Prequalification
Comment mieux préqualifier vos candidatures pour optimiser votre recrutement ?

Vous recherchez un nouveau collaborateur pour votre entreprise, et vous avez concocté une annonce idéale pour attirer vers vous un maximum de candidats qualifiés ? Vous avez donc reçu de nombreuses candidatures qu'il faut désormais trier ! Pour ne pas perdre de temps et ne pas passer à côté de la perle rare, soyez précis à cette étape. La préqualification des candidatures est cruciale ! Voici donc quelques méthodes qui vous aideront à y voir plus clair.

Trier vos candidatures : les 3 étapes d’une bonne préqualification « manuelle »

Première solution pour gérer l’ensemble des réponses reçues à votre offre d’emploi : vous chargez vous-même de leur tri, en procédant à une sélection la plus rigoureuse possible.

  • 1. Déterminez vos critères incontournables de recrutement. Avant même de vous pencher sur les CV reçus, il est primordial de déterminer des critères de sélection précis (qui respectent les règles de non-discrimination en matière de recrutement) au vu desquels les candidats pourront prétendre à un entretien. Vos exigences peuvent se baser sur l'obtention de certains diplômes, leurs expériences passées, des compétences particulières ou certaines qualités.
  • 2. Classez les CV en 3 piles. Une fois vos critères indispensables et optionnels définis, faites trois piles de CV : ceux ne correspondant pas du tout à vos critères, ceux les satisfaisant parfaitement, et enfin ceux pour lesquels vous hésitez… Pour cette dernière catégorie, penchez-vous plus en détail sur le parcours des candidats concernés. N’hésitez pas à échanger avec certains de vos collaborateurs en interne, car c’est également eux qui travailleront au quotidien avec ce nouveau collègue.
  • 3. Faites une préqualification téléphonique. Le savoir-être est l'un des critères les plus déterminants pour la majorité des recruteurs . 86 % d'entre eux le considèrent comme très important (1). Or, quoi de mieux qu'un échange de vive voix avec le candidat pour en avoir un aperçu ? Avant de multiplier les entretiens, n'hésitez pas à décrocher votre téléphone et à contacter certains profils. C’est aussi l’occasion de leur demander l’autorisation officielle de contacter leurs précédents employeurs pour vérifier leurs références.

Dans tous les cas, il est essentiel d’apporter une réponse positive ou négative à chaque candidature.

>> À lire aussi : Rejet de candidature : comment s’y prendre ?

Les solutions d'intelligence artificielle au service de la préqualification en recrutement

Réceptionner, déchiffrer et ranger automatiquement les CV reçus, faire matcher vos critères avec les qualités des différents candidats, ou encore orchestrer l’administration de tests de personnalité… L’intelligence artificielle offre de nombreuses opportunités aux recruteurs !

Ces logiciels aident à faire un premier tri dans les candidatures et utilisent pour cela des algorithmes très poussés. Parfois, l'intelligence artificielle va même plus loin, par exemple en évaluant la concordance entre la personnalité des futures recrues et la culture de votre entreprise, en repérant des profils susceptibles d'accepter des déplacements réguliers ou un poste basé dans une autre région que la leur. Enfin, certains outils vont jusqu'à analyser la qualité de vos entretiens d'embauche, en analysant le débit de parole et le vocabulaire employé par vos interlocuteurs. De quoi accélérer la phase de préqualification souvent chronophage en aidant à confirmer ou infirmer l’appréciation subjective des recruteurs. Une dimension humaine qui, tout en s’appuyant sur certains outils de l’intelligence artificielle, reste évidemment la clé !

>> Pour aller plus loin : Intelligence artificielle et RH, la préqualification des candidats

Externaliser la préqualification de vos CV en recourant à une agence d’emploi

Autre possibilité pour gérer un flux de candidatures relativement important, ou tout simplement pour gagner du temps et rester concentré sur votre cœur de métier : externaliser la phase de préqualification auprès d’un opérateur public ou d’une agence privée de recrutement.

L’externalisation peut être très pratique pour répondre à un besoin ponctuel ou massif de personnel, notamment si vous manquez de moyens internes en matière de ressources humaines. Par ailleurs, en tant qu’expert dans son domaine, une agence de recrutement bénéficie de moyens plus conséquents, d’outils et de compétences spécifiques pour détecter les talents, sur la base de leur CV mais aussi en sachant lire entre ses lignes. Elles ont de plus des réseaux importants sur leur bassin d’emploi et des cvthèques très riches, qui sont de véritables leviers pour augmenter votre vivier de candidats.

>> Retrouvez toutes les actus et de nombreux conseils RH 2 fois par mois, sur la newsletter Adecco !

Et si nous trouvions ensemble la perle rare ? Pour répondre à vos exigences, Adecco place toute son expertise à votre service : sourcing, sélection, formation, recrutement, évaluation… Adecco vient en renfort de votre stratégie RH. Rendez-vous dans votre Agence en ligne !

(1) Enquête RégionsJob Le recrutement et la recherche d’emploi en 2018 (conduite auprès de 300 recruteurs).

BD : Recrutement, décoder les soft skills, oui, mais comment ?

L’anglicisme « soft skills », de plus en plus répandu dans le vocabulaire RH, signifie littéralement « compétences douces ». C’est-à-dire ? Tout simplement les savoir-être, les aptitudes et les qualités humaines qui font d’un candidat qualifié un talent accompli et un collaborateur apprécié ! Dans ce 2nd épisode de notre série BD, découvrez avec Chloé, chargée de recrutement, comment les évaluer judicieusement.

Prévenir et surmonter les difficultés : quels organismes les TPE-PME peuvent-elles solliciter ?

Difficultés de trésorerie, marge insuffisante, problématiques de gestion du personnel, baisse d’activité… Autant de signaux d’alerte que les TPE-PME ne doivent pas négliger, mais analyser de façon très réactive pour pouvoir rebondir. Cependant, cette nécessité se heurte souvent au manque de temps, de recul, mais aussi à l’isolement de certains chefs d’entreprise. C’est justement pour les soutenir que plusieurs acteurs phares de l’activité économique mettent à leur disposition une palette d’actions et d’interventions afin de les aider à dépasser les moments critiques de leur vie d’entrepreneur.

Recruter un 1er salarié en TPE-PME : et si l’intérim et l’alternance étaient des opportunités ?

Le recrutement d’un premier salarié est une étape importante dans la vie d’une petite entreprise : nouveaux enjeux, nouvelles charges, nouvelles responsabilités… Prêt à vous lancer ? Et pourquoi ne pas envisager une embauche en alternance ou en intérim, pour sécuriser votre projet ?

Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image