Réorganiser ses équipes avant de recruter
Avant de recruter : réorganisez vos équipes !

Rares sont les équipes fonctionnant à 100 % de leur potentiel. Parce que les compétences dont vous avez besoin sont parfois dissimulées au sein même de l’entreprise, prenez le temps de scruter vos collaborateurs de près… Une simple réorganisation pourrait bien vous éviter un recrutement complexe !

La réorganisation à la loupe

Réorganiser, mais comment ? Si le terme fait souvent peur, une réorganisation consiste simplement à créer, supprimer et/ou fusionner un ou plusieurs rôles pour optimiser le fonctionnement d’une équipe. Première étape, donc, prendre du recul !

Les compétences de vos collaborateurs sont-elles utilisées de la meilleure manière possible ? Certains salariés pourraient-ils bénéficier d’un accompagnement ? Réfléchissez sur les métiers, les process, le management… Recyclez les postes devenus obsolètes ou fusionnez deux rôles qui n’en demandent qu’un, puis créez de nouveaux postes vers lesquels vos collaborateurs pourront évoluer !

Piochez dans ces différentes méthodes pour obtenir une équipe parfaitement optimisée… sans même recruter !

Les bons leviers de la réorganisation d’une équipe

Vous connaissez sur le bout des doigts le potentiel et les limites de vos équipes, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Appuyez-vous sur les trois piliers d’une bonne réorganisation : digitalisation, formation et communication.

1/ Digitalisation

Explorez les nouvelles solutions offertes par la digitalisation : automatisation des process, outils, logiciels… Profitez-en ! Mettez en place de nouvelles méthodes et réorganisez vos équipes en fonction.

2/ Formation

Pas question, en revanche, de parachuter un employé sur de nouvelles compétences, voire dans le monde digital, sans appui. Accompagnez vos collaborateurs dans leurs nouvelles missions et leurs nouveaux rôles en leur proposant des formations.

3/ Communication

Parce que tout changement suscite une résistance, n’oubliez jamais d’échanger. On ne communique jamais trop ! Véritable pilier de la réorganisation, le dialogue facilite la transition et désamorce bien des conflits. Expliquez la raison du changement et les bénéfices que chacun pourra en tirer. Un changement de poste peut, par exemple, décharger un salarié de certaines tâches rébarbatives et lui permettre de passer du temps sur des missions plus intéressantes.

Réorganiser, concrètement…

Mieux vaut un bon exemple que trois pages de texte, n’est-ce pas ? Alors concrètement, comment assurer la réorganisation d’une équipe avant de recruter ? Gros plan en trois situations éprouvées.

  • La digitalisation est là, la robotisation suit de près… Pas question de l’éviter. Vous voulez supprimer un rôle de manutentionnaire pour le remplacer par un robot ? Plutôt que de recruter un nouveau talent, formez les anciens à l’utilisation du robot. La réorganisation digitale ne consiste pas qu’à intégrer des profils numériques, mais également à digitaliser les équipes en place.
  • Votre entreprise a besoin de gagner en compétitivité, donc en productivité ? Avant de recruter, prenez en main la transformation numérique ! Introduisez de nouveaux outils et supprimez toutes les tâches qui peuvent être automatisées. Enfin, faites évoluer vos collaborateurs vers de nouveaux rôles plus utiles à l’entreprise.
  • Un service profite de collaborateurs compétents mais l’ensemble est désorganisé et la communication difficile ? Analysez les méthodes, pensez travail collaboratif, fluidité de l’information et décloisonnez les équipes pour que les différentes compétences soient complémentaires. Peut-être que trois équipes de dix personnes seront plus efficaces que dix équipes de trois personnes !
À lire également : Comment fidéliser vos meilleurs collaborateurs ?

Digitaliser, former et communiquer, telle est la trilogie d’une bonne réorganisation. Avant de lancer un processus de recrutement, passez vos équipes au microscope et posez-vous les bonnes questions… Vous pourriez bien y gagner temps, argent, productivité… et limiter le turnover !

Vacances d’été : un moment crucial pour motiver et fidéliser vos talents

La période estivale est parfois propice aux départs définitifs de certains collaborateurs. Les vacances de plusieurs semaines peuvent en effet être l’occasion d’une remise en question personnelle, d’une prise de recul… et de temps disponible pour rencontrer d’autres employeurs potentiels. Pour ceux qui ne prennent pas de congés, l’été est, là aussi, une saison soulevant des interrogations liées à la surcharge de travail et à la démotivation. Il est donc temps de donner un signal fort avant d’entamer cette période délicate. Au programme : fi-dé-li-sa-tion !

Quiz - Déconnecter du travail pendant vos congés : cap’ ou pas cap’ ?

Le droit à la déconnexion, vous connaissez ? Il garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, en vous autorisant à couper toute communication digitale avec votre entreprise en dehors de votre temps de travail : soirées, week-end, jours fériés et bien sûr, périodes de congé. Mais encore faut-il que vous y soyez prêt ! C’est en effet un challenge parfois difficile à relever pour les digital addicts, les fanatiques du travail ou les chefs d’entreprise. Et vous, cap’ ou pas cap’ ? Un quiz pour cerner votre profil de vacancier !

Tabous liés à l’hygiène : comment les évoquer avec vos collaborateurs ?

Un collaborateur se présente au travail les cheveux gras, il ne semble pas changer souvent de vêtements et dégage dans l’open-space une forte odeur de transpiration ou une haleine chargée qui dérange ses collègues… comment lui signaler de manière bienveillante ?

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image