| Sujets

La période d'essai en intérim, CDD et CDI

La période d’essai, c’est comme les fiançailles avant le mariage. Tant que les deux parties ne sont pas dit « oui », il est toujours possible de faire marche arrière.

Guides
contrat

Quelle est la durée d’une période d’essai en fonction du contrat ?

La période d’essai permet de se familiariser avec son nouvel environnement de travail.

Selon votre statut (salarié en CDI, en CDD, intérimaire…), la durée de la période d’essai varie en fonction de la réglementation applicable à votre contrat de travail. Ainsi, en fonction du type de contrat que vous aurez signé, vous disposerez d’une période d’essai pouvant aller de deux jours à quatre mois (hors renouvellement), période qui sera mentionnée en clair sur votre contrat.

Quelle est la durée d’une période d’essai ?

En intérim

Pour des missions d’une durée inférieure ou égale à un mois, la période d’essai est de deux jours. Pour des missions comprises entre un et deux mois, la règlementation prévoit une durée de période d’essai de trois jours. Enfin, pour les missions supérieures à deux mois, la durée de la période d’essai est fixée à cinq jours.

En CDD

Pour les contrats en CDD d’une durée inférieure ou égale à six mois, la durée de la période d’essai est fixée à un jour par semaine travaillée. Ainsi, pour un CDD de deux mois, la période d’essai est de huit jours. Elle ne peut toutefois excéder deux semaines.

Pour les CDD de plus de six mois, la durée de la période d’essai est fixée à un mois.

En CDI (cadre général)

En CDI, la durée maximale de la période d’essai varie selon le statut du salarié et de la convention collective applicable.

Pour les ouvriers et les employés, elle ne peut excéder deux mois. Pour les agents de maîtrise et techniciens, la durée de la période d’essai est fixée à trois mois. Enfin, pour les cadres, elle a été fixée à quatre mois maximum.

Cette période d’essai peut dans certains cas être renouvelée.

Renouvellement de la période d’essai du CDI (cadre général)

Il est possible pour l’employeur de renouveler la période d’essai sous certaines conditions. Cela permet au salarié comme à l’entreprise de prendre un peu plus de temps pour être sûr d’être satisfait du poste ou des compétences du nouvel embauché.

Les conditions de ce renouvellement dépendent de la convention collective et du contrat de travail. Il peut être interdit. L’accord du salarié est indispensable. La durée de la période d’essai supplémentaire est, dans tous les cas, limitée.

Période d’essai du CDI Intérimaire

Le CDI Intérimaire peut comporter une période d’essai dont la durée est variable en fonction du statut (ouvrier, agent de maîtrise, cadre, ...).

La durée des missions réalisées pour le compte de l’ETT dans les quatre mois précédant la date d’embauche en CDI est déduite de la durée de la période d’essai du CDI.

Contenus associés

Les principes de base de la durée du travail

Parce que tout le monde passe un certain nombre d’heures au travail, il est important de savoir décrypter ce que dit la loi sur la durée du travail.

Voir
Lutter contre les discriminations, notre engagement

La réalité des discriminations sur le marché du travail en France est reconnue par tous les observateurs publics et privés. Ça ne vous laisse pas indifférent ? Nous non plus !

Voir