Encadrer des collaborateurs à distance : bonnes pratiques
Encadrer des collaborateurs à distance : bonnes pratiques

L’arrivée des beaux jours annonce le lancement des gros chantiers dans le bâtiment et les travaux publics. Vous travaillez dans le BTP et vous envoyez vos équipes loin de vos bureaux ? Adecco vous livre quelques astuces pour bien communiquer avec vos collaborateurs à distance !

Anticipez avec une bonne préparation

La clé de la communication à distance ? Une bonne préparation ! Côté humain comme logistique, pensez à anticiper d’éventuels problèmes : une incompréhension au sein de l’équipe, du matériel manquant, une mauvaise gestion des priorités…

Donnez des tâches précises à vos équipes

Définissez les tâches et les missions de vos collaborateurs avant le départ. Quel est le rôle de chacun ? Que peuvent-ils faire ou ne pas faire ? À quel responsable doivent-ils s’adresser en cas de problème avec le matériel ? Avec un client ? Et par quel biais ? Établissez des règles et listez-les dans un document accessible aux personnes concernées.

Définissez la hiérarchie

Même topo côté hiérarchie : mettez en place une organisation claire afin de ne laisser aucune place au doute. Vérifiez que chaque membre de l’équipe sache à qui se référer, et communiquez sur un pied d’égalité avec tous les collaborateurs d’un même niveau hiérarchique.

Préparez tout ce qui peut l’être

Pas question d’envoyer vos carreleurs sur un chantier sans carrelage, n’est-ce pas ? Pensez à commander tout le matériel nécessaire, mais aussi à établir des plannings précis. Une bonne préparation vous permettra d’avoir moins de problèmes à régler à distance !

Échangez au quotidien

Votre plus bel atout pour bien communiquer à distance ? Votre capacité à échanger en permanence. Écoutez et répondez pour instaurer confiance et sérénité dans les relations avec vos collaborateurs.

  • Soyez disponible. Offrez une véritable écoute à vos collaborateurs à distance. Et si vous ne pensez pas être le bon interlocuteur, aiguillez-les vers la bonne personne !
  • Gardez le contact. Demandez à vos collaborateurs de vous envoyer un email quotidien ou hebdomadaire afin de suivre de près l’avancée du chantier.
  • Trouvez les solutions. Focalisez-vous sur les réponses que vous pouvez apporter plutôt que sur la problématique et l’inquiétude qu’elle crée. Si la situation s’y prête, n’hésitez pas à déléguer !
  • Pensez à féliciter ! Soyez reconnaissant, mettez en avant le travail bien fait et célébrez les réussites en équipe.

Faites face aux problèmes

Une bonne communication à distance passe aussi par une bonne gestion des difficultés : une pièce manquante, un retard sur le chantier, un collaborateur dont l’initiative court-circuite les processus… Chef d’entreprise ou chef d’équipe, respirez et agissez !

Prenez du recul

On ne cesse de le répéter, le recul est la plus belle arme du leader. Faites des retours à vos collaborateurs, même en cas d’échec : ainsi, vous pourrez identifier les causes de chaque difficulté et mettre en place de nouvelles méthodes.

Si besoin, rappelez à l’ordre

Parce que la communication fonctionne dans les deux sens, vos collaborateurs doivent aussi jouer le jeu. Si certains d’entre eux font cavalier seul, n’hésitez pas à leur en parler pour améliorer la situation. Si les choses ne s’arrangent pas, sanctionnez en dernier recours (avec une suppression des primes, par exemple).

Faites confiance

Montrez-vous à l’écoute de toutes les propositions de solutions, qu’elles viennent d’un cadre confirmé ou d’un jeune collaborateur motivé. Le client n’a pas toujours raison : n’hésitez pas à provoquer la discussion pour trouver les meilleures solutions.

Envoyer des collaborateurs sur un chantier sans suivi ? Non merci ! Pour mener à bien une telle opération, une bonne communication est essentielle : pensez anticipation, confiance, disponibilité, réactivité… Et le tour est joué !

Crédit photo : Pexels / Negative Space

Recruter en alternance : quelles aides pour vous accompagner ?

Vous n’avez encore jamais sauté le pas de l’embauche en alternance ? Coût, sélection des candidats, ou engagement dans le tutorat font en effet souvent partie des craintes des employeurs tentés par l’aventure de l’alternance. Savez-vous pourtant que de nombreuses aides sont à votre disposition pour chacun de ces facteurs d’appréhension ?

Recruter en TPE/PME (ép. 5) : comment bien intégrer votre nouveau collaborateur ?

Après un (plus ou moins) long processus de recrutement dont chaque étape a été guidée par nos précédents épisodes dédiés aux enjeux du recrutement dans les (très) petites et moyennes entreprises, votre nouveau salarié va enfin faire son entrée dans votre équipe. Attention, à l’heure où les collaborateurs n’hésitent plus à changer d’employeur, surtout durant les premiers mois de leurs contrats, la phase d’intégration d’un nouveau collaborateur, que l’on nomme également onboarding, est devenue un véritable enjeu de performance.

3 conseils pour recruter sans discriminer

La plupart du temps inconscients, les automatismes et les représentations participent à faire peser des risques de discrimination sur le recrutement. Aujourd’hui encore, les discriminations impactent fortement l’accès à l’emploi de certains profils… mais aussi la performance des entreprises qui passent, ainsi, à côté de talents aux compétences pourtant recherchées. Découvrez nos 3 conseils pour ouvrir le recrutement à la diversité !

Category

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image