Burn-out, brown-out, bore-out : la loi sur ces pathologies professionnelles
Burn-out, brown-out, bore-out : que dit la loi ?

Le burn-out, le bore-out et le brown-out sont des pathologies professionnelles qui peinent à être reconnues. Sauf que des collaborateurs sont touchés et que cela complique votre job. Une question est alors inévitable : que dit la loi concernant ces pathologies professionnelles ? On fait le point !

Ce que dit la loi pour le burn-out

Le syndrome d’épuisement professionnel, ou burn-out, est causé par un surcroît d’activité poussant des collaborateurs à sacrifier leur santé. Il n’est pas inscrit dans le tableau des maladies professionnelles mais peut être reconnu comme telle sur évaluation d’un comité régional.

Cependant, le droit à la déconnexion, entré en vigueur le 1er janvier 2017 dans le cadre de la Loi Travail, est l’un des outils permettant de lutter contre le burn-out. Prenez les devants et montrez l’exemple !

Ce que dit la loi pour le bore-out

Contrairement au burn-out, le bore-out est généré par un manque de tâches et de responsabilités menant à un épuisement moral et physique. Il ne bénéficie actuellement d’aucune définition médicale et n’a jamais été reconnu comme maladie professionnelle.

Rappelons tout de même que la loi oblige l’employeur à respecter les tâches et la qualification stipulées dans le contrat de travail d’un employé (1). La placardisation, même involontaire, c’est non !

Ce que dit la loi pour le brown-out

Manque de sens ou perte de repères, le brown-out est le dernier-né des pathologies psychiques liées au travail. Lui non plus ne dispose d’aucune définition médicale officielle, n’est pas inscrit au tableau des maladies professionnelles et n’a jamais été reconnu comme telle.

Pour éviter le brown-out dès le recrutement, exposez avec transparence le cadre du poste et ses exigences. Et pour aider les salariés en perte de repères, pensez aux changements de poste et au droit à la formation (2) !

Pour découvrir nos articles qui concernent les lois au travail, cliquez ici !

À l’heure actuelle, seul le burn-out peut être reconnu par la loi. Pourtant, avec le brown-out et le bore-out, il n’est pas le seul à s’introduire dans vos équipes. Vos meilleures armes face à ces pathologies professionnelles ? Transparence, communication et adaptation, du recrutement aux premiers signes d’alerte !

(1) Droit-finances.net, Quand l’employeur modifie les tâches du salarié
(2) Service-public.fr, Obligations de l’employeur en matière de formation professionnelle

Crédit photo : Designed by Freepik

Quiz : selon vous, où en est-on côté diversité dans l’entreprise ?

Égalité femme-homme, intégration du handicap, mixité culturelle… La promotion de la diversité est au-dessus de la pile de vos dossiers à traiter, comme beaucoup d’autres DRH ? Mais quelles sont, concrètement, ses réelles avancées ? Et quels sont les indicateurs disponibles sur lesquels appuyer votre projet ? Rien de tel qu’un petit quiz pour se mettre les idées en place…

Top 5 des formes d’emploi qui font parler d’elles en 2019

Fin des contrats aidés, expérimentations, évolutions du droit et des usages du travail… L’univers de l’emploi va connaître de profonds changements en 2019, portés notamment par la montée en charge de nouveaux dispositifs. Coup de projecteur sur les 5 tendances phares de cette année sociale.

Job d’été : quel contrat de travail choisir pour recruter ?

« Dans la famille des contrats de travail, je demande le plus adapté pour embaucher cet été » : nombreux sont les employeurs concernés par cette incantation annuelle. Pic d’activité, départs en congé de salariés, ou au contraire période de calme permettant de lancer de nouveaux projets… Dans l’entreprise, la saison estivale est en effet souvent propice à des « mouvements du personnel » qui l’engage à embaucher de façon ponctuelle, sous différents types de statuts contractuels.

Catégorie

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image