Autisme et travail : comment recruter et accompagner un collaborateur Asperger ?
Autisme et travail : comment recruter et accompagner un collaborateur Asperger ?

Dans le cadre de votre politique de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), vous envisagez d’intégrer un ou des salariés autistes mais vous avez peur de vous prendre les pieds dans le tapis ? Adecco vous aide ! Avec une bonne préparation, vous saurez intégrer ces nouveaux collaborateurs précieux… et vous regretterez de ne pas l’avoir fait plus tôt !/p>

Fuyez les préjugés sur le syndrome d’Asperger

Le syndrome d’Asperger est un handicap, de la famille de l’autisme, qui induit des difficultés à communiquer, à établir une relation avec les autres ainsi que des centres d’intérêts souvent restreints. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ne présentent – pour une grande majorité d’entre elles – aucune déficience intellectuelle ou mentale.

Si le syndrome d’Asperger est présent dès la naissance, chaque personne atteinte apprend tout au long de sa vie à pallier son handicap avec ses propres méthodologies. Vous ne croiserez donc pas deux personnes Asperger avec exactement le même comportement. Il faut comprendre les mécanismes de ce handicap pour gérer au mieux le quotidien et créer une collaboration fructueuse.

Aujourd’hui, il y aurait 350 000 à 600 000 autistes en France, ce qui représente près de 1 % de la population (1). Selon le ministère du Travail, seulement 1 000 à 2 000 personnes autistes travailleraient dans un milieu ordinaire (2).

Pourtant, les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ne manquent pas de compétences… La preuve ? Le créateur de Pokémon, Satoshi Tajiri, la chanteuse Susan Boyle ou encore l’acteur Dan Aykroyd ont déclaré l’être ! (3)

Ajustez votre recrutement

L’un des freins à l’embauche des personnes autistes réside dans les processus de recrutement. Quel est le problème ? Les personnes Asperger éprouvent de vraies difficultés à se mettre en avant lors des entretiens, car ces derniers sont basés sur une interaction sociale et sur des questions ouvertes. D’autant plus qu’à leurs yeux, leurs atouts sont parfaitement dans la norme. En réalité, ils sont largement supérieures à la moyenne !

La solution ? Adaptez-vous en posant des questions concrètes et pratiques sur leurs différentes expériences. Évitez les projections et les hypothèses, faites preuve de patience et d’écoute. Ne misez pas non plus sur le langage du corps du candidat : ces interprétations seront majoritairement faussées.

Vous n’avez pas les ressources internes pour mettre en place des entretiens adaptés ? Tournez-vous vers des structures compétentes. Les agences Adecco labellisées Emploi & Handicap proposent des approches sur-mesure pour mettre en adéquation le poste à pourvoir et le profil du candidat.

Découvrez nos solutions

Déterminez les postes et les missions adaptés

Opérateurs de saisie comptable, testeurs de logiciels, ingénieurs mécanique… Les postes adaptés aux personnes Asperger présentent le plus souvent un caractère logique et / ou structuré. Le choix est donc large ! Évitez cependant les tâches demandant des relations sociales ou une pensée abstraite, comme celles d’un commercial.

En contrepartie, les personnes Asperger possèdent souvent une culture et une expertise incomparables dans certains domaines spécifiques, conséquences de leurs centres d’intérêt restreints et de la passion parfois obsessionnelle qu’elles leur accordent. Votre futur collaborateur se passionne pour l’informatique ? Il y a de grandes chances qu’il réalise des merveilles !

À cela s’ajoute un savoir-être rare : méticuleux, rationnels, persévérants, suivant les instructions à la lettre, vos collaborateurs Asperger se révéleront précieux pour des missions nécessitant beaucoup de précision. Si le travail en équipe n’est pas leur tasse de thé, vous pouvez leur confier une unique tâche nécessitant une grande concentration avec laquelle leur talent s’exprimera davantage.

Proposez un cadre professionnel approprié

Bruits de machines, cacophonie des conversations téléphoniques… Le travail en milieu bruyant gêne les personnes Asperger : cela peut empêcher votre nouveau collaborateur de se concentrer et d’entendre ses collègues l’appeler. La meilleure solution ? Offrir un cadre structuré et calme, comme un bureau dédié !

Enfin, pour que votre nouveau collaborateur mène au mieux ses missions, privilégiez les instructions écrites, les tâches précises avec des objectifs réalisables. Définissez un planning rigoureux des missions à accomplir, clairement hiérarchisées. Vous éviterez ainsi de déstabiliser votre collaborateur avec des incertitudes ou des changements de dernière minute… Enfin, plus les missions seront organisées de façon logique, plus vous aurez des chances qu’elles soient réussies !

Formez vos collaborateurs

Aucun risque que ce nouveau collaborateur papote sans fin à la machine à café : les personnes Asperger évitent généralement les bavardages et ces petits moments de socialisation en entreprise. Cependant, il n’est pas impossible qu’ils lâchent sans détour : « Tu as grossi ». Pensant simplement énoncer un fait, ils peuvent s’avérer blessants. En revanche, vous pouvez tenir des propos nuancés et, surtout, ne pas hésiter à les encourager. Enfin, mettez en place des réunions d’information pour préparer et former vos collaborateurs avant l’arrivée du petit nouveau !

Demandez à ses collègues de faire preuve de patience et à ses supérieurs de tact et de clarté. Une compréhension générale de l’ensemble de l’équipe aidera le nouveau collaborateur à s’intégrer sans aucun stress !

L’accueil d’un collaborateur autiste se révèle être un véritable atout en termes de ressources, de compétences, de rendement et d’efficacité. Si cela demande à votre entreprise un effort d’adaptation et de flexibilité, c’est aussi l’occasion de gagner en productivité !

(1) Roland Coutanceau, Rachid Bennegadi et Boris Cyrulnik, Santé mentale et société, éd. Dunod, 2017
(2) Autisme France, Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, 2013
(3) Huffington Post Québec, Les autistes célèbres et ceux souçonnés de l’être, 2014

Crédit photo : Pixabay

Catégorie

Conseils pratiques
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image