Quelle évolution pour les aides-soignants ?

Quels services les aides-soignants et aides-soignantes favorisent ? Dans quels délais souhaitent-ils évoluer ? Avec quel contrat ? Notre enquête Evolutions RH révèle les données clés sur l’évolution des aides-soignants pour pouvoir toujours mieux les accompagner.

Les évolutions des aides-soignants et aides-soignantes

Etat des lieux de la profession d’aide-soignant en France

Aujourd’hui, la France compte 185 907 aides-soignants, hors fonctionnaire. Ce chiffre représente une évolution de 1.8% depuis 2015. Et côté parité ? La profession est majoritairement féminine puisque 91% sont des femmes. A noter : seulement 7% des aides-soignants ont moins de 26 ans.

Mais du côté de la demande ? 31469 embauches sont prévues en 2018, dont 35% en CDI. Fin mars 2018, on comptait déjà 12737 offres publiées, dont 25% pour des postes saisonniers. En France, la demande se concentre principalement sur les villes de Paris, Lyon, Marseille et Toulouse où il existe un risque de pénurie.

Evolution et aides-soignants : les résultats de notre enquête

L’évolution des aides-soignantes et aides-soignants n’est parfois qu’une question de service.  Sur les 12 mois à venir, 23 % des aides-soignantes interrogées souhaiteraient évoluer en Sanitaire MCO (médecine chirurgie obstétrique), 14.5% en handicap et 13% en domicile (soins infirmiers à domicile et hospitalisation à domicile). Les services les moins demandés ? Soins de suite et de réadaptation/Rééducation (1%), soins palliatifs (1%) et psychiatrie (2%). Préfèrent-ils rejoindre le secteur public ou privé ? Alors que 77% des personnes interrogées travaillent actuellement dans le secteur public, 48 % de l’ensemble des répondants souhaiteraient évoluer dans le secteur privé (52% dans le secteur public).

La question du contrat est aussi d’importance dans l’évolution des aides-soignantes et aides-soignants. Actuellement, 39 % des personnes interrogées sont en intérim, 34% en CDD, 24% en CDI et 3% en CDI intérimaire. Sans surprise, elles souhaiteraient en priorité décrocher un CDI (49% des répondants), puis un contrat intérim (28%), un CDD (14%) et enfin un CDI intérimaire (9%), ce dans les 12 mois.

Les aides-soignantes et aides-soignants envisageraient-ils une évolution de carrière dans les 12 mois à venir ? Oui pour 54 % d’entre eux. Souhaiteraient-ils évoluer pour devenir infirmier ou infirmière diplômée d’Etat ? C’est non, cette fois, pour 64% d’entre eux. Mais parmi les 36% ayant répondu oui, la majorité (31%), envisage d’évoluer dans les deux ans. Et pour 44% des aides-soignantes et aides-soignants souhaitant devenir infirmière ou infirmier, 44% envisagent de financer eux-mêmes leur formation.

Mais pourquoi ce souhait d’évolution des aides-soignants en infirmier ? Pour 86% des personnes interrogées, c’est principalement pour élargir leurs compétences. 52% désirent avoir plus de responsabilités et 35 % évolueraient pour changer de service ou de secteur. Après leur diplôme d’infirmier, les répondants souhaiteraient évoluer principalement dans le secteur public (55%).

Enfin, s’ils devenaient infirmière ou infirmier, les aides-soignantes et aides-soignants interrogés souhaiteraient exercer en priorité dans les services urgences (24% d’entre eux), handicap (13%) et social (12%).

Qui sont les aides-soignants interrogés sur leur évolution ?

Pour construire cette enquête sur les évolutions des aides-soignants, nous nous sommes basés sur les réponses de 391 d’entre eux.

85% des répondants de cette enquête sont des femmes et 34 % d’entre eux vivent dans le Sud de la France. Les aides-soignants entre 40 et 50 % ont été les plus nombreux à répondre (30%) et 36 % de l’ensemble des répondants sont diplômés depuis plus de 5 ans.


Infographie – L’évolution de carrière des infirmiers en chiffres

Comment les infirmiers et les infirmières voient-ils leur carrière ? Rêvent-ils d’évoluer, ou de se spécialiser ? Adecco Medical s’est intéressé de près à la profession d’infirmier en France en réalisant une nouvelle étude auprès d’intérimaires. Pour mieux anticiper les flux RH et pour guider ces professionnels de santé, découvrez leurs souhaits actuels de carrière.

Découvrez notre étude sur les priorités actuelles des DRH santé !

Dans le secteur de la santé, le métier de DRH ne cesse d’évoluer et de voir apparaître de nouveaux enjeux. Parce qu’il n’est pas évident d’y voir clair et de prendre du recul sur le sujet, Adecco Medical a réalisé une étude analysant les priorités des DRH santé et les clés pour agir, le tout appuyé par de nombreux chiffres et témoignages d’experts. Coup de projecteur sur les priorités des DRH dans le secteur de la santé !

Psychologue du travail : les bénéfices pour un établissement de santé

Le métier de psychologue du travail en établissement de santé est encore aujourd'hui mal compris. Pourtant, sa présence est primordiale, notamment pour lutter contre les risques psychosociaux. Nous revenons sur les bénéfices que ce poste entouré de mystère peut vous apporter !

Quels sont les services les plus demandés par les aides-soignants ?

Vous l’avez peut-être remarqué dans notre infographie « L’évolution de carrière des aides-soignants », ces derniers privilégient certains services lors qu’ils souhaitent effectuer une mutation. Mais quelles sont les motivations derrière ces choix ?

Category

Métiers et spécialisations
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image