developpez votre reseau
Employeurs : développez votre réseau pour partager et gagner en efficacité

Selon le Baromètre 2019 de la dynamique entrepreneuriale des territoires (1), les entrepreneurs de TPE-PME français regrettent de ne pouvoir s’appuyer davantage sur une dynamique d’entraide locale. Le soutien d’entrepreneurs « voisins » n’est évoqué que par 8 % des répondants, et les réseaux locaux d’appui économique par seulement 6 %. Il est temps d’y remédier, pour mieux profiter des leviers de la collaboration entre dirigeants !

Cultiver son réseau : une solution pour mieux affronter les problématiques de l’entreprise

Travailler 60 heures par semaine, affronter seul des contraintes multiples, ne pas toujours disposer de compétences (commerciales, RH, marketing…) internes pour y faire face sereinement : le quotidien d’une majorité de chefs d’entreprise tend à générer un sentiment de solitude qui vient s'ajouter à leurs difficultés.

D’où l’importance d’être bien entouré·e et de ne pas hésiter à échanger, notamment avec des professionnels de l’accompagnement d’entreprise… mais aussi avec vos pairs ! Associations locales d’entrepreneurs, clubs régionaux et thématiques, ou tout simplement réseau informel noué avec des partenaires, des sous-traitants ou des dirigeants d’entreprises voisines… De nombreuses opportunités sont accessibles et méritent d’être mobilisées, afin de profiter des leviers qu’elles offrent :

  • accélération de business, grâce au développement de votre carnet d’adresses, et éventuellement de votre portefeuille clients ;
  • partage de bonnes pratiques et de savoir-faire ;
  • mutualisation des moyens : achats groupés, partage de locaux ou de flotte automobile, prêt d’équipements… mais aussi coopération en matière de ressources humaines !

>> En savoir plus : Les réflexes RH à adopter pour booster votre réseau d’entraide

Mutualiser sa main-d’œuvre avec d’autres employeurs locaux  ? C’est possible !

Plusieurs possibilités vous permettent d’aller jusqu’à partager vos talents avec certains partenaires. Vous pouvez ainsi étudier :

  • la mise à disposition de salariés : vous pouvez y recourir si elle reste ponctuelle, et fait l’objet d’un avenant contractuel accepté par le salarié « prêté ». Mais attention, cette démarche ne peut pas être à but lucratif. Seules la rémunération et les charges effectives du salarié peuvent être facturées par l’employeur prêteur à l’entreprise utilisatrice ;
  • la solution d’un groupement d’employeurs : plus formel et engageant que l’option précédente, le groupement est lui-même employeur et met à disposition de ses adhérents des salariés en fonction de leurs besoins ;
  • la mise en place d’initiatives hybrides : à l’image de celle développée par Adecco depuis plusieurs années, les pôles de compétences partagées
  • .

>> Pour aller plus loin : Prêt et mutualisation de main-d’œuvre : les conditions du recrutement collaboratif

Les pôles de compétences partagées, vous connaissez ? Ils vous permettent de vous associer à d’autres entreprises de votre secteur d’activité et de partager un vivier commun de talents sélectionnés, formés, fidélisés et mis à votre disposition par Adecco. Besoin de main-d’œuvre en intérim, CDD, CDI, CDII … nous nous occupons de tout !

(1) Étude annuelle de la Fondation MMA Entrepreneurs du futur 2019 (conduite auprès de 1 693 gérants ou chefs d’entreprises de moins de 250 salariés).

Recruter en TPE et PME (ép.2) : comment gérer les candidatures reçues ?

Après avoir concocté une offre d’emploi aux petits oignons, en suivant les conseils de notre 1er épisode sur le recrutement des (très) petites et moyennes entreprises, vous avez reçu plusieurs candidatures pertinentes ? Vous y êtes presque ! Parmi elles, se trouve — vous l’espérez — le talent qui va peut-être booster votre activité. Mais entre la crainte de recruter un profil inadapté et le manque de temps, vous vous demandez comment gérer cette phase de présélection des candidats ? Découvrez nos conseils.

Recruter en TPE et PME (ép. 1) : comment valoriser vos atouts pour attirer les talents ?

Aujourd’hui, les difficultés de recrutement concernent plus de 8 PME sur 10. Un chiffre qui augmente encore lorsqu’il s’agit de recruter des talents. Pourtant, même si elle évolue à l’ombre de grands groupes ou dans un secteur en tension, votre très petite, petite ou moyenne entreprise a de nombreux atouts susceptibles d’attirer les candidats. Apprenez à les valoriser !

Le top des campagnes de recrutement 2019 qui devraient vous inspirer

Et si, cette année, vous surfiez sur la vague des campagnes de recrutement qui ont récemment pris le taureau par les cornes ? Offre de visibilité sur les réseaux sociaux, kit de communication clé en main, idées de messages originaux et optimisation de l’expérience candidat : inspirez-vous de leurs propositions et mobilisez les outils qu’elles mettent à votre disposition ! Zoom sur quelques phénomènes RH 2019 qui peuvent donner un nouveau souffle à vos initiatives.

Category

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image