| Sujets

Emploi senior : n’ayez pas peur du marché !

Idée reçue : les cheveux blancs sont un frein à l’emploi. FAUX ! Tout est une question d’attitude et de posture. Ayez confiance en vous ! Même s’il faut avouer, la bataille n’est pas gagnée d’avance en France où seuls 44,5 % des 55-64 ans sont en poste, contre une moyenne de 49 % en Europe.

Guides
senior

1 senior + 1 entreprise = 1 duo gagnant

Selon l’Insee, en 2014, 58,5 % des 50 ans ou plus qui sont au chômage le sont depuis au moins un an. On vous comprend, les chiffres peuvent être démotivants. Le vieillissement de la population pose de sérieux problèmes structurels. D’après le Conseil économique et social, le rapport entre actifs et inactifs chutera de 2,2 à 1,5 d’ici 2020. L’enjeu capital depuis plus de dix ans : favoriser le maintien et le retour à l’emploi des seniors. Alors ne vous laissez pas abattre, Adecco vous donne quelques bons tuyaux.

Faites-vous entendre !

On vous l’accorde, les seniors français subissent un manque de confiance de la part des employeurs. Selon une enquête de Pôle Emploi et CBE réalisée en 2014, les chefs d’entreprises estiment que les freins à l’employabilité des seniors sont leur coût et leur manque de flexibilité, comme par exemple leur faible adaptation face aux nouvelles technologies. Même si la gestion des seniors ne représente pas encore un enjeu RH majeur ou prioritaire aux yeux d'une partie des entreprises, rien ne vous empêche de leur prouver de quoi vous êtes capable.

Cette mise à l’écart est inégale en fonction des secteurs et des métiers. Informatique, agro-alimentaire, transports et services aux entreprises : on trouve peu de quinquas dans ces grands domaines créateurs d’emplois. C’est frustrant, on l’admet, mais mettez en avant votre expérience de senior car elle est appréciée par les cadres supérieurs.

Renseignez-vous sur les aides qui sont proposées aux entreprises pour favoriser le recrutement des seniors et mettez en avant cet argument.

Le contrat de génération

Le contrat de génération veut donner une place à tous les âges dans l'entreprise. Son objectif : maintenir les seniors dans l'emploi et favoriser la transmission des compétences et des savoir-faire. Dans les entreprises de moins de 300 salariés, l'employeur perçoit une aide de 4000€ par an et d'un suivi pour la mise en œuvre du contrat.

Les bons tuyaux Adecco

Vendez votre maturité

Selon Pôle Emploi, la présence d’un « quinqua » dans l’entreprise est synonyme d'expérience et d'expertise pour 47 % des employeurs et de compétences spécifiques détenues par les seniors pour 40 %. Connaissance du secteur, capacité à manager une équipe … Mettez en avant le fait que vous pouvez jouer un rôle de consultant expérimenté et de stabilisateur au sein de votre équipe.

Affirmez vos ambitions

Bilan de compétences, formations courtes : perfectionnez-vous et montrez qu’avoir plus de 50 ans ne vous pose pas de barrières, vous êtes au fait des nouvelles réalités. Renseignez-vous sur les formations proposées dans votre agence Pôle Emploi, et sur les bilans de compétences auprès du CIBC (Centre institutionnel des bilans de compétences)

Pour plus d’informations, consultez le site du CIBC

Adhérez à une association

Des initiatives menées par les associations et les collectivités locales (Atelier « 45+ » à Paris, Alternative Seniors à Marseille, @toutseniors en Franche-Comté...) vous aideront à vous (re)mettre dans le bain : rédaction et mise en page du CV, préparation aux entretiens… Foncez tout droit dans votre mairie pour trouver une association !