Samuel Finotto nous parle des avantages de l'intérim pour le BTP
BTP et intérim : le duo gagnant de l’été !

Pour le BTP, été rime avec surcroît d’activité. Soumis le reste de l’année aux aléas de la météo, les chantiers doivent se concentrer sur la belle saison. Une question est alors inévitable : comment s’y prendre efficacement réussir la saison estivale ? Avec la reprise économique que connaît le secteur, le phénomène s’accentue…

Nous avons interviewé Samuel Finotto, Responsable des Ventes BTP chez Adecco France, pour faire le point sur les solutions de souplesse et de flexibilité apportées par des agences spécialistes du BTP comme Adecco.

Pourquoi les demandes d’intérimaires augmentent-elles l’été ?

L’été est une période d’activité très intense. Il faut non seulement remplacer le personnel permanent parti en vacances, mais il faut également assurer de nombreux chantiers sur une courte période. Compte tenu des intempéries, les chantiers sont suspendus ou ralentis de novembre à mars. À partir d’avril, le carnet de commandes s’intensifie et est très dense en juillet. En août, le nombre de chantiers diminue du fait de la fermeture de nombreuses entreprises, mais il faut travailler dans l’urgence pour les travaux qui doivent être finalisés pour septembre.

Quel impact la reprise du secteur BTP a-t-elle sur les besoins en intérim ?

Étant donné le contexte actuel, l’intérim est la meilleure solution de flexibilité. En effet, la forte reprise du secteur ne donne pas encore de visibilité à long terme. Les signaux sont très positifs puisque la Fédération Française du Bâtiment prévoit une croissance du marché à hauteur de +3,4 % en 2017 et que tous les secteurs sont concernés. En revanche, la baisse de la marge des entreprises du BTP appelle à la prudence.

Pourquoi faire appel à des intérimaires pour les chantiers d’été ?

S’il est possible d’anticiper certains chantiers, il reste difficile de connaître le jour précis de démarrage. En faisant appel à des intérimaires, les entreprises disposent d’une solution rapide et efficace pour avoir de la main-d’œuvre. Les candidats sont habitués à être réactifs : lorsqu’ils s’inscrivent, nous vérifions que cela ne les dérange pas d’être appelés au dernier moment.

En plus de cela, les contrats sont adaptés à la durée exacte du chantier. Enfin, cela représente l’opportunité de repérer des profils qui pourront intégrer l’entreprise. Le fichier de candidats d’Adecco est un véritable vivier de compétences.

Plus concrètement, comment Adecco accompagne ce secteur ?

Nous secondons nos clients et nos intérimaires, notamment sur la question de la sécurité. La période estivale est propice aux accidents du travail, dus notamment à l’augmentation de la pression pour terminer les chantiers. Nous rappelons la nécessité de disposer d’équipements de protection individuels (EPI) et fournissons parfois des équipements complémentaires à ceux procurés par l’entreprise (chaussures de sécurité, tenues de travail, gants, casques, lunettes…). Nos recommandations couvrent aussi les conditions de travail. Par exemple, nous envoyons des SMS rappelant aux intérimaires de bien s’hydrater ou de porter des manches longues lors de fortes chaleurs…

Quelles solutions sont spécifiques au BTP ?

Outre une petite centaine d’agences spécialisées dans le BTP, Adecco met à la disposition de ses clients des agents généralistes – ayant une appétence pour ce secteur – dédiés à cette activité. Avec un fichier de 55 000 candidats, il est possible de répondre à de larges demandes, surtout que le secteur recherche de plus en plus des profils qualifiés et expérimentés.

Bien que l’on note des différences selon les bassins d’emploi, les maçons, les coffreurs et les électriciens sont les métiers les plus demandés. Grâce au CDI intérimaire, Adecco – qui est leader sur cette offre – dispose de 3 000 salariés exclusifs. En plus de les former régulièrement, nous offrons aux entreprises la possibilité de les fidéliser.

Que proposez-vous concernant les profils les plus rares ?

Adecco travaille sur l’anticipation des besoins. Grâce à la Grande École de l’Alternance, nous sommes capables de former, en 8 semaines, des profils sur-mesure selon les attentes de nos clients du BTP. Ce système est très bien perçu, les entreprises adhèrent ! Cette solution peut par exemple concerner les métiers de technicien fibre optique, coffreur ou encore électricien.

Vous voulez en savoir plus sur l’intérim ?
Ce sont encore les intérimaires qui en parlent le mieux !

La reprise du marché du BTP et la période estivale créent une augmentation de la demande d’intérimaires : en favorisant la montée en compétence, Adecco propose des candidats qualifiés au service d’un secteur qui ne peut prendre le risque d’embaucher en CDI…

Merci à Samuel Finotto pour son témoignage.

Catégorie

Témoignages
ADD_COMMENT
Confirmez que vous n'êtes pas un robot en recopiant le texte que vous voyez dans l'image