Travailler en open space ou en bureau individuel : les avantages de chaque solution !
Open space ou bureau individuel : le match !

Open space ou bureau individuel ? Avec un open space, les entreprises sont sûres de réaliser des économies en limitant le nombre de mètres carrés. Mais les Français, eux, ont encore un gros faible pour les bureaux perso (1)… Alors, que faut-il en penser ?

À notre droite, l’open space

  • Côté convivialité, on ne peut pas mieux faire ! Véritable espace d’échange, l’open space favorise l’esprit d’équipe, favorise l’intégration des nouveaux collaborateurs et génère un travail coopératif inédit.
  • La communication se fait en temps réel. Plus besoin de rédiger et d’envoyer des e-mails à la personne qui est à deux bureaux du vôtre : vos collègues sont juste en face de vous ! Attention, en revanche, au bruit des conversations qui est susceptible de déranger certains collaborateurs…
  • C’est encore plus pratique quand il faut s’adresser à son responsable. Car l’un des avantages de l’open space est le nivellement de la hiérarchie. Non seulement la disposition améliore l’ambiance, mais, en plus, les décisions se prennent à la vitesse de l’éclair. En cas d’urgence, il est facile d’être réactif !
  • Vous l’aurez compris, les échanges sont fluidifiés ! Les startups et les entreprises travaillant sur des métiers en pleine évolution tireront tous les bénéfices d’un espace décloisonné où les idées ont besoin de circuler et où les cerveaux en ébullition pourront être stimulés par l’échange en continu.

À notre gauche, le bureau individuel

  • Pour des collaborateurs qui doivent corriger un rapport de 400 pages ou saisir des opérations toute la journée, le bureau individuel est recommandé. Rien de tel pour garantir un bon rendement et éviter un maximum d’erreurs. À l’abri du bruit, la concentration peut être optimale. Si vous avez intégré des collaborateurs autistes au sein de votre entreprise, le bureau individuel est idéal !
  • En offrant une plus grande intimité, le bureau individuel permet également de mieux se concentrer, favorise la réflexion et l’émergence d’idées. Ce qui rime aussi avec confidentialité… En effet, certaines informations, qu’elles concernent l’entreprise ou des clients, ne peuvent pas toujours circuler sans filtre.
  • Effet quasi magique, fermer la porte de son bureau indique clairement qu’on ne souhaite pas être dérangé. Fini la valse des collaborateurs qui passent une tête « pour un oui ou pour un non » ! On évite ainsi d’être constamment interrompu. Enfin tranquille !

Alors ? Plutôt open space ou bureaux individuels ? Les deux ! Chaque solution a ses avantages et ses inconvénients… Il vous faut peser les pour et les contre et, surtout, vous adapter aux caractéristiques de vos différents métiers !

(1) Dynamique-Mag, Open space ou bureau isolé, avantages et inconvénients

Crédit photo : Freepik

2 dispositifs facilitant le recrutement dans les quartiers prioritaires (part.2)

Le dispositif des emplois francs et le « Paqte avec les quartiers pour toutes les entreprises » (PAQTE) incitent de plus en plus d’employeurs à recruter des collaborateurs vivant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Au-delà d’un effet d’affichage, cet engagement sociétal profite avant tout à l’efficacité des stratégies RH et à la performance des entreprises. Explications.

Quartiers prioritaires : des réservoirs de talents à recruter (part.1)

Face à des besoins de recrutement de plus en plus difficiles à satisfaire, nombreux sont les employeurs qui n’hésitent plus à réaliser un sourcing actif auprès des candidats résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Une tendance qui s’explique en partie par une employabilité croissante de leurs jeunes candidats à l’emploi, soulignée par l’Observatoire national de la politique de la ville dans son dernier rapport.

Intelligence émotionnelle : un nouveau test indispensable au recrutement

L’intelligence émotionnelle, vous connaissez ? Il s’agit de l’une de ces fameuses compétences douces (ou « soft skills ») qui confèrent une forte valeur ajoutée professionnelle, au-delà des seules compétences techniques. Une personne dotée d’intelligence émotionnelle est ainsi capable d’identifier les émotions, chez elle comme chez autrui, et d’élaborer une réaction appropriée. Des aptitudes dont l’évaluation s’avère essentielle lors du recrutement.

Category

Décryptages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image