Motivation au travail : 7 solutions pour combattre la frustration d’un collaborateur
Motivation au travail : 7 solutions pour combattre la frustration d’un collaborateur

Vous vous souciez de la frustration de vos collaborateurs ? Vous avez bien raison ! Le manque de motivation au travail peut avoir des effets néfastes : départ des meilleurs éléments, nouveaux recrutements, coûts pour l’entreprise… Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, voici 7 solutions qui vous permettront d’endiguer la frustration de vos collaborateurs.

1/ Identifiez les causes de la frustration

Les sources de la frustration au travail sont bien souvent individuelles. Inutile de jouer aux devinettes : échangez et favorisez l’écoute ! Vous verrez combien libérer la parole d’un collaborateur peut être salvateur : cela vous permettra de désamorcer une situation complexe et vous aidera à déterminer les solutions les plus adaptées.

2/ Envisagez un changement de poste

Sans jouer aux chaises musicales, la réorganisation de votre équipe peut être un excellent levier de remotivation ! Un collaborateur frustré a souvent besoin de changement : il accueillera de nouvelles responsabilités à bras ouverts, sera deux fois plus motivé… et vous assisterez à des miracles d’efficacité et de performance !

3/ Favorisez la montée en compétences

Vous êtes en quête d’une stratégie gagnant-gagnant ? Ne cherchez plus : pensez aux formations ! En proposant à vos collaborateur d’acquérir de nouvelles qualifications, vous leur prouvez que vous avez confiance en eux. C’est un cercle vertueux : ils se sentiront vraiment considérés et auront envie de s’engager pour votre entreprise !

Découvrez aussi : Comment fidéliser vos meilleurs collaborateurs ?

4/ Déléguez des projets valorisants

Vous avez l’impression que certains de vos collaborateurs manquent de motivation ? Vite ! Il est urgent de leur confier des projets valorisants et de leur offrir de nouvelles perspectives. Par exemple ? N’hésitez pas à leur proposer de nouvelles missions, à les faire participer aux processus de décision…

5/ Valorisez les réussites

Vous avez une équipe qui gagne ? Mais lui avez-vous dit ? Exprimez clairement votre reconnaissance ! Ayez le compliment facile lors des entretiens individuels : c’est le moment de dire tout le bien que vous pensez de vos collaborateurs. Primes et autres gratifications peuvent aussi récompenser l’investissement et le professionnalisme de chacun.

6/ Donnez du sens à leur travail

S’il est une époque où la reconnaissance au travail passait par des avantages pécuniaires, l’enjeu se situe désormais au sommet de la pyramide de Maslow. Pour éviter que vos collaborateurs connaissent le brown-out, prenez en compte leur besoin de réalisation. Se sentir utile et avoir une bonne image de soi sont des leviers incontournables de la motivation au travail.

7/ Améliorez la qualité de vie au travail (QVT)

Certains salariés frustrés ont simplement besoin qu’on améliore leur qualité de vie au travail. À chaque situation, sa solution ! Les temps de transport domicile / travail sont trop longs ? Favorisez le télétravail. Votre open space est trop bruyant ? Aménagez des bureaux fermés. Vos collaborateurs se plaignent de nombreux déplacements professionnels ? Faites l’acquisition d’outils digitaux qui faciliteront leur quotidien…

Loin d’être incurable, la frustration de vos collaborateurs a des solutions concrètes : pensez motivation au travail, reconnaissance, valorisation, bien-être… Diagnostiquez les causes et appliquez la méthode la plus adaptée. Saupoudrez d’un peu d’écoute et de diplomatie, et le tour est joué !

Employeurs : développez votre réseau pour partager et gagner en efficacité

Selon le Baromètre 2019 de la dynamique entrepreneuriale des territoires, les entrepreneurs de TPE-PME français regrettent de ne pouvoir s’appuyer davantage sur une dynamique d’entraide locale. Le soutien d’entrepreneurs « voisins » n’est évoqué que par 8 % des répondants, et les réseaux locaux d’appui économique par seulement 6 %. Il est temps d’y remédier, pour mieux profiter des leviers de la collaboration entre dirigeants !

Recruter en TPE et PME (ép.2) : comment gérer les candidatures reçues ?

Après avoir concocté une offre d’emploi aux petits oignons, en suivant les conseils de notre 1er épisode sur le recrutement des (très) petites et moyennes entreprises, vous avez reçu plusieurs candidatures pertinentes ? Vous y êtes presque ! Parmi elles, se trouve — vous l’espérez — le talent qui va peut-être booster votre activité. Mais entre la crainte de recruter un profil inadapté et le manque de temps, vous vous demandez comment gérer cette phase de présélection des candidats ? Découvrez nos conseils.

Recruter en TPE et PME (ép. 1) : comment valoriser vos atouts pour attirer les talents ?

Aujourd’hui, les difficultés de recrutement concernent plus de 8 PME sur 10. Un chiffre qui augmente encore lorsqu’il s’agit de recruter des talents. Pourtant, même si elle évolue à l’ombre de grands groupes ou dans un secteur en tension, votre très petite, petite ou moyenne entreprise a de nombreux atouts susceptibles d’attirer les candidats. Apprenez à les valoriser !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image