carnet de santé connecté fleurissent. Leur but ? Conserver les données santé d’un patient (par exemple : taux de glycémie pour un patient diabétique) et les transférer à son médecin afin de mieux préparer les consultations.

Demain, ce principe pourrait être globalisé. Chaque personne disposerait de son carnet de santé connecté l’accompagnant toute sa vie et contenant l’ensemble de ses données santé. Et, face à l’étendue de ces données, le modérateur de données santé s’assurerait que chaque information soit aussi compréhensible pour le patient que pour le médecin et les trierait en fonction des besoins.

Le « maître d’hôtel en hôpital »

L’un des principaux objectifs de la santé connectée est de raccourcir au maximum le séjour des patients en hôpital. Grâce à ses progrès, on peut imaginer un hôpital où chaque patient ne viendrait qu’une heure pour une intervention programmée à l’avance. Les plus longs séjours n’étant réservés qu’aux interventions urgentes imprévues.

Pour ces interventions, les hôpitaux désengorgés seront en mesure de proposer un accueil digne des plus grands hôtels. Le maître d’hôtel en hôpital pilotera les différentes personnes accueillant et accompagnant les patients et s’assurera de la satisfaction de chacun d’entre eux.

Les évolutions dans le secteur de la santé connectée transformeront les métiers de demain. Vous voulez en savoir plus sur les évolutions de la santé numérique ? Consultez notre Livre Blanc !

Téléchargez « La santé numérique : quelles (r)évolutions pour demain ? »

(1)    Xerfi, 2017, E-santé : le marché de la médecine connectée, perspectives à l’horizon 2025

(2)    Ministère des Solidarités et de la Santé, 2017, Plan 2017-2021 pour la greffe d’organes et de tissus

Catégorie

E-santé
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image