2 dispositifs facilitant le recrutement dans les quartiers prioritaires (part.2)

Le dispositif des emplois francs et le « Paqte avec les quartiers pour toutes les entreprises » (PAQTE) incitent de plus en plus d’employeurs à recruter des collaborateurs vivant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au-delà d’un effet d’affichage, cet engagement sociétal profite avant tout à l’efficacité des stratégies RH et à la performance des entreprises. Explications.

Les emplois francs : un tremplin pour l’insertion élargi à l’ensemble des quartiers prioritaires dès 2020

Dispositif récent mis en œuvre de façon expérimentale en avril 2018, les emplois francs visent à favoriser l’embauche en CDD ou CDI des demandeurs d’emploi résidant dans certains quartiers prioritaires français.

Afin d’offrir une flexibilité optimale, aucune condition d’âge, d’ancienneté de chômage, de qualification ou de poste attribué n’est exigée. Sur simple demande, les employeurs concernés bénéficient :

  • de 5 000 € par an, pendant 3 ans, pour une embauche en CDI ;
  • de 2 500 € par an pour une embauche en CDD d’au moins 6 mois ;
  • depuis avril 2019, en cas d’embauche en CDI d’un salarié précédemment recruté en CDD « emploi franc », l’aide peut se poursuivre et être revalorisée à hauteur de 5 000 € par an, pendant 3 ans.

Initialement expérimentée sur 194 quartiers, cette mesure s’est élargie à 740 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) dès avril 2019. Le nouveau projet de budget du Ministère du Travail prévoit pour sa part, sa généralisation à tous les quartiers prioritaires français à partir de 2020.

À lire aussi : Quartiers prioritaires : une employabilité en hausse, des réservoirs de talents à recruter !

>>Droit du travail, tendances, conseils pratiques, infographies… Restez informé de l’actualité RH de votre secteur avec la newsletter Adecco : 2 fois par mois, le plein d’actu !

Le « Paqte avec les quartiers pour toutes les entreprises » (PAQTE) : un engagement fort des employeurs

Initié par le ministère de la Cohésion des territoires en juillet 2018, le PAQTE vise à formaliser le volontarisme des employeurs en matière d’élargissement de leur périmètre de recrutement. Le groupe Adecco, la Fédération régionale des travaux publics et le groupe Accor Hotels en ont été les 3 premiers signataires. Parmi les objectifs communs poursuivis :

  • ouvrir davantage le dialogue avec les candidats vivant en quartiers prioritaires ;
  • favoriser leur insertion professionnelle via l’alternance ;
  • interroger et améliorer les pratiques de recrutement pour lutter contre la discrimination ;
  • développer une politique d’achats responsables effectués auprès de fournisseurs domiciliés en QPV.

Un an après son engagement, les premiers résultats du groupe Adecco en la matière sont particulièrement prometteurs ! Près de 950 alternants vivant en quartiers prioritaires ont été intégrés dans les équipes Adecco et celles de leurs clients, et plus de 1 000 candidats ont été recrutés en CDI Intérimaire. Un mouvement qui sera évidemment poursuivi avec conviction en 2020.

Donnez de l’envergure à votre recrutement, et trouvez les jeunes diplômés ou les talents expérimentés qui vous permettront d’augmenter votre productivité ! CDI, CDD, alternance, intérim… Adecco vous accompagne pas à pas. Découvrez l’ensemble de nos services dans votre Agence en ligne.

Prévenir et surmonter les difficultés : quels organismes les TPE-PME peuvent-elles solliciter ?

Difficultés de trésorerie, marge insuffisante, problématiques de gestion du personnel, baisse d’activité… Autant de signaux d’alerte que les TPE-PME ne doivent pas négliger, mais analyser de façon très réactive pour pouvoir rebondir. Cependant, cette nécessité se heurte souvent au manque de temps, de recul, mais aussi à l’isolement de certains chefs d’entreprise. C’est justement pour les soutenir que plusieurs acteurs phares de l’activité économique mettent à leur disposition une palette d’actions et d’interventions afin de les aider à dépasser les moments critiques de leur vie d’entrepreneur.

Le recrutement boomerang : une formule gagnant-gagnant

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien patron d’Apple Steve Jobs, le footballeur de Manchester United Paul Pogba, le fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey et l’actionnaire principal de Starbucks, Howard Schultz ? Ils ont tous quitté leur entreprise pour mieux y revenir quelques années plus tard. On parle alors de « salariés boomerang », ou de « recrutement boomerang ». Un phénomène qui se développe depuis quelques années, autant dans les grandes entreprises que les TPE et PME, et qui peut s’avérer gagnant pour toutes les parties.

La GRH repensée à l’heure du Coronavirus

Que leurs entreprises aient suspendu leur activité, qu’elles fonctionnent en mode dégradé ou qu’elles soient au contraire mobilisées tous azimuts pour assurer la continuité de la vie du pays, les acteurs des ressources humaines sont tous aux avant-postes face à cette situation inédite… La gestion de crise, comme les perspectives d’après-crise, mettent en lumière la multi dimensionnalité des responsabilités des professionnels RH et leur rôle pivot dans l’entreprise ; professionnels dont le métier avait encore parfois tendance, jusqu’ici, à être réduit à sa seule expression administrative.

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image