metiers-reeducation
Zoom sur le domaine de la rééducation et la grande diversité de ses professions

L’objectif des métiers de la rééducation ? Prévenir et guérir la baisse de nos capacités fonctionnelles qui limitent notre autonomie. La demande dans ce domaine est croissante et la grande diversité des métiers que comprend ce secteur attire de plus en plus de talents : focus sur 6 métiers pour vous aider dans votre orientation !

Masseur kinésithérapeute

Une entorse ou un besoin de rééducation à la suite d’une opération ? C’est le masseur-kinésithérapeute qui vous accompagne afin de réduire vos douleurs et développer votre motricité. Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’obtenir le diplôme d’Etat de kinésithérapeute qui s’acquière après quatre années d’études : la première est préparatoire, elle est suivie de trois ans dans l’un des Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie. Une fois le diplôme obtenu, vous pourrez exercer à l’hôpital, en libéral ou dans des établissements spécialisés tels que les maisons de retraite.

>> Découvrez le vlog dédié au métier de masseur-kinésithérapeute

Psychomotricien

Le travail du psychomotricien ? Traiter les troubles liés aux gestes. Il intervient auprès de tous les publics : nourrissons, adultes, personnes âgées et personnes en situation de handicap. La formation du psychomotricien dure quatre ans : là encore, une année de préparation est fortement conseillée afin d’être bien armé pour le concours. Une fois cette étape passée, trois ans d’études sont nécessaires afin d’obtenir le diplôme. Mais attention ! Le nombre de places au concours est limité, pour l’année scolaire 2017-2018, 919 places étaient proposées. Vous pourrez évoluer lors de votre carrière afin notamment de vous orienter vers le métier de chef de rééducation psychomotrice.

Orthoptiste

Soigner les troubles liées à la vision et plus largement aux yeux : voici le quotidien du métier d’orthoptiste . Intéressé ? Les études se déroulent en trois ans et permettent d’obtenir un certificat de capacité d’orthoptiste. Vous accompagnerez ensuite beaucoup de jeunes enfants car certains troubles liés à la vision peuvent être complétement corrigés s’ils sont traités assez tôt. La profession peut s’exercer dans un centre hospitalier ou en dispensaire mais la plupart des praticiens travaillent en libéral dans un cabinet. Après quatre ans d’exercice, un orthoptiste travaillant à l’hôpital peut passer le concours de cadre de santé qui lui permettra d’enseigner.

Ergothérapeute

Vous êtes une personne empathique, ayant un bon relationnel et ne craignant pas le contact physique avec des inconnus ? Alors le métier d’ergothérapeute est peut-être fait pour vous ! Votre objectif sera alors de donner les clés à vos patients pour qu’ils retrouvent leur autonomie, et ce en travaillant à la fois sur le corps et l’environnement. La France compte seulement 5 500 ergothérapeutes mais la profession connait un essor important lié au vieillissement de la population. Le métier est accessible après trois ans d’études qui mènent à l’obtention du diplôme d’Etat d’ergothérapeute.

Orthophoniste

Il est le professionnel de l’élocution, intervenant pour corriger les troubles liés au langage et à la parole : l’orthophoniste a plus d’un tour dans son sac et utilise les jeux afin de faire travailler ses patients dont la majorité sont des enfants. Les adultes qui font appel à un orthophoniste ont subi des séquelles troublant leur langage, à la suite d’un AVC ou d’un accident par exemple. Si vous avez un bon relationnel et beaucoup de patience, ce métier pourrait vous plaire ! Il est accessible après cinq ans d’études et l’obtention d’un certificat de capacité d’orthophoniste.

Enseignant en activités sportives et adaptées

Vous êtes passionné de sport et appréciez de venir en aide aux autres ? C’est le quotidien de l’enseignant en activités sportives et adaptées, aussi appelé enseignant en APA ! Il intervient auprès de différents publics : personnes âgées, en situation de handicap ou malades. Pour accéder à ce métier, il vous sera nécessaire de suivre une Licence STAPS, avec un parcours adapté APA-S c’est-à-dire Activité Physique Adaptée-Santé. Vous aurez ensuite la possibilité de travailler dans tous les établissements accueillant des publics en difficulté.

A la recherche d’un métier dans le domaine de la rééducation ? Consultez nos offres !

Comment gérer les conflits au sein du personnel soignant ?

Vous avez surpris un échange de regards noirs dans un couloir ? Une discussion houleuse dans la salle de repos ? Ou des rumeurs désagréables sur le compte d’une infirmière ? Pas de doute : la tension monte entre les membres de l’équipe soignante. En tant que manager, votre rôle est de mettre un terme à ce conflit avant que la situation ne s’envenime au point de se répercuter sur la santé de vos collaborateurs et des patients. Il s’agit d’une mission délicate, certes, mais pas impossible : suivez nos conseils pour atteindre votre objectif !

Réforme de l’assurance-chômage : quels impacts pour votre établissement ?

Faisant suite à la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » dite Loi Pénicaud de septembre 2018, la nouvelle réforme de l’assurance chômage mettant en application le bonus-malus pour les entreprises a fait l’objet de décret d’application publiés au Journal Officiel le 28 juillet dernier. Zoom sur les évolutions liées à ces nouveaux textes.

E-santé et sécurité numérique : comment lever les craintes du patient ?

Depuis plusieurs semaines, vous étudiez l’intérêt des dispositifs médicaux connectés, des téléconsultations et des applications médicales. Si bien qu’aujourd’hui, votre conviction est faite : les innovations e-santé représentent l’avenir de votre profession et vous avez la ferme intention d’en faire profiter vos patients ! Seul souci : plusieurs d’entre eux ont exprimé des doutes sur la sécurisation de leurs données... Mais ne baissez pas les bras pour autant : suivez plutôt nos conseils pour apaiser leurs craintes.

Vers quelle évolution de carrière s’orientent les aides-soignants ?

Quels services les aides-soignants et aides-soignantes favorisent ? Dans quels délais souhaitent-ils évoluer ? Avec quel contrat ? Chaque année, nous interrogeons nos candidats pour connaitre leurs attentes et mieux les anticiper. Notre enquête Evolutions RH révèle les données clés sur l’évolution des aides-soignants pour pouvoir toujours mieux les accompagner.

Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image