Motivation au travail : 7 solutions pour combattre la frustration d’un collaborateur
Motivation au travail : 7 solutions pour combattre la frustration d’un collaborateur

Vous vous souciez de la frustration de vos collaborateurs ? Vous avez bien raison ! Le manque de motivation au travail peut avoir des effets néfastes : départ des meilleurs éléments, nouveaux recrutements, coûts pour l’entreprise… Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, voici 7 solutions qui vous permettront d’endiguer la frustration de vos collaborateurs.

1/ Identifiez les causes de la frustration

Les sources de la frustration au travail sont bien souvent individuelles. Inutile de jouer aux devinettes : échangez et favorisez l’écoute ! Vous verrez combien libérer la parole d’un collaborateur peut être salvateur : cela vous permettra de désamorcer une situation complexe et vous aidera à déterminer les solutions les plus adaptées.

2/ Envisagez un changement de poste

Sans jouer aux chaises musicales, la réorganisation de votre équipe peut être un excellent levier de remotivation ! Un collaborateur frustré a souvent besoin de changement : il accueillera de nouvelles responsabilités à bras ouverts, sera deux fois plus motivé… et vous assisterez à des miracles d’efficacité et de performance !

3/ Favorisez la montée en compétences

Vous êtes en quête d’une stratégie gagnant-gagnant ? Ne cherchez plus : pensez aux formations ! En proposant à vos collaborateur d’acquérir de nouvelles qualifications, vous leur prouvez que vous avez confiance en eux. C’est un cercle vertueux : ils se sentiront vraiment considérés et auront envie de s’engager pour votre entreprise !

Découvrez aussi : Comment fidéliser vos meilleurs collaborateurs ?

4/ Déléguez des projets valorisants

Vous avez l’impression que certains de vos collaborateurs manquent de motivation ? Vite ! Il est urgent de leur confier des projets valorisants et de leur offrir de nouvelles perspectives. Par exemple ? N’hésitez pas à leur proposer de nouvelles missions, à les faire participer aux processus de décision…

5/ Valorisez les réussites

Vous avez une équipe qui gagne ? Mais lui avez-vous dit ? Exprimez clairement votre reconnaissance ! Ayez le compliment facile lors des entretiens individuels : c’est le moment de dire tout le bien que vous pensez de vos collaborateurs. Primes et autres gratifications peuvent aussi récompenser l’investissement et le professionnalisme de chacun.

6/ Donnez du sens à leur travail

S’il est une époque où la reconnaissance au travail passait par des avantages pécuniaires, l’enjeu se situe désormais au sommet de la pyramide de Maslow. Pour éviter que vos collaborateurs connaissent le brown-out, prenez en compte leur besoin de réalisation. Se sentir utile et avoir une bonne image de soi sont des leviers incontournables de la motivation au travail.

7/ Améliorez la qualité de vie au travail (QVT)

Certains salariés frustrés ont simplement besoin qu’on améliore leur qualité de vie au travail. À chaque situation, sa solution ! Les temps de transport domicile / travail sont trop longs ? Favorisez le télétravail. Votre open space est trop bruyant ? Aménagez des bureaux fermés. Vos collaborateurs se plaignent de nombreux déplacements professionnels ? Faites l’acquisition d’outils digitaux qui faciliteront leur quotidien…

Loin d’être incurable, la frustration de vos collaborateurs a des solutions concrètes : pensez motivation au travail, reconnaissance, valorisation, bien-être… Diagnostiquez les causes et appliquez la méthode la plus adaptée. Saupoudrez d’un peu d’écoute et de diplomatie, et le tour est joué !

Recruter en alternance : quelles aides pour vous accompagner ?

Vous n’avez encore jamais sauté le pas de l’embauche en alternance ? Coût, sélection des candidats, ou engagement dans le tutorat font en effet souvent partie des craintes des employeurs tentés par l’aventure de l’alternance. Savez-vous pourtant que de nombreuses aides sont à votre disposition pour chacun de ces facteurs d’appréhension ?

Recruter en TPE/PME (ép. 5) : comment bien intégrer votre nouveau collaborateur ?

Après un (plus ou moins) long processus de recrutement dont chaque étape a été guidée par nos précédents épisodes dédiés aux enjeux du recrutement dans les (très) petites et moyennes entreprises, votre nouveau salarié va enfin faire son entrée dans votre équipe. Attention, à l’heure où les collaborateurs n’hésitent plus à changer d’employeur, surtout durant les premiers mois de leurs contrats, la phase d’intégration d’un nouveau collaborateur, que l’on nomme également onboarding, est devenue un véritable enjeu de performance.

3 conseils pour recruter sans discriminer

La plupart du temps inconscients, les automatismes et les représentations participent à faire peser des risques de discrimination sur le recrutement. Aujourd’hui encore, les discriminations impactent fortement l’accès à l’emploi de certains profils… mais aussi la performance des entreprises qui passent, ainsi, à côté de talents aux compétences pourtant recherchées. Découvrez nos 3 conseils pour ouvrir le recrutement à la diversité !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image