Comment éviter le brown-out dans son entreprise ?
Comment éviter le brown-out dans son entreprise ?

Avec le burn-out et le bore-out, le brown-out fait partie de ces pathologies professionnelles qui s’incrustent en entreprise. Il s’agit d’une perte de motivation touchant les salariés qui ne trouvent plus de sens dans leur activité. Employés déconnectés, démotivés, absences ou dépressions : pour préserver vos collaborateurs, la vigilance est de mise. On vous livre quelques astuces pour prévenir le brown-out !

Découvrez aussi comment prévenir le burn-out

Le brown-out et vous

Littéralement, le terme « brown-out » signifie « baisse de courant ». Cette pathologie professionnelle touche des employés effectuant des tâches absurdes, répétitives ou en contradiction avec leurs valeurs éthiques : convaincus de l’inutilité de leur travail, ils perdent de vue son sens, leurs repères et toute motivation.

RH et managers, gardez les yeux grands ouverts ! Vous devez agir avant que le brown-out ne s’invite dans vos équipes. Et puisqu’il fait son nid au cœur des métiers inutiles, les éliminer peut suffire à prévenir la pathologie.

Repérez les métiers inutiles…

Un métier inutile est un poste constitué de tâches dispensables, souvent répétitives. Un aimant à brown-out, donc, de par sa simple vacuité. Le salarié qui occupe un tel poste a conscience de son inutilité et perd peu à peu le sens de son métier, son envie de s’investir et sa joie de vivre.

Pour identifier un métier inutile et réduire le risque de brown-out, posez-vous deux questions simples :

  • Que se passerait-il si ce poste disparaissait ?
  • Est-il possible de définir le poste en moins d’une phrase ?

Si le poste n’est pas indispensable et que les missions qu’il représente semblent floues, méfiance… vous avez probablement affaire à un métier inutile !

… et éliminez-les pour prévenir le brown-out

Vous avez repéré des métiers inutiles ? Vous avez fait le plus dur ! Il ne vous reste qu’à réorganiser vos équipes pour optimiser leur fonctionnement et supprimer les postes en question.

Pensez à l’automatisation des tâches répétitives avec des outils digitaux ou des robots, puis faites évoluer les salariés concernés pour réveiller leur intérêt. Proposez-leur de nouveaux rôles, des formations ou des défis et accompagnez-les de près. Bonus : cela vous permettra de booster la productivité de vos équipes !

Insidieux, le brown-out se glisse majoritairement dans les postes manquant d’utilité… mais une veille attentive lui fait efficacement barrière : n’attendez pas qu’il soit trop tard pour partir à la chasse aux métiers inutiles !

Crédit photo : Freepik / jannoon028

Recruter en TPE/PME (ép. 5) : comment bien intégrer votre nouveau collaborateur ?

Après un (plus ou moins) long processus de recrutement dont chaque étape a été guidée par nos précédents épisodes dédiés aux enjeux du recrutement dans les (très) petites et moyennes entreprises, votre nouveau salarié va enfin faire son entrée dans votre équipe. Attention, à l’heure où les collaborateurs n’hésitent plus à changer d’employeur, surtout durant les premiers mois de leurs contrats, la phase d’intégration d’un nouveau collaborateur, que l’on nomme également onboarding, est devenue un véritable enjeu de performance.

3 conseils pour recruter sans discriminer

La plupart du temps inconscients, les automatismes et les représentations participent à faire peser des risques de discrimination sur le recrutement. Aujourd’hui encore, les discriminations impactent fortement l’accès à l’emploi de certains profils… mais aussi la performance des entreprises qui passent, ainsi, à côté de talents aux compétences pourtant recherchées. Découvrez nos 3 conseils pour ouvrir le recrutement à la diversité !

Recruter en TPE-PME (ép.4) : comment contractualiser ?

Vous y voilà ! Il ne reste plus qu’à finaliser l’arrivée de votre nouveau collaborateur, puisqu’en ayant suivi nos précédents épisodes sur le recrutement des (très) petites et moyennes entreprises, vous avez réussi à l’attirer et le sélectionner. Pour autant, tout n’est pas terminé : avant de l’intégrer dans l’entreprise, vous devez contractualiser votre accord. Une étape à réaliser sans précipitation…

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image