difficultes-recrtutement
Comment contourner les difficultés de recrutement ?

Publiée en juillet 2019, la dernière grande enquête annuelle Offre d’emploi et recrutement (Ofer) de la Dares(1) innove ! Elle propose non seulement un panorama des difficultés rencontrées par les employeurs… mais aussi une lecture des actions mises en œuvre par les entreprises concernées afin de surmonter leurs problématiques.

Recrutement : pourquoi ça ne "matche" pas ?

17 % des employeurs sondés à l’occasion de la dernière enquête Ofer de la Dares considèrent que leurs recrutements sont plutôt ou particulièrement difficiles. Ce constat vient évidemment confirmer les nombreuses observations relatives aux tensions importantes du marché du travail : Pôle Emploi estime même, pour sa part, que 44 % des projets d’embauche posent problème aux recruteurs !

3 grands facteurs de difficulté sont identifiés par la Dares :

  • un facteur qualitatif, c’est-à-dire l’inadéquation entre les candidatures reçues et les exigences du poste proposé. Dans 60 % des cas, ce décalage serait directement imputable aux candidats : ils ne disposeraient pas de compétences techniques, d’expérience ou de qualités personnelles correspondant aux critères requis. Mais dans 55 % des cas, les employeurs reconnaissent aussi que la spécificité du poste, ou sa faible attractivité (horaires atypiques, temps partiel, rémunération plancher, etc.) entrent aussi en ligne de compte.
  • un facteur quantitatif dû au nombre trop réduit de candidatures reçues (60 % des recrutements difficiles) ou à la forte concurrence d’autres entreprises (29 %).
  • Des entraves générées par l’employeur lui-même : les recruteurs interrogés reconnaissent en effet que le déficit d’image de leur entreprise ou la faible attractivité de leur secteur d’activité sont à l’origine de 23 % de leurs recrutements jugés difficiles. D’autres conviennent également d’un manque de moyens et de stratégies RH, venant peser sur l’efficacité de 13 % de leurs projets d’embauche problématiques.

>>À lire aussi : 3 étapes pour bien transmettre ses besoins en recrutement

> Tous les 15 jours, la newsletter d’Adecco décrypte pour vous l’actualité RH, vous fait découvrir les tendances en matière de recrutement et partage avec vous l’expertise d’Adecco. Pour en profiter, rien de plus simple, votre email suffit !

Comment les employeurs contre-attaquent face aux difficultés de recrutement

Heureusement, les trois quarts de ces employeurs en manque de talents ont su réagir, en mettant en place différentes stratégies de contournement. Lesquelles ?

  • 20 % d’entre eux se sont résolus à modifier, parfois significativement, le poste proposé notamment au regard de ses caractéristiques, de sa rémunération ou encore de ses horaires de travail ;
  • 34 % se sont résignés à assouplir leurs exigences, en acceptant un niveau de diplôme, de compétences techniques ou d’expérience professionnelle moins élevé ;
  • 56 % ont, pour leur part, choisi d’intensifier leurs efforts de recrutement, soit en optimisant l’exploitation de leurs canaux de recrutement habituels, soit en en mobilisant de nouveaux parmi lesquels, par exemple, des intermédiaires privés : APEC, acteurs de la formation, organismes professionnels, cabinets de recrutement, agences d’emploi… Et cette seconde stratégie est apparemment gagnante dans la mesure où c’est elle qui emporte le plus de satisfaction de la part des recruteurs : 81 % des recrutements en ayant bénéficié sont considérés comme des succès (contre 58 % seulement de ceux ayant fait suite à une redéfinition du poste, et 65 % de ceux consécutifs à un assouplissement des exigences vis-à-vis des candidats).

>> À voir également : Les 5 clés d’un sourcing efficace

> Depuis 2005, les agences d’emploi ne proposent pas uniquement des travailleurs intérimaires. Elles accompagnent aussi leurs clients dans leur recrutement de salariés en CDD ou en CDI. Pourquoi ne pas essayer ?

Difficultés de recrutement ? Ne renoncez pas à vos exigences, et ne changez pas de stratégie RH pour autant ! Sourcing, sélection, évaluation, formation… Nous mettons tout en œuvre pour vous aider à trouver votre talent. Venez en discuter dans votre agence locale Adecco!

(1) Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du Ministère du Travail, « Comment les employeurs surmontent-ils leurs difficultés de recrutement ? », Dares Analyses n° 32, juillet 2019 (sur la base d’une enquête conduite en 2016 auprès de 8510 établissements du secteur concurrentiel non agricole employant au moins un salarié, et ayant embauché au moins un nouveau salarié dans les mois précédents).

Prévenir et surmonter les difficultés : quels organismes les TPE-PME peuvent-elles solliciter ?

Difficultés de trésorerie, marge insuffisante, problématiques de gestion du personnel, baisse d’activité… Autant de signaux d’alerte que les TPE-PME ne doivent pas négliger, mais analyser de façon très réactive pour pouvoir rebondir. Cependant, cette nécessité se heurte souvent au manque de temps, de recul, mais aussi à l’isolement de certains chefs d’entreprise. C’est justement pour les soutenir que plusieurs acteurs phares de l’activité économique mettent à leur disposition une palette d’actions et d’interventions afin de les aider à dépasser les moments critiques de leur vie d’entrepreneur.

Le recrutement boomerang : une formule gagnant-gagnant

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien patron d’Apple Steve Jobs, le footballeur de Manchester United Paul Pogba, le fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey et l’actionnaire principal de Starbucks, Howard Schultz ? Ils ont tous quitté leur entreprise pour mieux y revenir quelques années plus tard. On parle alors de « salariés boomerang », ou de « recrutement boomerang ». Un phénomène qui se développe depuis quelques années, autant dans les grandes entreprises que les TPE et PME, et qui peut s’avérer gagnant pour toutes les parties.

La GRH repensée à l’heure du Coronavirus

Que leurs entreprises aient suspendu leur activité, qu’elles fonctionnent en mode dégradé ou qu’elles soient au contraire mobilisées tous azimuts pour assurer la continuité de la vie du pays, les acteurs des ressources humaines sont tous aux avant-postes face à cette situation inédite… La gestion de crise, comme les perspectives d’après-crise, mettent en lumière la multi dimensionnalité des responsabilités des professionnels RH et leur rôle pivot dans l’entreprise ; professionnels dont le métier avait encore parfois tendance, jusqu’ici, à être réduit à sa seule expression administrative.

Category

Décryptages
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image