Formation du personnel soignant : les avantages de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle n’est pas l’apanage des gamers : son potentiel éducatif se développe, notamment dans le domaine de la santé. De plus en plus de programmes et d’outils proposent au personnel soignant de se former à travers la réalité virtuelle ou augmentée. Les médecins, infirmiers et chirurgiens de demain peuvent ainsi se confronter sans risque à des situations variées et prendre des décisions difficiles en toute sérénité. Décryptage.

 
Formation virtuelle du personnel soignant : une triple valeur ajoutée

Les applications éducatives de la réalité virtuelle (VR) et de la réalité augmentée (AR) dans le domaine de la santé sont nombreuses : apprentissage des gestes qui sauvent, découverte de l’anatomie humaine, entraînement à la chirurgie cardiaque ou neurologique… La visualisation en trois dimensions permet aux futurs personnels soignants de comprendre les mécanismes du corps et de s’exercer bien en amont de leurs premières interventions réelles.


Au-delà des indispensables compétences techniques, la VR permet au personnel soignant de développer des soft skills. Par exemple, elle permet d’apprendre à mieux appréhender les relations avec les patients, en prévision d’entretiens difficiles (annonce d’une maladie ou de complications, etc.). Mais elle permet également de se préparer à des situations singulières stressantes, comme la gestion d’une crise – l’arrivée massive de patients blessés, par exemple.


Enfin, les applications de la réalité virtuelle touchent au domaine de la psychologie : des thérapies VR naissantes promettent d’aider les patients à vivre mieux ou à gérer leurs phobies.


La réalité virtuelle apporte ainsi une triple valeur ajoutée favorable aux professionnels de la santé autant qu’aux patients, mieux pris en charge.

5 exemples de formations santé en VR

De plus en plus de programmes de formation en réalité virtuelle voient le jour, parfois pleinement intégrés au cursus médical. En voici cinq exemples !

  • Une formation médicale en VR a été mise au point par la start-up bordelaise SimforHealth. Son but : permettre aux personnels hospitaliers de s’entraîner sur des interventions chirurgicales virtuelles (1).
  • Les infirmiers peuvent, eux aussi, profiter de formations en réalité virtuelle. En Suisse, la Haute École de la Santé a développé, en collaboration avec la start-up UbiSim, une plateforme de formation dédiée aux soins infirmiers (2). Objectif : améliorer la sécurité des interventions en effectuant des opérations délicates, comme les transfusions sanguines, à l’aide d’un casque et de manettes.
  • Le projet ACORFORMed du CNRS et d’Aix-Marseille Université propose de former les personnels soignants à la délicate tâche d’annoncer des mauvaises nouvelles. Des simulations mettant en scène un patient virtuel permettent aux futurs médecins de développer leurs compétences sociales (3).
  • À l’université de Newcastle, en Australie, les obstétriciennes se forment avec la réalité virtuelle et augmentée. Le programme « Road to Birth » les guide étape par étape tout au long de la grossesse, puis de l’accouchement, et leur apprend les gestes qui sauvent (4).
  • Enfin, le Centre hospitalier Sainte-Marie de Nice et Santé Formapro développent un outil destiné à former les infirmiers à la gestion des actes de violence des patients en psychiatrie (5).
Ces exemples ne sont qu’un début : la réalité virtuelle devrait occuper une place de plus en plus importante dans le domaine de la formation des personnels soignants. On évalue à 5,1 milliards de dollars le marché de la santé VR / AR d’ici 2025 (6). Leurs bienfaits, en complément d’un cursus traditionnel, pourraient s’appliquer à toutes les situations. Y compris pour aider les patients dans le traitement des pathologies, des handicaps et des phobies.


  1. LCI, Quand la réalité virtuelle forme les chirurgiens
  2. Le temps, La réalité virtuelle pour former les soignants
  3. CNRS, La réalité virtuelle pour former les médecins à l’annonce d’un événement grave<
  4. RV Pro, Les obstétriciennes d’Australie se forment désormais avec la réalité virtuelle
  5. Santé Mentale, La réalité virtuelle pour former les infirmiers à la gestion de la violence
  6. Grand View Research, Healthcare Augmented & Virtual Reality Market Worth $5.1 Billion By 2025

Catégorie

Parcours et formations
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image