Les dons du sang en questions
5 questions pour sensibiliser vos collaborateurs au don du sang

Le saviez-vous ? Pour répondre aux besoins des malades, l’Etablissement Français du Sang estime que 10 000 dons par jour sont nécessaires. Pour atteindre ce chiffre, la sensibilisation des établissements de santé est essentielle, mais comment sensibiliser vos collaborateurs et vos patients ? A l’occasion de la journée mondiale du donneur de sang le 14 juin, tour d’horizon des questions qu’ils pourraient vous poser et des réponses à apporter.

Mais pourquoi a-t-on besoin d’autant de sang ?

En 2016, près de 3 millions de dons ont été effectués (sang, plasma et plaquettes confondues). Mais si ces chiffres sont bons, un problème persiste pour les établissements de don du sang : la régularité. Il existe toujours des « périodes blanches » où les dons se font rares : lors des ponts de mai, par exemple. Sachant que les globules rouges ont une durée de vie de 42 jours et les plaquettes seulement 5, il n’est pas possible de lisser les dons collectés sur l’année.

Quelles sont les conséquences de ce manque de sang ?

La réponse concerne directement les établissements de santé : l’incapacité de soigner correctement leurs patients. Les produits sanguins sont utilisés dans le cadre de maladie chroniques et/ou génétiques (notamment les hémopathies) et dans le cadre d’urgences. On pense notamment aux soins maternels et périnatal. Le principal problème ? Aucun substitut n’existe pour le sang. Les dons seuls permettent de soigner environ 1 millions de malades par an (1) répartis dans les 1500 hôpitaux et cliniques en France que l’EFS approvisionne.

Mon groupe sanguin est très courant, est-ce que c’est vraiment utile que je donne ?

Quel que soit le groupe sanguin de la personne prélevée, chaque don est précieux. Certains groupes sont donneurs universels de globules rouges, d’autres de plaquettes. Les groupe les plus rares peinent à trouver les donneurs, les plus courants peinent à répondre à la demande… Pour en savoir plus sur votre groupe sanguin, l’Etablissement Français du Sang a établi un baromètre des groupes sanguins.

Je ne suis pas disponible au moment des campagnes près de chez moi. Comment donner ?

Il existe plus d’une centaine d’établissements fixes pour donner son sang (et nombre d’entre eux se trouvent dans un établissement de santé). Il suffit de vous rendre dans ces lieux pour faire un don.

Est-ce que je peux donner mon sang quand je travaille au quotidien au contact de personnes malades ?

La liste des conditions pour donner son sang est disponible sur le site de l’EFS. Il y est notamment indiqué, au chapitre des contre-indications : « Contact récent avec une personne atteinte d’une maladie contagieuse ». Le don dépend alors de la période d’incubation de la maladie en question. Dans tous les cas, le médecin chargé du prélèvement devra donner son accord au don.

Quelques renseignements peuvent faire une grande différence : faites passer le mot ! Convaincre vos collaborateurs permettra de convaincre le public lui aussi et d’assurer la pérennité des dons du sang.

Source :

(1)  EFS, Les besoins au quotidien


Catégorie

Actualités
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image