Comment lutter contre la chaleur dans les établissements de santé ?
Fortes chaleurs : comment préserver le bien-être des patients et des collaborateurs ?

En été, le mercure peut rapidement grimper. L’enjeu pour les établissements de santé ? Eviter que la chaleur ne vienne perturber leur fonctionnement. Alors comment réagir quand la température commence à monter ? Explications.

Ne pas attendre la canicule pour réagir

La différence entre canicule et fortes chaleurs ? Meteo France définit les fortes chaleurs comme suit :

« On parle de vague de chaleur lorsqu'on observe des températures anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs. Il n'existe pas de définition universelle du phénomène : les niveaux de température et la durée de l'épisode qui permettent de le caractériser varient, selon les régions du monde notamment et les domaines considérés (caractérisation d'un point de vue climatologique, activité de recherche, dispositif de vigilance météorologique). »

Quand on parle de canicule, par contre, le gouvernement donne cette définition :

« La canicule est définie comme un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs. La définition de la canicule repose donc sur deux paramètres : la chaleur et la durée. »

Dans les deux cas, cependant, les individus fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, enfants de moins de quatre ans, femmes enceintes, personnes sous traitement médicamenteux, personnes alitées…) souffrent particulièrement si elles ne disposent pas de moyens pour se rafraîchir. Dans les établissements de santé, il est donc impératif de contrôler les températures et de réagir en cas de fortes chaleurs, sans attendre la canicule.


Le saviez-vous ?

La chaleur a un impact fort sur le moral et l’énergie des patients et des personnels soignants, mais aussi sur le bon fonctionnement de certaines machines. Les pièces contenant les appareils d’imagerie médicale doivent être maintenues à 21°C, car ces derniers peuvent contenir un système de refroidissement à l’eau glacée.


Quelles mesures mettre en place pour lutter contre les fortes chaleurs ?

Avoir un plan d’urgence pour faire face à une canicule est bien entendu essentiel. Mais savez-vous qu’il est également possible de mettre en place quelques mesures simples pour améliorer le bien-être des patients et de vos personnels soignants quand les températures grimpent ? Si votre établissement de santé n’est pas entièrement climatisé, des actions sont la bienvenue pour améliorer le confort de chacun et s’assurer que la chaleur n’influe pas sur la qualité des soins.

  • Adaptez les horaires de sorties et activités : une promenade est agréable, sauf quand elle est réalisée en plein soleil. Pour éviter le coup de chaud du patient comme de son accompagnateur, organisez les activités extérieures de préférence tôt le matin. Quand le mercure commence à monter, encouragez vos patients à se mettre à l’abri et à se consacrer à des activités calmes comme la lecture et/ou à rejoindre une pièce commune climatisée.
  • Rafraîchissez (aussi) la salle de repos de vos personnels soignants : vos collaborateurs sont emmenés à produire des efforts physiques parfois intenses au cours de la journée. Il est essentiel de leur offrir un endroit frais pour récupérer. Si vous ne disposez pas d’un système de climatisation général, misez sur un modèle mobile. L’idéal ? Maintenir la pièce à 23°C.
  • Augmentez le nombre de points d’eau fraîche : accaparés par leurs tâches quotidiennes, vos collaborateurs peuvent oublier de s’hydrater correctement. Multipliez les points d’eau fraîche dans les couloirs pour leur éviter de longues distances répétées.
  • Proposez des tenues adaptées à l’été : adaptez votre dress-code avec des tuniques et blouses en coton léger pour les collaborateurs. Pour les patients, misez sur des vêtements amples et légers, accompagnés de couvre-chef pour l’extérieur.
  • Si possible, maintenez les volets fermés et faites installer des draps humides devant les sources de courant d’air (fenêtres, ventilateurs…).
  • Le matin et/ou le soir, faites arroser les abords de votre établissement (jardin, terrasse, trottoir, façades…) pour faire baisser rapidement la chaleur de la journée.
  • Adaptez les menus servis aux patients comme aux collaborateurs pour qu’ils disposent de plats et/ou aliments froids.

Ces mesures permettront d’améliorer le bien-être global dans votre établissement et vous aidera à traverser l’été plus sereinement. Une dernière clé ? Sensibilisez et formez vos collaborateurs aux risques de la chaleur pour être le plus réactif en cas de canicule.

Comment gérer les conflits au sein du personnel soignant ?

Vous avez surpris un échange de regards noirs dans un couloir ? Une discussion houleuse dans la salle de repos ? Ou des rumeurs désagréables sur le compte d’une infirmière ? Pas de doute : la tension monte entre les membres de l’équipe soignante. En tant que manager, votre rôle est de mettre un terme à ce conflit avant que la situation ne s’envenime au point de se répercuter sur la santé de vos collaborateurs et des patients. Il s’agit d’une mission délicate, certes, mais pas impossible : suivez nos conseils pour atteindre votre objectif !

Réforme de l’assurance-chômage : quels impacts pour votre établissement ?

Faisant suite à la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » dite Loi Pénicaud de septembre 2018, la nouvelle réforme de l’assurance chômage mettant en application le bonus-malus pour les entreprises a fait l’objet de décret d’application publiés au Journal Officiel le 28 juillet dernier. Zoom sur les évolutions liées à ces nouveaux textes.

Vers quelle évolution de carrière s’orientent les aides-soignants ?

Quels services les aides-soignants et aides-soignantes favorisent ? Dans quels délais souhaitent-ils évoluer ? Avec quel contrat ? Chaque année, nous interrogeons nos candidats pour connaitre leurs attentes et mieux les anticiper. Notre enquête Evolutions RH révèle les données clés sur l’évolution des aides-soignants pour pouvoir toujours mieux les accompagner.

Comment conserver la "bonne" distance dans la relation soignant-patient ?

« Trouvez la bonne distance avec les patients » : c’est probablement l’un des premiers conseils qu’on donne à tout(e) jeune soignant(e) débutant sa carrière ! Un conseil très avisé certes mais pour le moins succinct alors que les infirmier(e)s, auxiliaires de santé, sages-femmes et autres membres de l’équipe soignante attendent des recommandations concrètes pour résoudre cet épineux problème de distance. Cela tombe bien : nous avons justement plusieurs solutions à vous proposer !

Category

Actualités
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image