Les dons du sang en questions
5 questions pour sensibiliser vos collaborateurs au don du sang

Le saviez-vous ? Pour répondre aux besoins des malades, l’Etablissement Français du Sang estime que 10 000 dons par jour sont nécessaires. Pour atteindre ce chiffre, la sensibilisation des établissements de santé est essentielle, mais comment sensibiliser vos collaborateurs et vos patients ? A l’occasion de la journée mondiale du donneur de sang le 14 juin, tour d’horizon des questions qu’ils pourraient vous poser et des réponses à apporter.

Mais pourquoi a-t-on besoin d’autant de sang ?

En 2016, près de 3 millions de dons ont été effectués (sang, plasma et plaquettes confondues). Mais si ces chiffres sont bons, un problème persiste pour les établissements de don du sang : la régularité. Il existe toujours des « périodes blanches » où les dons se font rares : lors des ponts de mai, par exemple. Sachant que les globules rouges ont une durée de vie de 42 jours et les plaquettes seulement 5, il n’est pas possible de lisser les dons collectés sur l’année.

Quelles sont les conséquences de ce manque de sang ?

La réponse concerne directement les établissements de santé : l’incapacité de soigner correctement leurs patients. Les produits sanguins sont utilisés dans le cadre de maladie chroniques et/ou génétiques (notamment les hémopathies) et dans le cadre d’urgences. On pense notamment aux soins maternels et périnatal. Le principal problème ? Aucun substitut n’existe pour le sang. Les dons seuls permettent de soigner environ 1 millions de malades par an (1) répartis dans les 1500 hôpitaux et cliniques en France que l’EFS approvisionne.

Mon groupe sanguin est très courant, est-ce que c’est vraiment utile que je donne ?

Quel que soit le groupe sanguin de la personne prélevée, chaque don est précieux. Certains groupes sont donneurs universels de globules rouges, d’autres de plaquettes. Les groupe les plus rares peinent à trouver les donneurs, les plus courants peinent à répondre à la demande… Pour en savoir plus sur votre groupe sanguin, l’Etablissement Français du Sang a établi un baromètre des groupes sanguins.

Je ne suis pas disponible au moment des campagnes près de chez moi. Comment donner ?

Il existe plus d’une centaine d’établissements fixes pour donner son sang (et nombre d’entre eux se trouvent dans un établissement de santé). Il suffit de vous rendre dans ces lieux pour faire un don.

Est-ce que je peux donner mon sang quand je travaille au quotidien au contact de personnes malades ?

La liste des conditions pour donner son sang est disponible sur le site de l’EFS. Il y est notamment indiqué, au chapitre des contre-indications : « Contact récent avec une personne atteinte d’une maladie contagieuse ». Le don dépend alors de la période d’incubation de la maladie en question. Dans tous les cas, le médecin chargé du prélèvement devra donner son accord au don.

Quelques renseignements peuvent faire une grande différence : faites passer le mot ! Convaincre vos collaborateurs permettra de convaincre le public lui aussi et d’assurer la pérennité des dons du sang.

Source :

(1)  EFS, Les besoins au quotidien


Comment gérer les conflits au sein du personnel soignant ?

Vous avez surpris un échange de regards noirs dans un couloir ? Une discussion houleuse dans la salle de repos ? Ou des rumeurs désagréables sur le compte d’une infirmière ? Pas de doute : la tension monte entre les membres de l’équipe soignante. En tant que manager, votre rôle est de mettre un terme à ce conflit avant que la situation ne s’envenime au point de se répercuter sur la santé de vos collaborateurs et des patients. Il s’agit d’une mission délicate, certes, mais pas impossible : suivez nos conseils pour atteindre votre objectif !

Réforme de l’assurance-chômage : quels impacts pour votre établissement ?

Faisant suite à la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » dite Loi Pénicaud de septembre 2018, la nouvelle réforme de l’assurance chômage mettant en application le bonus-malus pour les entreprises a fait l’objet de décret d’application publiés au Journal Officiel le 28 juillet dernier. Zoom sur les évolutions liées à ces nouveaux textes.

Vers quelle évolution de carrière s’orientent les aides-soignants ?

Quels services les aides-soignants et aides-soignantes favorisent ? Dans quels délais souhaitent-ils évoluer ? Avec quel contrat ? Chaque année, nous interrogeons nos candidats pour connaitre leurs attentes et mieux les anticiper. Notre enquête Evolutions RH révèle les données clés sur l’évolution des aides-soignants pour pouvoir toujours mieux les accompagner.

Comment conserver la "bonne" distance dans la relation soignant-patient ?

« Trouvez la bonne distance avec les patients » : c’est probablement l’un des premiers conseils qu’on donne à tout(e) jeune soignant(e) débutant sa carrière ! Un conseil très avisé certes mais pour le moins succinct alors que les infirmier(e)s, auxiliaires de santé, sages-femmes et autres membres de l’équipe soignante attendent des recommandations concrètes pour résoudre cet épineux problème de distance. Cela tombe bien : nous avons justement plusieurs solutions à vous proposer !

Category

Actualités
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image