Travailler en open space ou en bureau individuel : les avantages de chaque solution !
Open space ou bureau individuel : le match !

Open space ou bureau individuel ? Avec un open space, les entreprises sont sûres de réaliser des économies en limitant le nombre de mètres carrés. Mais les Français, eux, ont encore un gros faible pour les bureaux perso (1)… Alors, que faut-il en penser ?

À notre droite, l’open space

  • Côté convivialité, on ne peut pas mieux faire ! Véritable espace d’échange, l’open space favorise l’esprit d’équipe, favorise l’intégration des nouveaux collaborateurs et génère un travail coopératif inédit.
  • La communication se fait en temps réel. Plus besoin de rédiger et d’envoyer des e-mails à la personne qui est à deux bureaux du vôtre : vos collègues sont juste en face de vous ! Attention, en revanche, au bruit des conversations qui est susceptible de déranger certains collaborateurs…
  • C’est encore plus pratique quand il faut s’adresser à son responsable. Car l’un des avantages de l’open space est le nivellement de la hiérarchie. Non seulement la disposition améliore l’ambiance, mais, en plus, les décisions se prennent à la vitesse de l’éclair. En cas d’urgence, il est facile d’être réactif !
  • Vous l’aurez compris, les échanges sont fluidifiés ! Les startups et les entreprises travaillant sur des métiers en pleine évolution tireront tous les bénéfices d’un espace décloisonné où les idées ont besoin de circuler et où les cerveaux en ébullition pourront être stimulés par l’échange en continu.

À notre gauche, le bureau individuel

  • Pour des collaborateurs qui doivent corriger un rapport de 400 pages ou saisir des opérations toute la journée, le bureau individuel est recommandé. Rien de tel pour garantir un bon rendement et éviter un maximum d’erreurs. À l’abri du bruit, la concentration peut être optimale. Si vous avez intégré des collaborateurs autistes au sein de votre entreprise, le bureau individuel est idéal !
  • En offrant une plus grande intimité, le bureau individuel permet également de mieux se concentrer, favorise la réflexion et l’émergence d’idées. Ce qui rime aussi avec confidentialité… En effet, certaines informations, qu’elles concernent l’entreprise ou des clients, ne peuvent pas toujours circuler sans filtre.
  • Effet quasi magique, fermer la porte de son bureau indique clairement qu’on ne souhaite pas être dérangé. Fini la valse des collaborateurs qui passent une tête « pour un oui ou pour un non » ! On évite ainsi d’être constamment interrompu. Enfin tranquille !

Alors ? Plutôt open space ou bureaux individuels ? Les deux ! Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients… Il vous faut peser les pour et les contre et, surtout, vous adapter aux caractéristiques de vos différents métiers !

(1) Dynamique-Mag, Open space ou bureau isolé, avantages et inconvénients

Crédit photo : Freepik

Prévenir et surmonter les difficultés : quels organismes les TPE-PME peuvent-elles solliciter ?

Difficultés de trésorerie, marge insuffisante, problématiques de gestion du personnel, baisse d’activité… Autant de signaux d’alerte que les TPE-PME ne doivent pas négliger, mais analyser de façon très réactive pour pouvoir rebondir. Cependant, cette nécessité se heurte souvent au manque de temps, de recul, mais aussi à l’isolement de certains chefs d’entreprise. C’est justement pour les soutenir que plusieurs acteurs phares de l’activité économique mettent à leur disposition une palette d’actions et d’interventions afin de les aider à dépasser les moments critiques de leur vie d’entrepreneur.

Le recrutement boomerang : une formule gagnant-gagnant

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien patron d’Apple Steve Jobs, le footballeur de Manchester United Paul Pogba, le fondateur et PDG de Twitter Jack Dorsey et l’actionnaire principal de Starbucks, Howard Schultz ? Ils ont tous quitté leur entreprise pour mieux y revenir quelques années plus tard. On parle alors de « salariés boomerang », ou de « recrutement boomerang ». Un phénomène qui se développe depuis quelques années, autant dans les grandes entreprises que les TPE et PME, et qui peut s’avérer gagnant pour toutes les parties.

La GRH repensée à l’heure du Coronavirus

Que leurs entreprises aient suspendu leur activité, qu’elles fonctionnent en mode dégradé ou qu’elles soient au contraire mobilisées tous azimuts pour assurer la continuité de la vie du pays, les acteurs des ressources humaines sont tous aux avant-postes face à cette situation inédite… La gestion de crise, comme les perspectives d’après-crise, mettent en lumière la multi dimensionnalité des responsabilités des professionnels RH et leur rôle pivot dans l’entreprise ; professionnels dont le métier avait encore parfois tendance, jusqu’ici, à être réduit à sa seule expression administrative.

Category

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image