developpez votre reseau
Employeurs : développez votre réseau pour partager et gagner en efficacité

Selon le Baromètre 2019 de la dynamique entrepreneuriale des territoires (1), les entrepreneurs de TPE-PME français regrettent de ne pouvoir s’appuyer davantage sur une dynamique d’entraide locale. Le soutien d’entrepreneurs « voisins » n’est évoqué que par 8 % des répondants, et les réseaux locaux d’appui économique par seulement 6 %. Il est temps d’y remédier, pour mieux profiter des leviers de la collaboration entre dirigeants !

Cultiver son réseau : une solution pour mieux affronter les problématiques de l’entreprise

Travailler 60 heures par semaine, affronter seul des contraintes multiples, ne pas toujours disposer de compétences (commerciales, RH, marketing…) internes pour y faire face sereinement : le quotidien d’une majorité de chefs d’entreprise tend à générer un sentiment de solitude qui vient s'ajouter à leurs difficultés.

D’où l’importance d’être bien entouré·e et de ne pas hésiter à échanger, notamment avec des professionnels de l’accompagnement d’entreprise… mais aussi avec vos pairs ! Associations locales d’entrepreneurs, clubs régionaux et thématiques, ou tout simplement réseau informel noué avec des partenaires, des sous-traitants ou des dirigeants d’entreprises voisines… De nombreuses opportunités sont accessibles et méritent d’être mobilisées, afin de profiter des leviers qu’elles offrent :

  • accélération de business, grâce au développement de votre carnet d’adresses, et éventuellement de votre portefeuille clients ;
  • partage de bonnes pratiques et de savoir-faire ;
  • mutualisation des moyens : achats groupés, partage de locaux ou de flotte automobile, prêt d’équipements… mais aussi coopération en matière de ressources humaines !

>> En savoir plus : Les réflexes RH à adopter pour booster votre réseau d’entraide

Mutualiser sa main-d’œuvre avec d’autres employeurs locaux  ? C’est possible !

Plusieurs possibilités vous permettent d’aller jusqu’à partager vos talents avec certains partenaires. Vous pouvez ainsi étudier :

  • la mise à disposition de salariés : vous pouvez y recourir si elle reste ponctuelle, et fait l’objet d’un avenant contractuel accepté par le salarié « prêté ». Mais attention, cette démarche ne peut pas être à but lucratif. Seules la rémunération et les charges effectives du salarié peuvent être facturées par l’employeur prêteur à l’entreprise utilisatrice ;
  • la solution d’un groupement d’employeurs : plus formel et engageant que l’option précédente, le groupement est lui-même employeur et met à disposition de ses adhérents des salariés en fonction de leurs besoins ;
  • la mise en place d’initiatives hybrides : à l’image de celle développée par Adecco depuis plusieurs années, les pôles de compétences partagées.

>> Pour aller plus loin : Prêt et mutualisation de main-d’œuvre : les conditions du recrutement collaboratif

Les pôles de compétences partagées, vous connaissez ? Ils vous permettent de vous associer à d’autres entreprises de votre secteur d’activité et de partager un vivier commun de talents sélectionnés, formés, fidélisés et mis à votre disposition par Adecco. Besoin de main-d’œuvre en intérim, CDD, CDI, CDII … nous nous occupons de tout !

(1) Étude annuelle de la Fondation MMA Entrepreneurs du futur 2019 (conduite auprès de 1 693 gérants ou chefs d’entreprises de moins de 250 salariés).

Recruter en alternance : quelles aides pour vous accompagner ?

Vous n’avez encore jamais sauté le pas de l’embauche en alternance ? Coût, sélection des candidats, ou engagement dans le tutorat font en effet souvent partie des craintes des employeurs tentés par l’aventure de l’alternance. Savez-vous pourtant que de nombreuses aides sont à votre disposition pour chacun de ces facteurs d’appréhension ?

Recruter en TPE/PME (ép. 5) : comment bien intégrer votre nouveau collaborateur ?

Après un (plus ou moins) long processus de recrutement dont chaque étape a été guidée par nos précédents épisodes dédiés aux enjeux du recrutement dans les (très) petites et moyennes entreprises, votre nouveau salarié va enfin faire son entrée dans votre équipe. Attention, à l’heure où les collaborateurs n’hésitent plus à changer d’employeur, surtout durant les premiers mois de leurs contrats, la phase d’intégration d’un nouveau collaborateur, que l’on nomme également onboarding, est devenue un véritable enjeu de performance.

3 conseils pour recruter sans discriminer

La plupart du temps inconscients, les automatismes et les représentations participent à faire peser des risques de discrimination sur le recrutement. Aujourd’hui encore, les discriminations impactent fortement l’accès à l’emploi de certains profils… mais aussi la performance des entreprises qui passent, ainsi, à côté de talents aux compétences pourtant recherchées. Découvrez nos 3 conseils pour ouvrir le recrutement à la diversité !

Category

Conseils pratiques
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image