Burn-out, bore-out, brown-out : focus sur les pathologies professionnelles
Burn-out, bore-out, brown-out : quelles différences ?

Burn-out, bore-out, brown-out : vous avez peut-être déjà entendu le nom de ces pathologies sans jamais vraiment les distinguer. Le bien-être de vos collaborateurs vous tient à cœur ? Nous aussi ! Adecco vous aide à différencier ces pathologies professionnelles pour mieux soutenir vos employés… et limiter le turnover !

Le burn-out, quand les batteries sont vides

Pionnier des pathologies professionnelles reconnues, le burn-out est un syndrome d’épuisement professionnel causé par un excès d’activité. Autrement dit ? Il touche des employés surchargés qui sacrifient leur équilibre pour leur travail. Derrière cette pathologie se cache de nombreux symptômes : fatigue, anxiété, agacement, irritabilité, insomnie… La liste est longue. Le burn-out est décrit par le ministère du Travail comme un état d’épuisement physique, émotionnel et mental lié à une longue exposition à des situations exigeant une « implication émotionnelle importante ».

Le bore-out, quand l’ennui fait craquer

Connaissez-vous l’épuisement professionnel par excès d’inactivité ? Même si cela reste un sujet tabou, de nombreux salariés passant de longues journées vides de tâches s’ennuieraient au point d’être atteints de bore-out. S’il ne faut pas surmener ses salariés, il ne faut pas non plus les laisser sans activité. L’oisiveté au travail entraîne un manque de stimulation intellectuelle, une perte de confiance en soi, un stress constant, des addictions palliatives ou encore des dépressions… jusqu’à un épuisement moral et physique similaire au burn-out.

Le brown-out, quand le travail n’a plus de sens

Se traduisant littéralement par « baisse de courant », le brown-out fait aussi partie de la famille des pathologies professionnelles. Il s’agit d’une baisse de courant psychique touchant les salariés qui ne trouvent plus de sens à leur activité. C’est la conséquence d’un travail jugé sans intérêt, de tâches absurdes et répétées, d’une contradiction avec des valeurs éthiques… Le nouvel épuisement professionnel est une perte de repères, dans le monde du travail ou au sein même d’une entreprise, menant à une déconnexion totale du salarié.

En bref ? Bien qu’ayant des causes bien différentes, ces pathologies professionnelles affichent des symptômes similaires. Le bien-être de vos collaborateurs vous tient à cœur ? Échangez avec eux, faites appel à des professionnels et découvrez les essentiels du bonheur au travail !

Découvrez notre livre blanc Le bonheur au travail !

Télétravail : droit devant !

25 % : c’est la proportion de salariés qui pratiqueraient aujourd’hui le télétravail, de façon régulière ou plus occasionnellement dans l’année (1) . Un chiffre étonnant, qui a très certainement profité des assouplissements juridiques significatifs apportés à cette modalité de collaboration en vogue. Cap sur les principales règles de droit applicables en la matière.

Les atouts du CDI intérimaire : bilan

Comme beaucoup d’employeurs, vous avez déjà entendu parler du CDI intérimaire, mais vous le considérez encore comme un OVNI du droit social ? Il est temps de vous pencher sur les pratiques des entreprises qui l’ont expérimenté… et adopté ! Zoom sur un contrat de travail du 3ème type, qui est d’ores et déjà sur orbite.

RH et digital : les nouvelles tendances pour recruter vos talents

Il est révolu le temps des annonces psalmodiques publiées sur la page Carrières de votre site, des piles de CV papier sur votre bureau et des heures passées en entretiens d’embauche ! Aujourd’hui, recruter rime avec « inbound », « data », « MOOC », « serious games »… Vous n’êtes pas encore familiarisé avec tous ces termes ? Pas de panique : nous avons enquêté sur les nouvelles tendances dont vous pourrez vous inspirer pour recruter vos prochains candidats.

Catégorie

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image