infographie aide soignants
Vers quelle évolution de carrière s’orientent les aides-soignants ?

Quels services les aides-soignants et aides-soignantes favorisent ? Dans quels délais souhaitent-ils évoluer ? Avec quel contrat ? Chaque année, nous interrogeons nos candidats pour connaitre leurs attentes et mieux les anticiper. Notre enquête Evolutions RH révèle les données clés sur l’évolution des aides-soignants pour pouvoir toujours mieux les accompagner.

Profession d’aide-soignant en France : état des lieux

Aujourd’hui, la France compte 177 150 aides-soignants, hors fonctionnaire. Ce chiffre représente une évolution de -0,1% depuis 2017. Côté parité, la profession est majoritairement féminine, à 91%. A noter : seulement 8% des aides-soignants ont moins de 26 ans.

Qu’en est-il de la demande ? 37 204 embauches sont prévues en 2019, dont 37% en CDI. En France, elle se concentre principalement sur les villes de Lyon et Marseille, sur le quart Nord Ouest et sur la région Grand Est où il existe un risque de pénurie.

Evolution et aides-soignants : les résultats de notre enquête

L’évolution des aides-soignantes et aides-soignants n’est parfois qu’une question de service. Sur les 12 mois à venir, on constate que les aides-soignants (h/f) interrogés et actuellement en poste en gériatrie souhaitent :

    - A 15% des aides-soignantes évoluer en handicap,
    - 13% aux Urgences
    - Et 12% en Petite enfance ou en domicile (soins infirmiers à domicile et hospitalisation à domicile).

Préfèrent-ils rejoindre le secteur public ou privé ? Alors que 54% des personnes interrogées travaillent actuellement dans le secteur public, 47 % de l’ensemble des répondants souhaiteraient évoluer dans le secteur privé (53% dans le secteur public).

La question du contrat est aussi importante dans l’évolution des aides-soignantes et aides-soignants. Actuellement, 55% des personnes interrogées sont en intérim, 25% en CDD et 20% en CDI. Sans surprise, elles souhaiteraient en priorité décrocher un CDI (45% des répondants), puis un contrat intérim (34%) et un CDD (21%), ce dans les 12 mois.

Concernant les évolutions de carrière, les aides-soignantes et aides-soignants l’envisagent pour 54 % d’entre eux dans les 12 mois à venir. Néanmoins, ils ne souhaitent pas évoluer pour devenir infirmier ou infirmière diplômée d’Etat, pour 66% d’entre eux. Et pour 41% des aides-soignantes et aides-soignants souhaitant devenir infirmière ou infirmier, ils envisagent de financer eux-mêmes leur formation.

Mais pourquoi ce souhait d’évolution des aides-soignants en infirmier ?

    - Pour 85% des personnes interrogées, c’est principalement pour élargir leurs compétences,
    - 36% désirent avoir plus de responsabilités,
    - Et 29 % évolueraient pour faire augmenter leur rémunération.

Après leur diplôme d’infirmier, les répondants souhaiteraient évoluer principalement dans le secteur public (52%).

Enfin, s’ils devenaient infirmière ou infirmier, les aides-soignantes et aides-soignants interrogés souhaiteraient exercer en priorité dans les services urgences (27% d’entre eux) et réanimation réveil (17%).

Qui sont les aides-soignants interrogés sur leur évolution ?

Pour construire cette enquête sur les évolutions des aides-soignants, nous nous sommes basés sur les réponses de 815 d’entre eux.

87% des répondants de cette enquête sont des femmes et 33 % d’entre eux vivent dans le Sud de la France. Les aides-soignants âgés entre 40 et 50 ans ont été les plus nombreux à répondre (28%) et 50% de l’ensemble des répondants sont diplômés depuis plus de 5 ans.

infographie-adecco-medical-aide-soignant

Category

Actualités
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image