La prime de fin d’année en toute sérénité

C’est la fin d’une année productive et fructueuse : vous cherchez à récompenser vos collaborateurs ? Même si elle n’est pas stipulée dans le contrat de travail ou les conventions collectives, pensez à la prime de fin d’année… On vous explique toutes ses subtilités !

La prime de fin d’année : bénévole ou obligatoire ?

Une prime bénévole – ou gratification – est un bonus que vous pouvez, en tant qu’employeur, donner à vos collaborateur. Si elle ne rentre pas dans le calcul du salaire, la prime bénévole est sujette aux cotisations sociales. Mais elle n’a rien d’obligatoire et son montant peut varier chaque année !

Cependant, cette prime bénévole peut devenir obligatoire à partir du moment où son versement est généralisé, fixe et constant (1). Elle peut alors être attribuée à une seule partie ou catégorie de collaborateurs : à vous de le déterminer !

Les différents types de primes vs la prime de fin d’année

Un employé choyé est un employé motivé ! Mais attention : la prime de fin d’année bénévole est cumulative : elle ne peut se substituer aux autres primes susceptibles de récompenser vos collaborateurs.

  • Les primes pour les conditions de travail difficiles (bruit, froid, chaleur, horaires décalés…).
  • Les primes offertes par l’entreprise pour fidéliser un collaborateur (assiduité, ancienneté) et encourager sa productivité (objectifs, bilan, rendement).
  • Enfin, les primes considérées comme des gratifications. Elles permettent notamment de faciliter le quotidien des employés (panier repas, transport, etc.).

Souvent considérée comme un 13e mois, la prime de fin d’année – qu’elle soit bénévole ou obligatoire – est là pour récompenser des collaborateurs qui l’ont bien méritée. Satisfaits de leur travail et deux fois plus motivés, ces derniers seront prêts à commencer une nouvelle année pied au plancher !

Legifrance, Cour de Cassation, Chambre sociale, du 28 février 1996, 93-40.883

Crédit photo : Freepik / Creativeart

Télétravail : droit devant !

25 % : c’est la proportion de salariés qui pratiqueraient aujourd’hui le télétravail, de façon régulière ou plus occasionnellement dans l’année (1) . Un chiffre étonnant, qui a très certainement profité des assouplissements juridiques significatifs apportés à cette modalité de collaboration en vogue. Cap sur les principales règles de droit applicables en la matière.

Les atouts du CDI intérimaire : bilan

Comme beaucoup d’employeurs, vous avez déjà entendu parler du CDI intérimaire, mais vous le considérez encore comme un OVNI du droit social ? Il est temps de vous pencher sur les pratiques des entreprises qui l’ont expérimenté… et adopté ! Zoom sur un contrat de travail du 3ème type, qui est d’ores et déjà sur orbite.

L’expérience employé, grande gagnante de l’innovation digitale RH

Inspiré du marketing, le concept d’expérience employé révolutionne la relation salarié-entreprise, avec un objectif clair : renforcer l’engagement et la performance des collaborateurs par l’offre d’une intégration et d’un parcours personnalisés, à haute valeur ajoutée. Et qui de mieux placé que les RH pour encadrer cette nouvelle stratégie ? Retour sur les solutions digitales que vous pouvez mettre en place pour relever ce challenge incontournable.

Catégorie

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image